Se couper de soi

La vérité, c’est que je n’avais plus le temps de venir ici car je voulais trop en faire. Je voulais avancer sur la vidéo de notre voyage, je voulais passer plus de temps avec ma bande d’amis, je voulais être une instit parfaite, je voulais entretenir des relations qui s’étiolaient, être sur tous les fronts. Pour la première fois depuis des semaines et des semaines, tout à l’heure, j’ai coupé mon portable. Et ma respiration est devenue plus profonde, plus calme. Et la petite flamme s’est rallumée. Je ne sais pas pour combien de temps, je ne sais pas si je vais parvenir à la maintenir, si faible et si vacillante. Je crois que je me fais submerger par la vie, et c’est dur de garder la tête hors de l’eau, dur de savoir quel est le bon chemin, de s’en tenir à ses choix, de garder le cap. Etre en accord avec soi et ne pas blesser ceux qu’on aime.

On est le 9 décembre, et je n’avais pas encore décoré notre appart pour Noël… Moi qui aime tellement cette période, cette année je ne m’en sentais pas capable. Tout à l’heure, le téléphone coupé posé sur la table, j’ai déballé les décos de Noël, mis ma playlist, allumé une bougie et je m’y suis mise. D’abord sans entrain, et puis la magie a opéré. J’ai sorti mon gros mug Starbucks et fait infusé un roïboos épicé. J’ai ouvert ma page WordPress, forte d’un sentiment de sérénité que je n’avais pas ressenti depuis longtemps.

Je suis fatiguée d’être tout azimuts depuis des semaines. J’ai arrêté le yoga, j’enchaîne les fêtes et les petites nuits sans repos. Je ne me ménage pas. Avec du recul, j’ai l’impression de vouloir faire payer à mon corps ses failles de l’année dernière. Me venger des blessures, des béquilles, de l’arrêt du sport… J’ai à nouveau une pratique physique, surtout des sports où la dépense est à hauteur de l’adrénaline engendrée par l’exercice, rien qui me calme vraiment quoi…

Je ne m’aime pas beaucoup en ce moment. Ma coupe de cheveux s’est transformée en fiasco, je laisse repousser et me retiens d’aller chez le coiffeur, mais je dois dire que je ressemble à un champignon… je ne supporte plus ma tête. J’évite les miroirs. Je mange n’importe comment. Voilà l’envers du décor. Je n’ai pas envie de vous mentir et de préserver une façade de perfection. Je sais qu’on ne trouve l’inspiration que dans les choses qui font rêver. D’habitude, je suis assez forte pour cacher les petites failles, personne n’est parfait. Aujourd’hui, j’ai envie de jouer cartes sur table. Parce que ce n’est que comme ça que je pourrais faire table rase et affronter ces difficultés, et parce-que, au final, les imperfections de nos vies et de nos personnalités sont autant d’aspérités auxquelles s’accrocher, les reliefs qui nous permettent la progression vers le sommet, non?

Alors oui, d’habitude tout va pour le mieux, et en ce moment je connais une petite période de creux. Mais je n’ai pas peur, je sais que c’est passager, je sais que je vais affronter cette vague de doutes et de remises en questions, en ressortir comme lavée, clean, je vais faire peau neuve et me retournerai un jour avec fierté pour contempler cet obstacle franchi. Je fais confiance à la vie et je vais bien devoir essayer de me faire confiance aussi. Pour cela, je vais avancer à petits pas. Déconnecter un peu de ma vie sociale tourbillonante, me recentrer sur ma famille, sur les petits bonheurs plus simples du quotidien. Faire des sablés de Noël avec mes parents, passer plus de soirées chez moi, en mode cocooning, en amoureux, renouer avec des sensations physiques plus douces et reprendre une activité qui me recentre, m’apaise. Essayer d’être plus bienveillante envers moi-même. Mettre de côté la musique qui a tendance à me plonger dans des états émotionnels trop intenses. Prendre le temps. Souffler. Respirer. Calme. Tout va bien se passer.

Et je compte bien reprendre mes escapades par ici. Car je réalise que m’éloigner de mon blog ne m’a pas aidée à garder me maintenir la tête hors de l’eau. Ecrire ici me permettait de prendre conscience de ces petites choses qui font la beauté du quotidien, de les apprécier à leur juste valeur en leur offrant un petit écrin de mots, de photos et de vos commentaires toujours si adorables. C’était une erreur de mettre ce blog de côté. Il apporte tant de choses positives, de mots réconfortants, de plaisirs dans ma vie… Ce n’est pas pour rien que cela fait bientôt six ans que j’y partage avec vous mon quotidien. Je retiendrai la leçon. Excusez-moi pour ma désertion. Et merci pour les commentaires que vous avez continué à m’envoyer. Vous n’imaginez pas le poids qu’un petit message peut avoir.

A très vite. IMG_0376

Publicités

12 réflexions sur “Se couper de soi

  1. Faut s’avoir lacher prise, moi aussi j’ai ce sentiment hapée par la vie de société …. du coup couvre feu, plus de portable à partir de 20h30 ….toi qui adore autant la magie de noel profite !

    super article et on ne peut pas être parfait ! Et nous sommes encore des jeunes maitresses ! Laisse toi le temps de bien installer ta classe Rome ne s’est pas fait en un jour 😉

    bises

  2. Quelle bonne surprise de venir ici et d’y trouver un article tout neuf ! Je ne commente pas beaucoup mais je te suis depuis longtemps et j’adore tes petits articles. J’espère que tu vas vite te remettre de ce passage « à vide », il en faut pour nous rendre plus fortes!.. et apprécier encore plus les bonheurs à venir. Profite bien de cette belle période, et plein de courage

  3. Contente de te relire Sophie.
    Ce post, tout en sincérité, sans artifice, n’est ni plus ni moins qu’une facette de la vie.
    Cette vie, loin d’être toujours douce, qui nous malmène, qui joue avec nos émotions, qui bouscule nos doutes et nous chahute. Après la tempête dans nos têtes, le calme pour un temps. On croit maîtriser les choses et d’un coup elles nous échappent.
    La quête de la sérénité est un long chemin, et plus les années passent, plus je me dis que dans mon cas, c’est sûrement le chemin d’une vie.
    A trop vouloir en faire, on se perd. J’en fais aussi le constat. L’équilibre est si difficile à trouver ou à maintenir.

    Bientôt les vacances, tu vas pouvoir savourer enfin ces instants cocooning que tu affectionnes.
    Des bises réconfortantes.
    Au plaisir de te relire vite 🙂

  4. Ton billet m’a touchée …
    Ces périodes de creux sont toujours douloureuses, mais au fond nécessaires pour grandir, changer et apprécier tous les bonheurs que la Vie offre. Perso, cela m’arrive souvent en décembre-février, et en juin (les fins d’années sans doute) …
    Bientôt les vacances, l’occasion de se poser et de profiter des fêtes de fin d’années.
    Bis’

  5. Je viens tous les jours à l’affût d’un nouveau post … et aujourd’hui … quelle joie !!
    Je tenais tout d’abord à te féliciter pour ton honnêteté .. ça fait du bien !!!
    Ras le bol de ces blogs où les gens vivent dans un monde merveilleux… où les filles ont le temps de s’occuper de leur intérieur, de leurs enfants, de manger sainement, de cuisiner, de lire, d’être tirée à 4 épingles… Tu es tout simplement en train de vivre. Toutes ces expériences t’aideront à te mieux de connaître… Je te souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et espère te lire encore longtemps

  6. Ravie de te retrouver! des différents blogs que j’ai pu suivre, le tien est celui auquel j’ai été la plus fidèle, ton honnêteté, ton cheminement, tes doutes,m’ont souvent amenée à m’interroger sur moi-même, me permettant d’avancer à mon tour…
    Je te souhaite de profiter de cette période de Noël que tu aimes, qu’elle te permette de te recentrer.

    Au plaisir de te lire prochainement

  7. Tu es de retour !!!! ❤
    Cette note est très touchante, très vraie et elle te rend encore plus touchante. On passe tous par ces périodes de moins bien, où se sent débordée de tout…
    Je crois que les vacances nous feront beaucoup de bien, je les attends moi-même avec grande impatience.
    C'est vrai que j'ai aussi tendance à délaisser le blog quand j'ai moins le moral, moins d'envie, moins d'inspiration, comme en ce moment en fait !

  8. Un très beau billet qui m’a beaucoup touché, je lis votre blog depuis plus de 2 ans maintenant et c’est la première fois que je laisse un commentaire, mais c’est pour moi l’occasion de vous dire à quel point je trouve votre blog bien écrit et riche d’expériences, de sentiments et de sincérité!
    Merci pour cette générosité!
    Je crois comprendre ce qu vous évoquez sur le fait d’être happée par la vie, d’avoir le sentiment de ne jamais faire assez ou de faire trop mais mal, par manque de temps ou d’énergie certaine fois, mais la vie et ses petits ou grands bonheurs me rebooste toujours et je suis certaine qu’il en sera de même pour vous!
    En tout cas je suis très heureuse de vous lire à nouveau et profitez bien de cette période de fêtes avec ses odeurs réconfortantes ses douceurs et les gens que vous aimez.

  9. Quel plaisir de te retrouver ici!!
    J’espère que le fait d’avoir repris l’écriture t’aidera à trouver un nouvel équilibre de vie.
    J’ai rendu les livrets aujourd’hui, je me suis sentie libérée d’un grand poids.
    Maintenant il n’y a plus qu’à tenir jusqu’aux vacances et à te concentrer sur les bonnes choses. (et pour les cheveux, pinces, barrettes et foulards sont tes meilleurs amis !)

  10. Très chère Zadig,
    Comme ça fait longtemps!!!
    C’est moi Lou (enfin mon pseudo à l’époque où je tenais un blog)! J’avais raté le crpe de 3 pts et j’avais eu une jolie petite May, qui a 4 ans maintenant. On avait les mêmes goûts!! Bref, je voulais te dire que je t’ai toujours suivie et comme j’enviais ta vie de maîtresse !!! Et puis ce ras le bol de ne pas pouvoir être sur tous les fronts, comme je te comprenais!!!
    Sache que quoiqu’il arrive les lecteurs que tu touches te suivront toujours même si de temps en temps il y a des silences!!
    Merci de nous faire partager tes coups de cœur tes coups de mou ton quotidien, perso ça m’inspire bcp! Grâce à toi je me suis mise au yoga (mais débutante hein!), qd je vois ta classe j’ai trop envie de retenter l’aventure, j’ai découvert Jane Austen et Emily Bronte et me suis remise à la guitare (avec une Taylor à ma taille!!)
    Bref post décousu mais juste pour te dire que je t’adore!!! Bisous la plus belle!!

  11. Comment fais tu pour être dans ma tête. Cela fait plusieurs articles où j’ai l’impression qu’ils me sont dédiés tant ils me parlent.
    J’ai aussi l’impression être dépassée par le temps. Il me faudrait des journées de 35h pour pouvoir faire tout ce que je veux. J’ai envie de me replonger en moi, de m’isoler pour arrêter de courir ( bon avant il y a les conseils de classes).

    Merci pour tout.
    Marine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s