Irish soda bread #food

#painsansmachineàpain    #recetteirlandaise

IMG_0562

Lorsque je vivais en Irlande, l’un de mes plus grands plaisirs était… la nourriture. (Eh oui, comme d’habitude.) Les « full irish breakfast » et leurs tomates au four, le thé au lait, les scones et leur crème fraîche, les délicieuses soupes servies dans les pubs… On n’y pense pas souvent, mais la gastronomie irlandaise a de beaux atouts elle aussi! Et parmi ceux-là, il y avait… le soda bread.

C’est ma copine Juliette, qui était en Erasmus avec moi, qui m’a fait goûter ces tranches de pain au nom étrange. Selon elle, toastées, elles étaient de véritables tueries et un parfait en-cas pour accompagner le grand mug de thé noir de 10h, à la cafétéria de notre « college« . J’étais dubitative mais intriguée, j’ai gouté, j’ai adoré. Ce pain a le goût d’aucun autre pain de ma connaissance. Et par la suite j’ai appris (ou compris) (mon niveau d’anglais, à mon arrivée à Dublin, était très très mauvais), que « soda » signifiait « bicarbonate de soude »… A l’époque, je ne cuisinais pas beaucoup (du tout) et je trouvais ça très très bizarre de mettre cet ingrédient dans de la nourriture! Je me disais qu’il devait y avoir une autre traduction à ce mystérieux « soda« , mais je ne savais pas laquelle. Cela ne m’empêchait pas de boulotter mes toasts grillés à chaque pause matinale. Et d’en apporter des paquets à la maison pour faire découvrir cette merveille à Robinson. (C’est à ce moment là que nous avons fait une découverte majeure : les toasts, beurrés, étaient encore meilleurs!!) ^-^

Par la suite, j’ai compris qu’il n’y avait qu’une seule traduction pour « soda » et que c’était effectivement le bicarbonate de soude qui apportait ce petit goût particulier au pain. Je cherchais une recette pour tenter de fabriquer cette merveille une fois rentrée en France, mais là, je découvrais qu’un autre ingrédient mystère entrait dans la composition de mon Précieux.

Le « buttermilk »….

Le truc introuvable en France…

C’est là que j’ai abandonné. Tant pis pour le soda bread.

J’oubliais peu à peu le goût de ce pain, et son souvenir s’installait tranquillement dans un recoin pas trop fréquenté de ma mémoire, si bien que je l’oubliais. Heureusement, l’une des recettes que j’avais trouvée lors de mes recherches est restée rangée dans mon classeur de cuisine. Enfin… « rangée » est un bien grand mot. Glissée dans le tas de feuilles volantes que j’ai la flemme d’archiver, à la fin du classeur. Mais il y a quelques jours, curieuse de relire les recettes qui m’avaient intéressée lors de mes années d’étudiante, j’ai décidé de ranger ces feuilles et de leur redonner la place qui leur revient, dans le classeur, auprès de leurs copines plus actuelles. Et c’est là que je suis retombée sur mon mystérieux soda bread.

Sauf que… je ne suis plus la jeune et impressionnable novice en cuisine que j’étais à l’époque, ah ah!!
(…comment ça, j’en fait des tonnes?!…)
Et cette fois, hors de question de baisser les bras. J’ai cherché sur internet une alternative au buttermilk, j’ai trouvé, et heureusement pour moi je vis dans une ville où il y a des Monoprix. J’ai donc pu acheter du lait fermenté (marque Yoric), et me lancer dans la confection du soda bread, avec l’excitation que peuvent provoquer des retrouvailles avec un vieil ami perdu de vue depuis des lustres.

Une fois que les ingrédients étaient réunis, la recette était on ne peut plus facile. Et le résultat, au delà de mes espérances!

Je pense néanmoins que le vrai buttermilk doit avoir un goût un peu plus prononcé, un peu plus acide que le lait fermenté, car au final mon soda bread était plutôt doux, mais très très bon. Ce qui est génial, avec ce pain, c’est qu’il ne nécessite pas de machine à pain, pas besoin de pétrir, l’alchimie des ingrédients fait tout le boulot. Et il se garde au moins cinq jours. Que demander de plus, n’est-ce pas ?

Bon, après cette rocambolesque histoire, place (enfin !) à la recette. J’espère que vous l’essayerez, et que les deux ingrédients un peu bizarres de cette recette ne vous décourageront pas comme ils l’ont fait avec moi five years ago… J’ai hâte de connaître votre avis sur cette spécialité irlandaise trop peu connue !

9eed9bbef547a3369030b34d1c4c7002

Irish Soda Bread 

225g de farine complète
225g de farine normale (ou 400 g de farine normal si pas de farine complète)
1cc de sel
1cc de bicarbonate de soude
3cs de graines (tournesol, courge, lin, pavot…)
2cs (25g) de beurre mou
1 oeuf
375 ou 400 ml de lait fermenté (babeurre, buttermilk… ou lait fermenté Yoric de Yoplait)

Préchauffer le four à 200°C

Mélanger la farine, le sel et le bicarbonate

Ajouter les graines et mélanger l’ensemble

Ajouter le beurre et malaxer avec les doigts

Faire un trou au centre de la pâte

Dans un autre bol, mélanger l’oeuf et le lait fermenté

Ajouter ce mélange au centre de la pâte

Mélanger pour obtenir une pâte compacte un peu collante

Beurrer un moule à cake, mettre la pâte et lisser au-dessus, puis trace une ligne à la pointe du couteau

Enfourner 15 minutes à 220°C, puis baisser le four à 200°C et laisser cuire 25 à 30 minutes.

Démouler. Déguster!

IMG_0564

Publicités

12 réflexions sur “Irish soda bread #food

  1. Normalement, le buttermilk, c’est exactement du lait fermenté (c’est CA qu’il faut pour les pancakes ! Rien à voir). Quand j’ai eu ma phase « tarée de cuisine » (il y a une dizaine d’années), j’avais fait pas mal de recherches pour trouver justement ce que c’était pour faire THE pancakes. Et donc, c’est exactement ça (http://tetellita.blogspot.fr/2005/03/buttermilk-pancakes.html) (ça c’est un morceau de souvenir de quand j’étais jeune et obsédée de cuisine).
    BREF : je vais TESTER ce truc, ça a l’air fabuleux.
    xxx

  2. Ah je ne savais pas pour le substitut du buttermilk ! Je faisais un mélange de crème fraîche et lait pour remplacer. du coup il va falloir que je reteste quelques recettes !
    Ca a l’air très bon je vais vite le goûter celui là! Mais du coup que fais tu de la fin de ton yorik?

    • Eh bien… Avec le reste du Yoric, tu peux refaire du pain (!) ou faire des pancakes avec la recette de ma copine Mona (elle l’a laissée dans les commentaires suite au billet « passion petit déjeuner » du mois de janvier), qui utilise aussi du buttermilk!

  3. Vu que j’ai au moins 10 ans de plus que toi, je ne vois pas pourquoi je me laisserais impressionner. Aussi, je teste ! Est-il possible de mettre une photo dans les commentaires, je n’en sais fichtrement rien, mais je vais essayer ! Bouh, ça faisait longtemps que je n’avais pas participé sur ton blog, ma vie a bien changé ces derniers mois, mais je te suis toujours avec passion, ta façon de voir la vie me passionne, je ne saute que les billets vestimentaires, bof bof, de toute façon t’es jolie quoique tu portes donc… Et bien sûr pour l’heureux événement que vous attendez, joli petit baby en attente 😉

    • Merci merci merci pour tous ces gentils mots Fanny! Comment ça ta vie a bien changé ces derniers mois? ? En bien j’espère, pas de mauvaises nouvelles…?
      J’ai hâte d’avoir ton retour sur le Soda Bread du coup!

      • Le soda bread est super bon, mais bien sûr, j’ai oublié la photo, même mes gars en ont mangé, en plus il se conserve très bien et n’est pas trop friable malgré que je l’ai un peu oublié dans le four (c’est ce que je craignais…) Je pense avoir dépassé ma peur du pain et je vais pouvoir me lancer dans d’autres préparations de ce genre ! Des mauvaises nouvelles, je ne sais pas, je me suis séparé du papa de mes 3 enfants après 20 ans de vie commune, nous étions arrivés au bout de notre chemin. J’ai repris la course à pied, le yoga, une autre qualité de vie après m’être un peu oubliée, j’ai repris… le sens de ma vie, en fait. Malgré la certitude que nous ayons fait le bon choix, j’ai parfois des coups de mou (je suis instit comme toi et comme tu le sais c’est un boulot qui porte et qui casse à la fois…) et des moments de trop grande solitude mais il faut aussi le temps de faire son deuil. Ton blog, le chemin que tu suis et que tu nous fais partager, comme d’autres personnes, vraies ou virtuelles, ont participé à ma prise de conscience, vouloir être soi, c’est tellement évident, simple, et tellement complexe… Petite Zadig, je ne te connais pas mais je t’aime beaucoup, de toutes petites choses nous sauvent parfois. Bonne continuation à toi et ton Robinson.

      • Fanny, quel commentaire!! Tu n’imagines pas comme je suis touchée par ce que tu dis…! C’est fou car quand on écrit sur son blog on a envie, forcément, que ça puisse provoquer quelque chose chez quelques personnes, que nos mots résonnent quelque part… mais on se dit qu’on est fous de penser cela, que c’est prétentieux et qu’on n’est pas grand chose au final. Et puis des commentaires comme le tien font prendre conscience de la magie de cela, des blogs, de la communication d’internet, du pouvoir de la parole et de l’écrit, et de la merveilleuse faculté qu’ont les gens à créer de l’empathie, à s’inspirer, à donner, à recevoir, à échanger, à interpréter et à mûrir les choses, à planter des petites graines, à entretenir de nouveaux projets, à donner de nouveaux souffles à leur vie… Tu es très inspirante, par ce que tu dis et par ton parcours. Quel courage de quitter quelqu’un avec qui on a tant partagé, passé tant d’années! Et tu sembles en tirer tellement de positif, j’aime les gens comme toi, les personnes qui regardent toujours vers le soleil, vers l’avant, qui ne se laissent ni abattre ni démonter, les tournesols qui avancent sans s’arrêter sur le chemin de leur vie. Tu es admirable, d’avoir fait tout ce que tu as fait, de le partager, de prendre le temps de me dire ces paroles gentilles et juste gratuites… c’est rare, mais c’est si bon!
        Alors moi non plus je ne te connais pas, mais je crois que je t’aime beaucoup aussi.
        Bonne continuation dans cette nouvelle « toi », j’espère que tu es heureuse et en paix, c’est tout ce que je te souhaite en tous cas!

  4. Pingback: Sunday Morning #25 | hellozadig

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s