Lecture #62 L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafòn

ombrevent

Quatrième de couverture :

Dans la Barcelone de l’après-guerre civile, « ville des prodiges » marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours.
Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y « adopter » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets « enterrés dans l’âme de la ville » : L’Ombre du Vent.
Avec ce tableau historique, roman d’apprentissage évoquant les émois de l’adolescence, récit fantastique dans la pure tradition du Fantôme de l’Opéra ou du Maître et Marguerite, énigme où les mystères s’emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafón mêle inextricablement la littérature et la vie.

Mon avis :

Cela faisait deux ans que ce gros pavé attendait que je lui accorde mes faveurs, et je trouvais toujours une bonne excuse pour ne pas le commencer… Et puis finalement, à Noël, je l’ai embarqué dans ma valise pour mon séjour en famille, et je n’ai pas regretté.

J’ai A-DO-RÉ ce roman. Je l’ai refermé enthousiasmée, conquise, prête à prêcher pour la paroisse de Carlos Ruiz Zafòn auprès de tous les gens que je rencontrais.

Au départ, quelques similitudes avec Le livre des choses perdues de Connolly, m’ont effrayée. J’ai un mauvais souvenir de ce roman, et je n’avais pas du tout envie de lire quelque chose de ressemblant. Mais finalement, outre le thème qui est le même (les livres sont, dans les deux cas, au cœur même de l’intrigue) et une toute petite touche de fantastique que l’on retrouve chez l’un et chez l’autre (dans une bien plus grande mesure chez Connolly), ces deux romans sont très différents. De toutes façons, c’est bien simple : il y en a un que j’ai adoré et l’autre que je n’ai pas du tout aimé…

Ce que j’ai aimé chez Zafòn, c’est cette narration à la fois simple et poétique, sa manière de donner vie aux personnages en leur conférant des personnalités bien marquées, parfois même atypiques (parfois même… à la limite du caricatural, mais sans jamais aller jusqu’à tomber dans ce travers, ouf), et son sens de l’intrigue. Tout au long de L’ombre du vent, j’ai été tenue en haleine, impatiente de dévorer les pages restantes pour connaître le destin des personnages auxquels je m’étais attachée. J’ai aimé que les lieux emblématiques du roman soient une ville renaissant de ses cendres (la Barcelone des années 50) et une vieille librairie familiale. J’ai aimé les petites touches gothiques qui participent de la dimension mystérieuse et fantastique de l’histoire. J’ai aimé la météo de ce roman (oui oui!), des saisons automnales et hivernales, de la neige même, alors qu’à Barcelone on s’attend à un soleil chaud et blanc indéfectible, quel que soit le mois de l’année. J’ai aimé l’ambiance, j’ai aimé les personnages, j’ai aimé les différentes explications apportées pour justifier le déroulement du récit, j’ai aimé le dénouement, j’ai tout aimé.

Pour finir, voici ce que dit Wikipédia pour présenter ce livre : « Ce roman, traduit en trente-six langues différentes, est devenu un best-seller mondial, avec plus de douze millions d’exemplaires vendus« … Bon, je me méfie toujours un peu des grands succès littéraires, les Anna Gavalda et compagnie ne m’ont décidément pas convaincue. Mais pour une fois, je me conforme à l’avis général. L’ombre du vent est un très bon roman, comme il fait du bien de lire de temps en temps. Si vous avez envie de rêver, de plonger dans une histoire loin de votre quotidien, ce livre est fait pour vous.

Connaissez-vous déjà ce roman ? L’avez-vous aimé ?

Publicités

2 réflexions sur “Lecture #62 L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafòn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s