Seems like paradise to me

Aujourd’hui, jour férié + pluie = ma motivation en dessous du degré zéro. J’ai trainé au lit, puis trainé en pyjama, larvé dans le canapé, procrastiné sur internet, râlé et gémis comme un enfant malade.

Je n’avais envie de rien, absolument rien. Quand il a préparé le déjeuner, j’ai dit que je n’avais pas faim. Pas envie de manger. C’est fou comme parfois toute notre énergie nous abandonne, comme si on ouvrait grand les vannes et qu’on laissait tout s’échapper, plus une goutte ne subsiste. C’est exactement ce sentiment que j’ai eu aujourd’hui.

Il faut dire que depuis trois ou quatre jours, j’ai le ventre qui tire et je suis extrêmement fatiguée. Je pense que mon corps, toujours très communicatif, essaie de me dire que je dois ralentir le rythme ENCORE PLUS. C’est sûr que les journées de boulot à 200 à l’heure, les 20 projets que je monte pour l’école et ma classe, mon envie de profiter du beau temps et les multiples rendez-vous médicaux qui ponctuent mes semaines ne m’aident pas à me reposer. Alors hier soir, exténuée, je m’étais promis de passer ce 8 mai gris et férié à NE RIEN FAIRE DU TOUT, à rester assise voire couchée (pour reposer mon ventre et apaiser les crampes), à bouquiner, regarder des films et cocooner en regardant tomber la pluie.

SAUF QUE : impossible. Définitivement. Je dois avoir été conçue à partir de petits lapins Duracell, sinon comment expliquer ce besoin irrépressible de toujours, toujours bouger…? Et de mettre le nez dehors?

Alors après avoir joué les tortues, roulée en boule dans un plaid jusqu’à 16h, uniquement capable de sortir le pot de glace au chocolat du congélateur et d’y plonger ma cuillère en me disant que décidément, non, je n’ai pas envie de salé aujourd’hui, j’ai fini par abdiquer : je suis allée me recoucher ! Et bien, ce n’était peut-être pas l’activité la plus dynamique de ma journée, mais ça m’a fait du bien. Incroyable n’est-ce pas? Comment peut-on avoir envie de dormir après avoir passé une journée à NE RIEN FAIRE?? Parfois, tout ça me dépasse… ^-^

Après une grosse heure de sieste, la pluie s’était arrêtée et j’ai enfilé mes baskets en me disant qu’une petite entorse à mon programme de total chill-out ne serait pas dramatique et me ferait sûrement même du bien au moral. Je suis partie pour le parc, bien décidée à faire tranquillement mes 8 km de marche hebdomadaires. Et là, quel bonheur : le vert, les odeurs de fleurs, quelques timides rayons de soleil, les oiseaux tout guillerets, l’air humide et chaud de ces journées de printemps pluvieuses… Un régal. Mes batteries se sont rechargées instantanément.

Arrivée à la moitié du parcours, j’ai entendu les grondements d’un ENORME orage. Evidemment. Mais j’ai accueilli les trombes d’eau avec le sourire, me rappelant comme j’aimais courir sous la pluie lorsque je faisais du running. Et comme j’ai aimé marché sous les pluies tropicales au Costa Rica, ou sous des pluies glaciales en Nouvelle-Zélande. J’ai décidé de positiver, car après tout, râler n’aurait pas servi à grand chose. Je me suis donc fait tremper, de grosses gouttes bien lourdes tombaient en rafale, et bien sûr je n’avais pas de capuche, et je portais mes Nike Free Run toutes légères et aérées (et donc absolument pas imperméables!!!!). Mais j’ai gardé le sourire, croisant des runners qui accéléraient leurs foulées, des couples abrités sous les arbres, des familles paniquées qui courraient derrière leurs poussettes et leurs enfants à vélo. J’ai relevé le bas de mon pantalon en coton, qui commençait trainer par terre, alourdi d’eau. Le moment le plus délicat, dans ce cas là, est celui où l’on est encore sec et que l’on sent les premières grosses gouttes bien fraîches tomber sur notre tête, dans le cou… Mais je savais qu’une fois mouillée, peu importait le temps que je restais sous l’orage, le plus dur était derrière! J’ai donc fini ma marche, et suis rentrée trempée et heureuse chez moi. tumblr_mqktbpXxWp1sybbyyo2_1280

Là, quel bonheur de retirer ses vêtements mouillés, et de filer sous une douche brûlante.

Après m’être réchauffée et séchée, je me suis attelée à mon rituel : les crèmes et huiles pour le corps, deux fois par jour. J’ai eu envie d’appliquer l’huile Nuxe, et ce n’était pas une mauvaise idée du tout ! Jack Johnson en fond, les baies vitrées grandes ouvertes sur le balcon, la fin de journée et sa douce lumière sur les toits en arrière-plan, ça sentait les vacances et le soleil dans tout l’appartement. Ce temps humide mais chaud, ces odeurs ensoleillées, la musique de Jack Johnson, la moiteur de l’air, l’indolence de cette journée… l’espace d’un instant je me suis imaginée vivant sur l’une des îles sauvages d’Hawaï, au milieu des forêts tropicales. J’y étais vraiment, car je crois que ça pourrait réellement ressembler à cette fin de journée que j’ai eu la chance de vivre aujourd’hui. Le pouvoir de la pensée m’a transportée à 10 000 km en quelques secondes, c’était bon !

J’ai enfilé un sarouel léopard, ma chemise bleu ciel très ample et très légère, une paire de Birkenstock, j’ai rempli l’arrosoir et j’ai fait le tour de mes plantes vertes, après avoir regardé celles du parc se faire abondamment arroser cette après-midi. J’ai savouré le temps suspendu, chantonnant sur ces morceaux que je connais par coeur, le coeur léger, les batteries rechargées à 100%. Le bonheur ne tient vraiment à rien…

tumblr_mqbcycmLWO1sybbyyo2_1280

Photos : souvenirs de notre voyage en Nouvelle-Zélande et en Australie. Franz Joseph Glacier en NZ, Jervis Bay en Australie.

*

NB : toutes les photos de ce billet sont privées et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Publicités

13 réflexions sur “Seems like paradise to me

  1. Ahlala, je déteste la pluie. Enfin être chez moi bien au chaud et la regarder tomber j’adore. L’entendre taper sur mon velux quand je suis avec un bon livre j’adore aussi, mais être mouillée par la pluie ça me dégoute. J’ai toujours cette impression d’être tellement sale après une averse.
    Moi j’ai fait une bonne balade dans Paris accompagnée d’un yaourt glacé. La vie est belle parfois 🙂

    • Mmmmh un yaourt glacé, j’adore! Aujourd’hui, je me suis fait plaisir avec une bonne glace moi aussi, accompagnée d’une grande promenade avec Robinson, mais sous le soleil cette fois. J’admets que c’est bien aussi, quand il ne pleut pas 😉 Et, comme toi, j’adore être bien au chaud quand dehors la météo se déchaine, rien de meilleur qu’un livre et un plaid pour regarder tomber la pluie derrière la fenêtre! On est bien d’accord!

  2. Oui, les petits bonheurs du quotidien tiennent à peu de choses! Parfois cela fait du bien de ne rien faire…Mais je dois t’avouer que même quand je dis que je ne vais rien faire, je suis quand même en action! On ne se refait pas! Tu devrais te reposer quand même! J’aime beaucoup la façon dont tu as écris ton article! Un très joli style! As-tu pensé à écrire des nouvelles ou romans? Bon weekend!

    • Merci Amélie, ça me touche beaucoup ce que tu dis!
      C’est mon rêve, d’écrire des romans, ah ah… le problème c’est que c’est dur de trouver du temps pour s’atteler à ce genre de projets. Par contre, je participe à des concours de nouvelles depuis que je vis à Lyon, et c’est vraiment chouette et motivant! J’espère avoir plus de temps pour écrire lorsque je serai en congé maternité! Même si j’en doute ^-^
      Bon week end à toi!

  3. Très jolie note ❤ C'est vrai que parfois, le bonheur ne tient pas à grand chose 😉
    Comme Samarian, je n'aime pas vraiment la pluie et surtout me faire mouiller par elle. En revanche, je comprends le plaisir qu'il y a après à savourer une bonne douche chaude 😉 Repose-toi quand même et laisse-toi dorloter par Robinson 😉

  4. Eh oui, il en faut (souvent) peu pour être heureux (quand seulement on arrive à lâcher nos mauvaises pensées et à ne pas s’accrocher, têtue, à nos humeurs sombres dont on a l’habitude et dans lesquelles on tourne en rond)(oui je parle d’expérience haha)

    Bisou bonne semaine et reposes-toi quand même 🙂

    • Oui ça sent le vécu ce petit commentaire 😉
      Je sais bien ce que c’est. Le pouvoir du mental est très fort, et comme je te l’ai déjà dit le fait d’avoir conscience de ces choses est déjç une étape ultra primordiale, reste à être patiente. Si tu savais comme j’étais, avant… impatiente, colérique, je me mettais dans des états… A force de travailler là dessus, d’en discuter, de prendre conscience des choses, ça va mieux, mais cela prend du temps… Il faut l’accepter aussi.

      (punaise j’ai l’impression d’être Bouddha quand j’écris des trucs comme ça ah ah! En vrai , il m’arrive encore parfois de pêter un plomb hein…!)

      Des bises ma jolie Yasmine!

  5. C’est fou comme le bonheur peut apparaître dans de petites choses, que ce soit dans un rayon de soleil ou dans des grosses goutes de pluie. Et quand on le réalise, c’est juste la perfection.
    Merci pour ces jolis mots ❤ ❤ ❤

  6. J’ai beaucoup aimé lire ce billet. Moi, j’avoue que je suis du genre à passer beaucoup de temps à ne rien faire… J’en ai besoin, je ne pourrais pas courir partout, tout le temps. Même si j’ai du coup tendance à trop trainer…
    Prendre du temps pour soi, c’est important aussi, même si on trouve que c’est un peu de la perte de temps, je suis persuadée que c’est nécessaire.
    J’aime bien aussi être sous la pluie, enfin pas toujours, mais parfois. Pendant très longtemps, je n’ai pas eu de parapluie, ça ne me dérangeait pas d’être mouillée.

      • ahah tu rigoles, je suis très stressée ! Mais c’est vrai que j’ai une personnalité calme et posée. On m’a même dit qu’au premier abord, en me voyant en classe, j’étais trop posée ! (parce que je suis un peu lente aussi), moi je pense qu’avec des enfants, c’est bien aussi de rester calme.
        Mais le stress, c’est autre chose ! J’espère pouvoir avec le temps devenir un Bouddha comme toi :D. Bon après, il y a toujours une différence entre ce qu’on dit à tête reposée sur le blog et la réalité !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s