Our trip to Scotland -3- Wild

Ecosse-17b

Dans un seul billet, je vais essayer de condenser 10 jours de nature sauvage et de trip en plein air… Je me suis dit que le plus simple serait tout simplement de choisir les photos qui me plaisent le plus et illustrent un peu chacune des journées passées à marcher dans les paysages hivernaux de l’Ecosse, et de glisser quelques extraits de notre « carnet de route » rédigé au fil des jours. Quoi de mieux pour vous livrer la quintessence même de notre périple que de vous embarquer avec nous au jour le jour, et de vous laisser imaginer que vous êtes là, assis à côté de nous devant un bon feu de cheminée, dans un pub bruyant et chaleureux, à vous réchauffer de bière et de frites en discutant des grands moments de la journée écoulée, et en planifiant celle du lendemain…?

IMG_1618 Jour 1 : on part vers l’Ouest, direction : Ullapool, un village de pêcheurs situé côté atlantique.

La route est sublime, on est béats d’admiration. Le soleil perce, les voitures sont rares, les décors font s’alterner dans monts enneigés, plaines de tourbes jaunies, rivières gelées, cottages et fermes pittoresques, arbres aux branches argentées de givre, les couleurs sont incroyables, et surtout tout est démesuré. Ça nous fait penser à la Nouvelle-Zélande.

En approchant d’Ullapool, on est obligés de s’arrêter après le barrage tellement le paysage nous coupe le souffle. On sort faire une session photo/vidéo sur le promontoire d’une espèce de tourelle de surveillance. Deux autres voitures s’arrêtent, le spot est parfait.

La route continue de plus belle, les paysages sont merveilleux, les couleurs incroyables : orange, doré, vert, jaune, blanc, argenté, bleu… Le ciel est bleu, quelques longues bandes de nuages se mêlent aux sommets enneigés et on ne distingue pas toujours les éléments terrestres des éléments célestes. On croise des vaches à poils très longs (des yaks?!), et des troupeaux de moutons.

IMG_1638

Ullapool est un village atypique et plein de charme, comme posé au milieu des collines et au bord d’un lac limpide. Les petites maisons de pêcheurs aux façades blanches sont lumineuses sous le soleil.

On part du village pour monter dans les collines, on suit le Ullapool Hill, entre tourbe et cailloux, on grimpe pendant une heure et quart. Il fait presque chaud tant il y a de soleil !

DSC_0979

Arrivés au sommet, on a bien mérité la vue magnifique et notre pique-nique. On ne reste qu’une vingtaine de minutes, l’endroit est venteux mais le soleil délicieux.

*

Ecosse-38b

Ce matin, on part tôt, direction le Loch Ness. Arrivés à la bourgade à côté du Loch, le temps n’est pas forcément au beau fixe et l’office de tourisme est fermé (normal, c’est dimanche). On décide de pousser un peu jusqu’à Glen Affric, un parc national réputé pour la beauté de ses paysages. Quelques chemins de rando partent le long de ce Glen. On traverse un joli petit village, quelques bungalows côtoient des fermettes et une petite école, au milieu de forêts de pins encaissés dans une large vallée entre des collines. La neige est bien présente le long de la route, une route à voie unique. On longe le Glen jusqu’au parking de la randonnée qu’on a prévu de faire : «the Dog Falls ». Problème : le parking est en contrebas, et le chemin enneigé. La voiture, à peine engagée, est arrêtée par un bloc de glace sous le châssis. Plus moyen d’avancer ni de reculer, on patine. Pendant une heure, on essaie de déblayer la neige et la glace sous la voiture à coups de bâtons, agenouillés par-terre dans la neige. Robinson s’ouvre les mains et garde quelques plaies de cette mésaventure. Finalement, une voiture s’arrête pour nous aider….

Ecosse-37b

On finit par aller jusqu’au bout de la route, toujours dans le Glen Affric, pour faire deux petites randonnées. Le point de vue est magnifique. Là où l’on a pris la photo, la route s’arrêtait. Comme ça. Plus rien. Par contre, on pouvait continuer à pieds pour accéder à l’auberge de jeunesse que l’on peut observer au milieu de la photo (randonnée de 3h30… L’endroit paradisiaque, inaccessible, isolé… On a regretté de ne pas avoir prévu d’y passer une ou deux nuits… ).

*

IMG_1688

Après une nuit dans le petit village de Dornie et la visite du célèbre Eilean Donan Castle (le château de Highlander), on rejoint l’île de Skye, un petit joyau de l’Archipel des Hébrides. Tout au long des côtes, une petite route et quelques maisons jetées ici ou là, mais surtout, des paysages magnifiques, des montagnes, la mer, des lochs…

On y fait notre plus impressionnante randonnée : le Old Man of Storr, une grimpée d’une heure et demie pour un dénivelé de 300 mètres. Au sommet, la neige nous attend, et un vieux et énorme monolithe de 55 mètres de haut (!), qui surplombe un panorama sublime à 180°.

Ecosse-48b

Ecosse-47b

Cette photo en noir et blanc est ma préférée. Je la trouve magnifique, je suis fière de mon Yann-Artus-Robinson ^^

Le beau temps est au rendez-vous, la marche est magique. Arrivés au sommet, la neige se met subitement à tomber en petites granules de grêle, mais s’arrête aussi vite qu’elle est venue. La randonnée durera deux heures et quart et nous laisse les muscles des fesses et des jambes bien fourbus. On rentre à Portree pour déposer nos bagages à l’hôtel, puis on repart dans la ville faire quelques courses. L’ambiance de la ville me rappelle la Nouvelle-Zélande : une petite bourgade, le froid de l’hiver, les odeurs de feu de bois, la nuit qui tombe très tôt… On sent qu’il y a de la vie ici, qu’une communauté existe derrière ces maisonnettes aux murs colorés ou ces petits chalets de lotissement au style nordique.

*

Ecosse-62b

Randonnée sur l’Ile de Skye.

Dans notre dos, une étendue d’eau, des monts qui ressemblent à des volcans recouverts de tourbe. En face, des collines et encore des collines, traversées par une rivière qui se transforme parfois en cascades. C’est parti pour de la grimpe vers l’autre côté des collines. Le chemin est semblable au premier : des trous emplis d’eau cachés par des mottes d’herbes glissantes. Je suis perdue dans mes pensées lorsque la réalité du terrain se rappelle à moi : j’ai le pied droit mouillé, l’eau a traversé ma chaussure. C’est un peu l’angoisse du randonneur. Heureusement, nos balades ne s’étalent pas sur plusieurs jours et je sais que je pourrais faire sécher mes chaussures en rentrant le soir à l’hôtel.

Ecosse-67b

Au bout d’une heure de montée face au vent, on rebrousse chemin : nous sommes partis sans nourriture, et il est déjà midi. Il faut prendre en compte le temps du retour.

*

IMG_0175_2

On quitte l’Ile de Skye pour nous rendre à Glen Coe, où nous passons deux nuits dans un hôtel charmant et un peu loufoque… La vue depuis notre chambre est très belle, sur le canal et les montagnes.

IMG_0177_2

L’hôtel est une ancienne auberge et a son propre pub au rez-de-chaussée, pratique! On y passe nos soirées au coin du feu, à lire, manger des fish and chips gigantissimes (et délicieux, je ne pensais pas que c’était possible ^^), à potasser notre guide.

IMG_0184

Aux alentours de Glen Coe, on fait l’une des randonnées qui nous a le plus plu et le plus éprouvés (cet endroit est gigantesque! Pour avoir une idée de la taille de cette gorge, il faut comparer avec celle des petites silhouettes qu’on distingue au milieu de la photo!).

IMG_0180_2

D’abord, on descend le long d’une gorge entre deux montagnes, le long d’un torrent ponctué de cascades. Une pluie-neige s’invite dès le début de notre marche, on avance les yeux rivés sur nos chaussures pour regarder où l’on met les pieds, éviter les incursions d’eau, les pierres glissantes ou tout simplement les failles du chemin. Puis, nous entreprenons de monter le long de cette gorge : durant une heure, on grimpe des marches de pierres puis carrément de gros rochers couverts de mousse imbibée d’eau. Le terrain est extrêmement glissant, il faut s’aider des mains et des branches pour continuer l’ascension. De plus, le chemin n’est pas vraiment balisé et il est difficile de se repérer correctement dans les conditions météorologiques de cette journée : neige, vent, pluie, froid… Il faut passer le torrent pour rejoindre l’autre rive mais le courant est trop fort et l’eau a monté avec la pluie. La randonnée prend des airs de jeu d’aventure, il faut trouver le bon chemin, ne pas prendre trop de risques, éviter de glisser ou de se mouiller trop. La marche et la montée sont vraiment physiques, on croise un couple de marcheurs qui rebrousse chemin car la rivière est impossible à traverser, mais on ne veut pas s’avouer vaincus et poursuivons jusqu’à ce qu’on croise un randonneur qui revient du sommet et nous rassure : il faut monter encore un peu, puis il sera possible de traverser la rivière. Ce que nous faisons, et c’est avec joie qu’on atteint l’autre côté du torrent. Puis, on arrive au sommet de la gorge et là s’étend un grand plateau entre deux murs de flancs de montagnes : la vallée. On est censés la traverser sur sa longueur, mais une nouvelle rivière finit par nous barrer la route. On est fatigués, on marche depuis deux heures, on a faim, et la tempête bat son plein : la neige nous fouette le visage, le vent souffle par bourrasques. On se blottit dans un petit cirque de rochers pour déjeuner : toute notre énergie est destinée à nous réchauffer, personne ne parle, on mâche et on grelotte, mouillés. La sueur que l’on a créé en grimpant auparavant refroidit à cause de l’absence de mouvement. On reprend vite notre marche en sens inverse. Il s’agit désormais de… retrouver notre chemin ! Heureusement, on avait laissé un petit tas de pierres pour nous indiquer où traverser le torrent. Et Robinson a un excellent sens de l’orientation, il retrouve facilement la route alors même qu’on ne la voit pas, parfois, de l’endroit où nous sommes.

*

IMG_0202_2

Voilà pour le récit épisodique de nos aventures en « wild land ».

Alors, l’Ecosse, ça vous tente? En tous cas, nous, c’est sûr, on y retrouvera : pas très loin, pas si chère, très accueillante, cette destination figurera parmi celles qu’on redécouvrira avec plaisir dans quelques années, avec nos kids et nos chiens (? je me projette ^^).

IMG_1805

*

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Publicités

27 réflexions sur “Our trip to Scotland -3- Wild

  1. *_* époustouflant !!!! c’est typiquement le genre de paysages qu’on aime avec Darcy alors, vraiment, je rajoute l’Ecosse en haut de nos projets ! 🙂
    Merci pour ces magnifiques photos, ce récit plein d’émotion c’était chouette de voyager avec vous 🙂
    ps : moi qui te lis depuis si longtemps, ça m’a fait sourire de repérer le prénom de Robinson dans ta note 😉

  2. pfff j’adore l’écosse, je crois que c’est ma destination préféré de tout ce que j’ai pu faire! je n’ai pas encore fait l’ile de skye, et j’aimerais bien voir l’extrême nord des highland. J’avais adoré glen coe aussi et dans le prolongement, glen etive, je crois que c’est là que j’ai vu les paysages les plus époustouflants de mes séjours dans la région! j’espère y retourner aussi!

    • Oui, je comprends, c’est un pays vraiment magnifique, j’étais surprise de découvrir des paysages aussi gigantesques, vraiment! Et si proche de chez nous, donc si facile d’accès! Ce serait bête de s’en priver!

  3. Pingback: Les jolies choses #2 | Heavenly view

  4. En voyant tes photos et lisant tes lignes, je me dis que c’est exactement l’endroit où j’aimerai aller là maintenant avec mon amoureux. Depuis quelques mois je vois des photos des Highlands et leur beauté est à couper le souffle ! Merci pour ce beau récit, je pense que si nous nous décidons, je te demanderai des tips 🙂

    Gros bisous

  5. J’adore l’Écosse, moi aussi j’ai fais un petit voyage comme le votre avec mon mari Écossais qui était à l’époque mon petit ami. Toute vos photos mon rapportées dans cette aventure trop spectaculaire !!! Maintenant nous avons 3 enfants et notre plan est de d’emménager l’été prochain 2017. Donc notre idée elle aussi est de faire partager cette belle Écosse !!
    Merci pour avoir pris le temps d’avoir partager votre voyage.

  6. Pingback: Les jolies choses #2 – A cup of tea with Eleanor

  7. Pingback: Les jolies choses #2 – Titre du site

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s