Yogi friday #4

 Pour ce vendredi-yoga, je voulais vous présenter une petite review d’une de mes dernières lectures :
Les Chroniques de Lady Yoga, de Rain Mitchell

IMG_8864

Quatrième de couverture :
Au studio de yoga de Lee, on apprend à lâcher prise. Un art qui ouvre de nouvelles perspectives à Katherine, masseuse et ex-junkie ; Imani, star de télé dépressive ; Stephanie, agent à Hollywood, paumée ; et Graciela, danseuse abîmée guettant le casting. Mais lorsque Lee se voit offrir l’opportunité d’un mirifique contrat avec YogaHappens, le véritable Starbucks du yoga, elle glisse doucement vers l’intranquilité. Comment pourrait-elle trahir ses fidèles de toujours ? Encouragée par son futur ex-mari Alan, Lee va-t-elle se laisser tenter par cette proposition ?
Chroniques originales d’une communauté farfelue. Un réjouissant cocktail de drôlerie et de sagesse.

Après être péniblement arrivée à bout de Anna Karénine (je m’acharnais depuis Noël sur cet énorme roman), j’avais envie d’une lecture simple et pas prise de tête, un roman léger qui se lit facilement et rapidement, et dont l’action serait un peu moins éloignée de mon quotidien que celle du chef-d’oeuvre de Tolstoï. Dans cette optique, Les Chroniques de Lady Yoga était le choix parfait. Le sujet me plaisait, le ton était léger, et même si ce n’est pas le livre de l’année, il a le mérite de m’avoir fait passer un agréable moment et laissée détendue et enjouée. Bien sûr, il y a du bon et du moins bon dans ces Chroniques

Les principaux défauts de ce roman sont sa tendance à tomber dans la caricature, ce qui va de pair avec un certain manque de finesse dans la psychologie des personnages. Les situations sont trop manichéennes, et l’ensemble manque un peu de cette subtilité qui fait les bonnes histoires (même si certaines histoires excellentes sont basées sur l’exagération des traits et la véritable caricature, assumée et revendiquée, des caractères. Mais cela n’est clairement pas la voie empruntée par Les Chroniques…).

IMG_8866

L’idée de départ n’est pas mauvaise et mériterait d’être plus approfondie, j’étais heureuse de découvrir le quotidien de cette prof de yoga, de son studio si charmant, de ses élèves assidues… pourquoi pas, effectivement, planter un décor de roman dans cet univers ? L’idée a le mérite d’être originale, mais le thème est trop survolé à mon goût.

J’ai aimé aussi le cadre plus général de la Californie (vous le savez, j’étais Californienne dans une autre vie), et j’ai adoré retrouver tous ces détails qui m’avaient marquée l’été dernier lors de mon escale aux Etats-Unis : les Whole Food Market, les grands boulevards, le Healthy Way of Life poussé parfois à l’extrême…

Et puis heureusement, ce roman n’est pas trop mal écrit (ni traduit) et sa lecture en est donc fluide et agréable. Pour celles qui ont envie de lire en VO, je ne peux que vous conseiller ce titre car il doit être plutôt facile à comprendre en anglais (et les termes plus compliqués renvoyant aux postures de yoga sont, de toute façon, en sanskrit).

IMG_8868

Enfin, cette lecture m’aura donné envie, tout au long de la semaine où je m’y suis plongée, de pratiquer encore plus le yoga, et de ne pas me laisser décourager certains jours par l’absence de motivation, ou le manque de souplesse, ou encore un état d’esprit trop volubile ou mélancolique. Ce que j’ai retenu de ce roman, c’est que n’importe qui, n’importe quand, n’importe où, peut pratiquer le yoga, et peu importe la forme de celui-ci. Et cela, c’est plutôt encourageant. J’aime bien ces livres positifs dont la lecture est source de motivation pour des petites choses du quotidien. Mange, Prie, Aime m’avait déjà fait cet effet. Espérons que la  »yogi-litt » se développe en qualité, car ce genre de roman, j’en suis sûre, a de l’avenir.

Et vous, que pensez-vous de ce genre littéraire surfant sur les thèmes à la mode ? Pratiquant(e) ou non pratiquant(e) de yoga, seriez-vous tenté(e)s par ce roman ?

 

Publicités

Une réflexion sur “Yogi friday #4

  1. Toute surexploitation littéraire d’un thème « dans l’air du temps » devient contre productif et tombe facilement dans le cliché. Dommage, car je pense que le yoga a bien plus à offrir que des romans médiocres et des midinettes qui se trémoussent devant leur cam Youtube :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s