Today is the first blank page of a 365 pages book. Write a good one.

Image
Ce matin, c’est detox et cocooning pour se remettre tranquillement du repas gargantuesque de la veille. Dehors, il fait beau, grand soleil et ciel bleu… Zut, un peu de neige n’aurait pas fait de mal. Tant pis, je peux toujours imaginer qu’un tapis blanc recouvre les trottoirs et les bords de fenêtres. Et le plancher qui craque, ce matin, let’s imagine que c’est le bruit des bûches qui se fendent dans la cheminée sous l’effet de la chaleur d’un bon feu ronronnant. Ahhh, voilà, on s’y croirait… Maintenant qu’on est bien installé(e)s, il est temps de faire un petit bilan de l’année qui vient de s’achever…

2013 a été une année bizarre. J’attendais beaucoup d’elle, après un 2012 pas folichon. Mais il s’est avéré que 2013 n’a pas été à la hauteur de mes espérances. En tous cas, j’ai vu beaucoup trop d’amis tristes cette année pour avoir le sentiment qu’elle fut belle et heureuse.

Malgré cela, des choses joyeuses, voire incroyables, se sont passées en 2013…

Parce que 2013 a été, avant tout, l’année de notre merveilleux voyage. Un voyage dont on a du mal à se remettre, et dont on regrette chaque minute. Pas un jour sans qu’on y pense, qu’on en parle, Robinson et moi… Ce voyage a été un moment magique dans notre vie, un pur moment de liberté. On en avait conscience à l’instant même où on le vivait, et heureusement, car cela nous a permis d’en profiter au maximum, de prendre tout ce que l’on pouvait prendre, de nous étourdir de toute cette beauté et du sentiment de liberté absolue qu’on a ressenti.

En 2013, j’ai gagné confiance en moi et j’ai osé. J’ai assumé les regards interrogateurs ou carrément jugeurs, j’ai souri des piques et des critiques, et j’ai trouvé mon mantra : DON’T TAKE IT PERSONNALY. Un mantra en anglais, of course, mon côté Jean-Claude Van Damme ne pouvait pas s’en empêcher… Mais surtout, un modjo rassurant et libérateur. Arrêter de prendre personnellement un regard de travers ou une remarque sans tact. Arrêter de me demander si j’ai bien fait, si c’est de ma faute, si « c’est moi ou…? ». Arrêter de douter de moi et de croire que je fais tout de travers. Juste, avancer, foncer même, en ne heurtant rien ni personne, mais sans se poser mille questions. Et accepter que tout ne peut pas être toujours parfait, surtout moi.

2013, ça a aussi été l’année du sport : un besoin de plus en plus présent, une pratique de plus en plus intensive, et la certitude que cela fait partie de ma vie et me rend heureuse. Et puis la dégringolade, le yang de mon yin, la blessure qui a mis fin au crescendo de mes entraînements. Depuis cinq mois, j’apprends la patience, et je relativise. Rien n’arrive par hasard, et si mes muscles ont lâché, il y a une raison à cela, et surtout une leçon à tirer. Arrêter le running, je ne vais pas mentir, ça a été difficile et flippant. Aujourd’hui encore, courir me manque. Enormément. Mais cette blessure m’a poussée vers d’autres horizons sportifs. Je fais plus de yoga, et ça me fait du bien aussi. J’apprends à ne plus être dans la toute-puissante, dans le contrôle absolu de mon corps. Je laisse aller, je laisse filer. Jean-Claude Van Damme dirait : let it go… 🙂

En 2013, enfin, j’ai entamé ma troisième année en tant que lyonnaise d’adoption. Et je ne regrette pas ce choix, celui d’être partie de ma Lorraine natale, qui, même si j’adore cette région, ne me va pas et ne correspond pas du tout à la vie qu’on se construit. Je suis heureuse d’être en Rhône Alpes, de savoir les montagnes toutes proches, de vivre dans un cadre où la nature est centrale, où le sport fait partie de la routine de beaucoup de gens, et où la culture est présente à chaque coin de rue. Le mix parfait, l’équilibre qu’il me faut. Un peu de danses folks, du yoga, des randonnées, des concerts et des expositions, saupoudrées de sorties snowboard et de restaurants succulents (Lyon capitale de la gastronomie ^-^). Peut-être qu’un jour, nous nous éloignerons de la ville tourbillonnante pour vivre un peu plus à la campagne, dans un village ou une ville plus petite… Mais toujours dans cette belle région, dynamique et respectueuse de la nature, ça c’est sûr.

Voilà pour le bilan de l’année qui s’achève. Beaucoup de positif malgré tout, et l’envie que 2014 soit encore plus belle et plus sereine.

Et vous, 2013 ? A-t’elle été une belle année ? Une comme les autres ? Une pas terrible ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s