Sunday Morning #15

Quelle semaine intense ! J’ai passé mes matinées en rendez-vous médicaux, et mes après-midis et soirées en terrasse avec mes amis. J’ai essayé de voir tout le monde avant le Big Day (ne jamais sous-estimer l’intérêt que suscite un gros ventre de femme enceinte… Tous les copains veulent profiter des derniers instants en mode « Kinder Surprise »… ^^), et voilà, c’est chose faite. Maintenant, y’a plus qu’à !

Sunday looks et baby-bump

IMG_1441Une chemise oversize à l’imprimé funky, un carrot-pants orange flashy (hashtag froissé), bien fluide, et mon nouveau Fédora rose poudre, et hop cela faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi… habillée ! La routine de vivre en robe et short, sans doute… IMG_1432Plus que 3 petites semaines…!! On voit bien qu’il n’y a plus de place, de toutes façons 😉

Sunday ice-cream

IMG_1425J’overdose des Snickers glacés et des pots de glace au chocolat noir. Je suis donc passée aux Magnum Double Chocolat… Un peu de croquant, un peu de coulant, un peu de crème glacée… le tout, pur chocolat. Miam !!

Sunday Relevied

IMG_1439Nos deux meilleurs potes ont débarqué ce week-end, en direct de Metz, pour venir nous aider à installer la chambre de bébé et à ranger/organiser/relooker un peu l’appart. Quel soulagement ! Vous n’imaginez pas comme j’étais heureuse de les voir, et comme ils ont été efficaces… Tous les meubles de la « nursery » ont été achetés, montés, installés. Enfin, enfin, nous nous sentons prêts à accueillir notre petit chat. Il reste bien sûr à s’occuper de la déco, mais c’est une question de détails dorénavant.

Sunday gift

IMG_1427Je ne vous l’avais pas encore montrée, ma montre d’anniversaire, et ce pour une bonne raison : je ne l’ai reçue que 3 mois après l’événement. Mes parents voulaient m’offrir une montre mais me laisser la choisir. J’ai mis un peu le temps, et j’ai beaucoup hésité ( : Nixon ? Fossil ? Cluse ? DW ? … Plastique ? Cuir ? Acier ? Dorée ? Argentée ? Digitale ? … AAaaaaahhhh beaucoup trop de choix, impossible de se décider !!!). Après moult tergiversations, j’ai fini par craquer sur ce modèle très sobre, en prenant le parti de la simplicité et de la durée dans le temps. Une montre simple, que je pourrai porter avec tout, et à tous les âges. Quelque chose de pratique, confortable, élégant et aux coloris assez naturels. Le bracelet est en cuir « marron glacé », et le cadran noir apporte une touche d’originalité par rapport à l’habituel blanc.  Je suis restée sur des finitions argentées, car même si le doré me plaisait bien, je sais que j’ai du mal à le porter et surtout, à l’assortir : presque tous mes bijoux sont en argent. Bref, je suis ultra-contente de ce beau cadeau, je n’arrête pas de la regarder à mon poignet, je trouve qu’elle a juste ce qu’il faut de touche masculine, comme j’aime !

Sunday DIY

IMG_1323Pour le séjour à la maternité, j’ai besoin d’une chemise de nuit. Et, sans entrer dans les détails, il faut dans l’idéal, une chemise de nuit boutonnée devant. Or, je n’ai pas une seule chemise de nuit dans mon dressing, je dors en nuisette ou, l’hiver, en pyjama. Mais pas de problème, la solution a été vite trouvée ! Ma maman aux doigts de fée a brodé le plastron d’une très très vieille chemise de nuit qui appartenait à sa mère, afin d’apporter un peu de couleur, de gaieté et de modernité à la coupe très classique et sage de ce vêtement. On n’a pas cherché à faire compliqué : de simples petites croix multicolores, et hop, en quelques coups d’aiguille, me voilà l’heureuse détentrice d’une magnifique chemise, délicate, vintage et funky !

IMG_1420

Sunday drug

IMG_1423Je vous l’avais dit : le tissage est devenu une vraie drogue pour moi ! Alors je profite de ces derniers moments seule, avec plein d’heures libres devant moi et l’impossibilité de les mettre à profit pour me rendre utile (ménage, administratif, sport…), pour tisser, tisser, et encore tisser. Je regarde des épisodes de Kaboul Kitchen (pas nécessaire d’être très concentrée pour suivre), et mes doigts s’envolent sur le métier à tisser en carton que je me suis fabriquée en attendant celui en bois que mon papa m’a construit, et qu’il m’apportera lors de leur prochain séjour à Lyon. Pour ce 2ème tissage, j’ai bien préparé mon modèle, et je maîtrise un peu mieux la technique, alors tout va bien plus vite. Il faut juste que j’améliore encore l’insertion des pompons dans l’ouvrage. J’ai hâte de voir cette nouvelle pièce finie !

Sunday nights

IMG_1436 IMG_1449Des copines sur le balcon, des soirées sushis, des soirées pizzas, des soirées burgers, des dizaines de Coca Zéro-rondelle de citron-et beaucoup de glaçons, des nuits un peu courtes, des papotages, des cadeaux, des attentions, des débats politiques, des copains sur les péniches, des fous rires, de la fatigue… Beaucoup de tout ça cette semaine, mais surtout beaucoup de plaisir et de bonheur, l’impression d’être à ma place dans cette vie, dans cette ville. Les marques d’amour de mes proches ne cesseront jamais, je crois, de me bouleverser et de m’étonner. J’ai souvent l’impression de ne pas mériter autant d’attentions. Mais plutôt que d’essayer de comprendre par quel miracle j’ai recontré tout ce petit monde, et pourquoi j’ai la chance d’être si bien entourée, par des personnes si belles, je préfère désormais en profiter, accepter la donne et ne pas oublier de réaliser la chance que j’ai. Chaque jour.

Voilà pour ce Sunday Morning, déjà le 15 ème !!! Comme le temps file ! J’ai hâte de vous montrer les changements de déco et d’aménagement que l’on a fait dans notre appartement. Il nous reste encore beaucoup à ranger, mais le plus gros est derrière nous désormais.

Je vous souhaite une belle semaine ! A bientôt !

NB : les photos de ce billet sont toutes privées et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

C’est de saison (#film)

J’ai le temps de lire beaucoup et de regarder pas mal de films. Heureusement pour moi, les livres que j’enchaine m’enchantent tous plus les uns que les autres. Malheureusement pour moi, ce n’est pas le cas des films ^-^

Cependant, j’ai regardé hier un film qui m’a plu, ou tout du moins marquée. En tous cas, il ne m’a pas laissée indifférente. Cela faisait longtemps que je désirais voir « Perfect mothers« , avec Naomi Watts et Robin Wright. Je ne regrette pas : c’était LE film à voir durant cet été caniculaire !

20474197-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxxLe scénario (selon Télérama) :

Une mer infinie, des étendues de sable, deux maisons à l’abri du monde, à flanc de rocher : dès les premières images de cette adaptation du court roman de Doris Lessing, on sent la volonté d’Anne Fontaine de filmer le paradis. A moins que ce ne soit l’enfer, au contraire, tel que le concevait Jean-Paul Sartre : un huis clos. Roz (Robin Wright) et Lil (Naomi Watts) n’ont jamais quitté ce lieu, pas plus qu’elles ne se sont quittées elles-mêmes. Elles s’y sont connues, elles s’y sont mariées, elles y ont fait chacune un fils, qu’elles contemplent, aujourd’hui, stupéfaites de les voir si grands, si beaux. De jeunes dieux surfant sur les vagues.
Temps arrêté. Monde immobile où l’on s’assemble, où l’on se ressemble. Les mêmes gestes, toujours, et les mêmes sentiments. Alors, quand l’un des garçons séduit la mère de son copain, l’autre, un instant furieux, l’imite. Par orgueil blessé, peut-être. Ou qui sait, pour rétablir l’équilibre. L’harmonie…

perfect_mothers_2013-1680x10501Mon avis :

Certes, le sujet n’est ni banal, ni léger. Ce n’est pas une comédie sympathique qu’on regarde pour passer le temps, mais plutôt un vrai beau film, qui nous prend et ne nous lâche qu’à la toute fin, un peu bouleversés…
J’ai beaucoup aimé ce film pour les paysages, c’est sûr. Une plage de rêve, déserte, en Australie. De grandes maisons ouvertes sur l’extérieur, avec des vues à couper le souffle sur l’immensité de l’océan. Les vagues, la plateforme au milieu de l’eau, les escaliers escarpés qui longent les falaises entre mer et terre… la photographie de ce film rassemble tout ce que j’aime. Et puis le reste, qui ne pouvait pas me laisser de marbre : le surf, Robin Wright (mais quelle beauté !), la passion et la souffrance des êtres tiraillés entre raison et désir…
Hier, il faisait très lourd, le soleil entrait à flots dans le salon, j’étais allongée dans le canapé, le ventilateur fonctionnant sans s’arrêter, 14h, les heures les plus chaudes… j’ai regardé ce film et j’ai été transportée en Australie, sur cette incroyable plage déserte, au cœur de cette histoire surprenante d’amitié fusionnelle et de passion amorale.
J’aimerais beaucoup lire la nouvelle dont ce film a été adapté, écrite par Doris Lessing. Cela fait des années que je désire découvrir cette grande auteure, peut-être est-ce le moment et le titre qu’il me fallait… !

J’ai essayé de regarder des choses plus légères, au sujet moins tabou ; Bridesmaid, We’re the Miller, Spring Breakers… OMG je n’ai pas tenue plus de 10 minutes pour chaque film… Concernant les deux premiers films, j’ai vraiment du mal avec l’humour potache, et pour le 3ème, je n’ai tout simplement pas compris la réalisation, j’ai trouvé ça très très prétentieux et vide… ! Là, j’ai juste envie de voir de belles choses, comme Bright Star, ou l’adaptation BBC de Jane Eyre. Ou des films légers MAIS pas stupides, à la manière de Begin Again dont je vous ai parlé dimanche. Des conseils ?

Je vous souhaite une belle journée ! Cette rubrique revient très vite avec des suggestions de bouquins, cette fois !

Sunday Morning #14

Le verdict est tombé : trop de contractions, bébé trop bas, col qui commence à être un peu ouvert (oui je ne vous épargne aucun détail) (désolée…) = la sage-femme a dit ON SE CALME sinon l’accouchement va avoir lieu avec plus d’un mois d’avance. Donc depuis jeudi, c’est alitement, sieste, je ne sors pas de chez moi et je vis avec les volets clos… Je vous laisse imaginer à quoi ressemblent mes journées : il fait 40°c dans notre appartement, il n’y a pas d’air, je suis toute seule car Robinson doit bien aller travailler, j’ai des contractions à gogo qui me bloquent la respiration, des douleurs lombaires et dans les trapèzes, et une furieuse envie de me rendre utile quand je vois la tonne de choses qu’il nous reste à faire avant l’arrivée de A. (ou bien est-ce J. ? Ou S. ? On ne sait toujours pas… !!!! ^-^). Qui a dit : « Non mais t’inquiète tu auras tout le temps de préparer l’arrivée du bébé quand tu seras en congé avant d’accoucher »…?? Heureusement que j’ai un Robinson à la maison ; la pauvre, après ses grosses journées de travail, il enchaîne sur la préparation du repas, le rangement, le ménage… et moi je le regarde, allongée dans le canapé, culpabilisant à fond (alors que, je le sais bien, il n’y a aucune raison de culpabiliser et ce repos forcé est ce qu’il y a de mieux pour le bébé). Ah la la, on s’en souviendra de cette fin de grossesse en pleine canicule, je vous le dis !!! 🙂

En attendant, cela me laisse un peu perplexe quant au contenu de ce Sunday Morning… je pourrais vous montrer des photos de mes pieds croisés sur le canapé, ou de ma bouteille d’eau qui ne me quitte pas. Ah, ou alors un cliché de mes 4 brumisateurs d’eau laissés un peu partout dans l’appart ?
Je vous épargnerai les looks culotte-top en coton et ma no-make-up-face, ou, pire, les photos de mes repas ! Je peux tellement peu bouger que je grignote vite fait ce qui me tombe sous la main, histoire de me nourrir, mais c’est clairement affligeant… Un exemple?  Ce mélange pâtes/riz arrosé de sauce soja et de gruyère râpé…? Miam! Ah ah… En vérité, la seule chose que j’ai envie de manger, c’est du froid : des glaces, des nectarines fraîches, du jus de pamplemousse rose… Du glacé qui me rafraîchit et ne pèse pas trop sur l’estomac.

Alors ce Sunday Morning… Eh bien… je me suis dit que j’allais simplement vous parlez des livres  et films qui ont ponctué mes journées de sieste, des choses qui me font envie, là, en ce moment, ou encore des inspirations Instagram ou Pinterest… Heureusement, avant le rendez-vous chez la sage-femme, j’avais pris quelques photos de looks, et les sorbets restent assez photogéniques pour que je leur fasse une petite place ici aujourd’hui  🙂

Et bien sûr, j’espère que vous aurez compris que c’est avec humour que je vous présente cet état de fait, et que loin de moi est l’idée de me faire plaindre en évoquant cela ici. Je souhaitais juste dire que, oui, la vie sur les blogs paraît souvent cool, belle et zen, mais que la réalité est aussi parfois plus prosaïque, moins glamour, et qu’on le sait toutes, alors un peu d’autodérision de temps en temps ne fait pas de mal ^-^

Sunday look et baby-bump

Capture d’écran 2015-07-19 à 18.16.07Cette jolie robe à l’imprimé « palmiers » vient de chez Asos, a coûté une misère (une douzaine d’euros je crois), n’est pas prévue pour la grossesse mais a une coupe si cool, si fluide et si adaptable qu’elle peut se porter en toutes occasions. Ici, ceinturée pour éviter de me donner l’air d’une tente de campeur, mais lorsque je n’aurai plus mon baby-bump, elle sera super chouette aussi portée simplement, de manière très loose. Les bretelles fines et le décolleté en V sont des détails que j’aime énormément et qui lui donnent du style. Bref, pour une fois que j’ai l’impression de dénicher une pépite pour une bouchée de pain, je suis bien contente !

IMG_139735 ème semaine… Officiellement, encore quatre et des poussières… Va-t’on tenir jusque là…?

Sunday ice-cream

IMG_1410Au quotidien (depuis que je suis enceinte), je suis une adepte de la crème glacée ; chaque jour, je mange soit un Snickers glacé (oooh que c’est mal !), soit de la glace au chocolat noir de chez le pâtissier… C’est mon petit plaisir, le seul qui me reste vu que je ne peux ni faire de sport, ni boire d’apéro, ni danser et faire la fête all night long, ni me baigner… etc. Alors bon, je ne me prive pas, j’ai bien le droit à une petite douceur, même si je garde en tête que je vais devoir vite perdre cette (mauvaise) habitude après l’accouchement sous peine de me transformer en petite bouteille d’Orangina !!
Aujourd’hui, même les Snickers glacés ne me faisaient pas envie (la chaleur me coupe vraiment l’appétit). Alors j’ai sorti mon blender, et j’ai mixé quelques framboises surgelées avec un peu de lait d’avoine et d’arôme de vanille. Un DÉ-LI-CE ! L’aspect n’est pas forcément appétissant, les petits grains donnent un air rugueux à ma glace, mais ce sont justement ces petits grains que j’aime le plus, qui rendent si authentique la texture de ce genre de sorbet. On n’a pas juste le goût du fruit, on a le fruit entier ! Un régal, et d’une simplicité enfantine ! Que demander de plus ?…

Sunday movie

begin again

J’avais eu envie de voir ce film à sa sortie, l’année dernière, et puis je l’avais raté au cinéma et puis l’automne et puis l’hiver et puis et puis… je mets un point d’honneur à regarder en été un film qui se déroule en été. Je vous l’ai déjà dit je crois, je suis très attachée au respect de la saisonnalité, ah ah… Je n’aime pas lire, en plein été, un livre dont l’intrigue a lieu en hiver, ou en automne. Au contraire, lorsqu’il neige dehors, je n’ai envie que de romans et de films aux paysages enneigés, à l’atmosphère froide, voire des histoires de Noël. Bref, je n’aime pas trop être en décalage avec ce que je regarde ou lit… (#maniaque). Donc, Begin Again (ou « New York Melody » pour la version française), j’attendais l’été pour le regarder. Chose faite. Et c’était un bon moment. Un bon petit film sans prétention, avec des acteurs que j’aime beaucoup (Mark Ruffalo, je L’A-DO-RE), une Keira Knightley qui, ouf, fait de moins en moins de mimiques insupportables (non mais, dans Love Actually elle est juste insupportable ! Heureusement que son jeu a évolué depuis, non ??), une histoire de musique, de passionnés, New-York en plein été… Ce petit film se laisse regarder avec plaisir, et est idéal pour faire comme moi : attendre tranquillement que le temps passe, que la chaleur tombe, que l’énergie revienne… Parfait pour une petite pause estivale, en somme.
L’avez-vous vu ? Et aimé ?

63618bee049d1123ab9faecc4675c1cc

Sunday Instagram

Sunday DIY

J’aime énormément les créations de Julie. J’aime son blog, son univers, l’ambiance qui se dégage de ses photos, de ses looks, de sa famille, de sa déco, de ses voyages, de ce qu’elle fabrique de ses doigts habiles. Bref, j’aime beaucoup cette fille. Je l’ai découverte grâce au blog Inside Closet et depuis, la suit sur Instagram et sur son blog. A force de voir ses merveilles de macramés, j’ai très très très envie d’essayer moi aussi. J’ai regardé plusieurs tutoriels, cherché des modèles faciles pour débutants, commencé un tableau Pinterest même… il faut juste que Robinson m’achète la corde nécessaire et hop, je me lance. J’ai hâte d’essayer ! Idéalement, je rêverais de faire ce genre de guirlande :

IMG_1280source : instagram de Julie

Mais je vais sans doute commencer par quelque chose de plus simple, de moins ambitieux… Et j’essaierai aussi les fameuses suspensions pour plantes vertes, que je trouve super jolies :

Processed with VSCOcam with f2 preset

source : lili in wonderland

Sunday « it’s coming !! »

IMG_1405Une petite photo de la commode qui se remplit, se remplit… J’ai passé la semaine à faire des lessives, étendre le linge, plier, ranger… tous ces petits vêtements trop mignons, il fallait qu’ils soient bien propres pour être portés. Entre les draps, les langes, les leggings, les bodys et les pyjamas… pfiou, ça en fait, du linge ! J’ai bien du faire une dizaine de machines ! Et c’est le seul effort que je me suis autorisé à fournir durant mon alitement forcé. Par petites touches, je suis parvenue à aider un peu Robinson et à me sentir un peu plus prête pour la grande arrivée ! Je vous prépare un article spécial avec quelques petits looks, juste parce-que c’est trop choupi (non, non, rassurez-vous, je ne suis pas en train de virer gaga… Mais que voulez-vous…? Mon quotidien, actuellement, n’est pas fait d’autre chose que de ce rendez-vous éminent, et mon ventre prend tellement de place, ma vie est tellement régie par cela en ce moment, qu’il est difficile pour moi de parler d’autre chose : en effet, je ne VIS PAS AUTRE CHOSE !! ^-^ Bientôt, bientôt, les choses reprendront leur cours normal. Et si vous n’en pouvez plus d’entendre parler de bébé par ici, please, ne fuyez pas définitivement, revenez dans 2 ou 3 mois quand les choses se seront tassées 🙂

Sunday craquage

zesssource : blog de Zess

Le mauvais côté quand on reste chez soi avec internet pour seule ouverture sur l’extérieur ? Le shopping virtuel… J’ai rempli beaucoup (beaucoup) (beaucoup beaucoup) trop de paniers cette semaine. Entre autre, cet achat déco (que je ne regrette pas du tout) (et que j’ai hâââte de recevoir) : un sublime tapis d’inspiration berbère comme j’en cherchais depuis longtemps. Vu sur le blog de Zess (j’aime beaucoup l’univers de cette blogueuse, et tous ces bons plans !), je n’ai pas hésité très longtemps, et j’ai craqué… Bien sûr, un tapis pour le salon, ce n’est absolument pas notre priorité actuellement. Je sais. Mais je suis faible… et puis, si on raisonne comme ça, un tapis… c’est inutile, ce n’est jamais le bon moment pour l’acheter ! Alors pourquoi attendre ?
(argumentation zéro, je sais… ^^)
J’ai failli acheter la table basse dans la foulée, et puis je me suis raisonnée un peu. Quand même, ne poussons pas… ^-^

 

Voilà pour mon Sunday Morning (qui est plutôt un Sunday Evening, mais je suis décalée, et puis il fait tellement chaud… !!).
Comment se présente ce mois de juillet caniculaire pour vous ? Des films et des livres à me conseiller pour passer le temps ?

A très bientôt !

 

NB : toutes les photos de ce billet (sauf précision) sont personnelles et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Un café et un voyage s’il vous plait

IMG_1363Je ne sais pas vous, mais pour moi il y a des choses qui sont intrinsèquement liées entre elles et que je ne parviens pas à dissocier, même en essayant de changer les habitudes qui les ont ancrées comme telles.
C’est le cas du « latte to go«  ou du « iced americano to take away« … Starbucks (et autres cafés à emporter), pour moi, sera toujours associé à nos voyages. Mettez moi un gobelet de café entre les mains, et me voilà projetée dans nos souvenirs : à Sydney sur le port en train de photographier des mouettes qui se bécotent… tôt le matin assise à côté de Robinson dans le camper-van qui sillonne les routes de Nouvelles-Zélande… à 5h du mat’ dans le désert déjà brûlant de Death Valley, face à l’Artist Drive ou au Badwater Basin… Qu’il soit chaud ou glacé, noir ou noyé de lait de soja, le café à emporter me donne systématiquement l’impression d’être en terre inconnue, d’être une étrangère parmi une foule d’autochtones, et ce même si c’est la rue en bas de chez moi que je suis en train d’arpenter.

Capture d’écran 2015-07-17 à 16.43.20(à Sydney, il y a 2 ans tout pile…)

Ces petites réminiscences surgissent à chaque fois que je sirote mon café à emporter ; alors peu importe si je suis à Metz ou à Lyon, chez moi, en France… : tout prend une autre teinte, les passants, les immeubles, les bus… Je les regarde avec une curiosité nouvelle, comme un quotidien auquel je n’appartiendrais pas mais que je parcourrais en touriste, les yeux grands ouverts…IMG_1368

C’est chouette, quand même, non ? Ça permet de voyager un peu à moindre coût 🙂

Ça vous arrive aussi, de ne pas pouvoir vous empêcher de faire ce genre d’association un peu farfelue ?

Sun-WEDNES-day morning #13

Le week-end a filé à toute allure et je n’ai pas eu l’occasion de préparer un billet du dimanche. Aussi, plutôt que d’attendre dimanche prochain, je me suis dit qu’une petite entorse au rendez-vous dominical ne serait pas dramatique, et que je n’avais qu’à le décaler, exceptionnellement, à un autre jour de la semaine.

Le look de la semaine

IMG_1345Avec les grosses chaleurs, mon combo gagnant reste le short et les Birkenstock. Valeur sûre ! Ici, c’est une petite combi-short noire en coton (qui commence à devenir trop étroite au niveau du ventre ^^) et l’entrée de chez mes parents.

Le baby bump de la semaine

Capture d’écran 2015-07-15 à 09.46.29Semaine n°34, en gros il reste officiellement 1 mois et une semaine avant le terme. Ah ah ah. Comment vous dire… ? La chambre du bébé ressemble à un champ de bataille où des valises de fringues et de livres auraient explosé un peu partout. Pas de lit de bébé en vue, ni même l’ombre d’un plan à langer ou autre meuble/accessoire adapté. Bref, on est à la ramasse. Mais pas stressés, par contre… ^-^
Bref, à partir de dans 10 jours, l’accouchement peut arriver à tout moment, on est laaaaaaarges… et moi je commence à avoir vraiment de moins en moins de place, avec cette sensation bizarre que le ballon de foot qui me sert de ventre est tendu à craquer et va bientôt exploser.
(et : oui, mon chapeau est tout troué. C’est celui de mon grand-père je l’adore, tant pis pour le côté « Cosette des champs »… ^^)

Chill out de la semaine

IMG_1290Le jardin, l’ombre des arbres, les transats, des bouquins, un coca zéro bien frais avec une rondelle de citron, papa et maman aux petits soins… What esle ?

IMG_1317

La fille inspirante de la semaine

Capture d’écran 2015-07-15 à 09.20.23Le compte Instagram d’Innika Choo me fait rêver : les paysages de rêve de Bali, où elle vit avec sa famille, un magnifique couple ethnique, leurs petites filles métisses à croquer …

Capture d’écran 2015-07-15 à 09.21.57Toutes ces couleurs, tous ces sourires, ce bonheur qui semble émaner de leur petite famille, me donnent des envies de voyages et me rassure sur le fait que, même si nous ne serons plus seuls désormais, Robinson et moi, nous pourrons continuer à avoir une vie de découvertes et de rencontres avec no(tre/s) enfant(s). Devenir parents ne doit pas changer cela, et si on le désire vraiment on pourra concilier voyages et vie de famille, j’en suis sûre. Innika en est l’une des preuves vivantes, et elle n’est pas la seule !

Capture d’écran 2015-07-15 à 09.23.13Capture d’écran 2015-07-15 à 09.25.36

Yoga de la semaine

Si mon billet sur le challenge « 30 jours de yoga » vous a intéressé(e)s, alors courez lire les articles publiés sur le blog Un invincible été, consacrés à ce même genre de challenge, et très inspirants. Ça donne envie, vraiment !

Le DIY de la semaine

IMG_1319J’ai enfin terminé mon tissage ! Souvenez-vous, j’en parlais ici. Je suis hyper contente d’avoir fini, d’être allée jusqu’au bout de ce mini-projet qui me paraissait quasi infaisable. N’importe quoi ! Car en réalité, rien de plus simple que le tissage, et puis surtout, quel délice ! Je suis devenue accro, et lorsqu’il se passe une journée sans que je tisse cela me manque.

IMG_1311Le plus long, dans ce tissage, a été les finitions ; j’avais envie de beaucoup de pompons, d’une branche de bois, et il a fallu faire beaucoup de nœuds, fins et minutieux. La prochaine fois, je laisserai plus de marge de fils de canevas à partir des bords du tissage, afin de n’avoir pas à faire de gestes trop précis pour fermer le tissage.

IMG_1306Même si cela ressemble au tricot, il y a quand même beaucoup de différences entre ces deux activités, notamment (et pas des moindres) celle que le tricot est beaucoup plus fatigant pour les bras et les doigts (avis personnel, bien sûr). Lorsque je tricote, je ne peux pas le faire trop longtemps car au bout d’un moment cela devient douloureux, les épaules, les muscles des bras tirent… Rien de semblable avec le tissage, activité qui ne m’a jamais fatiguée ou engourdi les muscles ! C’est juste incroyablement apaisant, et le dessin qui apparaît progressivement, qui « monte » sur le métier à tisser, procure une véritable satisfaction. Le résultat est clairement plus rapide que lorsqu’on tricote (en tous cas, que lorsque JE tricote ah ah), et j’ai déjà plein d’idées de nouveaux dessins pour les prochains tissages que je compte réaliser. Si cela vous fait envie, n’hésitez pas car c’est vraiment facile, agréable, super joli une fois terminé, et ça rend tellement zeeeeennnn…

IMG_1309Voilà pour ce petit interlude, je m’en vais à présent continuer mon grand rangement pour transformer la chambre Tchernobyl en chambre pour bébé digne de ce nom… ! J’ai hâte de vous montrer cela quand tout sera fini !

Bonne semaine !

NB : les photos de ce billet (exceptées celle de l’Instagram d’Innika Choo, qui lui appartiennent) sont privées et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Trente jours de yoga

IMG_1182Je l’avais évoqué dans quelques uns de mes « Sunday Morning », mais je voulais y consacrer un billet à part entière : ma pratique actuelle du yoga, alors que je vis le dernier trimestre de ma grossesse.

Comme je vous l’avais dit, j’ai arrêté toutes mes activités sportives depuis le 6ème mois, et le début des contractions à répétitions. Toutes, sauf le yoga prénatal, qui est au contraire recommandé pour préparer au mieux l’accouchement.

Cette pratique adaptée du yoga m’a donc permis de continuer à bouger un peu, et à garder une certaine « discipline » mentale ; quand on est sportive, je crois finalement qu’il est très dur de renoncer, quelle que soit la raison ou l’objet du renoncement. Bon, évidemment, si le médecin m’avait imposée l’immobilité totale, l’alitement et tutti quanti, je l’aurais écouté. Mais étant donné que ça n’a pas été le cas… qui ne dit mot consent, comme on dit, non? J’ai pris ça pour un « ok, va pour le yoga », de sa part ^^

IMG_1175

L’idée

En congé depuis début juin, je n’avais pas pour autant l’intention d’arrêter de fréquenter mon studio de yoga et mon cours de prénatal du jeudi soir. Sauf que, à force de rdv médicaux, de spectacle d’école (je suis quand même allée voir jouer mes élèves au théâtre, après tout le travail que ça nous avait demandé je ne pouvais pas rater ça!!!), de séjours en Lorraine et de canicule… eh bien, je n’ai pas eu l’occasion de mettre un orteil à mon cours de yoga depuis un mois. Et ces absences, les ayant plus ou moins anticipées, j’ai décidé de les contourner en me mettant à pratiquer à la maison, toute seule. Après 3 ans de yoga, me suis-je dit, je suis capable de préparer un enchainement (en m’inspirant largement de celui que l’on fait en cours), et de gérer le déroulement de la séquence en me basant sur ma respiration. Ces années de cours en collectif m’ont permis d’avoir les bases nécessaires à une pratique individuelle, et il était temps que je me lance. Car en vérité, cela faisait un moment que j’avais envie de faire du yoga seule, chez moi, mais je ne trouvais jamais la motivation ou le courage de sauter le pas. L’impossibilité de me rendre au studio et la nécessité de continuer à bouger et à préparer mon corps à l’accouchement ont été les déclencheurs ; l’achat d’un vrai tapis de yoga, quelques semaines auparavant, a facilité le processus.

IMG_1295

En pratique

J’ai d’abord commencé par suivre un cours en vidéo, sur internet. Une séance très chouette, assez spirituelle, en français, et orientée « prénatal ». Il existe des tonnes et des tonnes de vidéos de séances de yoga. Il y en a pour tous les goûts, tous les cas de figures, toutes les langues, et toutes les motivations : de la séance de cinq minutes au vrai cours d’une heure trente, du vinyasa au hatha yoga, du prénatal au « dynamic flow », du débutant au confirmé… vous avez l’embarras du choix. Pour être sûre de ne pas faire une posture déconseillée à mon « état », j’ai préféré ne pas prendre de risques et me limiter aux vidéos réservées aux femmes enceintes. Mais ces vidéos sont aussi tout à fait adaptées aux débutants : leur rythme lent et doux est vraiment conseillé pour quelqu’un qui commence et n’est pas familier avec les différents enchainements et postures. De plus, l’accent est mis sur la respiration, ce que l’on a souvent tendance à négliger au début de la pratique, alors que c’est là le fondement même des enchainements : un geste -> une respiration. Le prénatal prend bien le temps de poser le souffle et chaque mouvement est lié à une inspire ou une expire.

Après cette première tentative de yoga en solo, enthousiasmée et riche de temps libre, je me suis dit que ce serait chouette d’essayer de pratiquer un petit peu, chaque jour. Pas forcément une heure et demie de yoga quotidien, non ! Mais y consacrer un petit moment tous les jours, comme une pause un peu sacrée dans la journée… J’ai cherché d’autres vidéos, histoire d’avoir une « banque de données » dans laquelle piocher pour changer régulièrement d’enchaînement et ne pas me lasser. Et je me suis promis de ne rien m’imposer, de ne pas me forcer, et de suivre mes envies : si un jour, je n’avais pas le temps, ou l’énergie, ou l’envie de pratiquer, pas de culpabilité, je ne m’engageais à rien, envers personne. Le seul objectif de tout cela était : me faire du bien. Et pas me replonger dans les affres des comportements extrêmes…

C’est ainsi que je me suis retrouvée à faire des séances quotidiennes de yoga, souvent le soir, sur mon balcon. Et puis j’ai passé 10 jours à Metz chez mes parents, où j’ai pu installer mon tapis dans une des chambres d’amis, que j’ai transformée en salle de yoga : bougies, coussins, et vue sur les arbres. Là, je me suis mise à pratiquer matin et soir. Des routines assez douces le matin, à jeûn, pour m’étirer, me dérouiller sans forcer, et des rituels « dynamiques » (tout est relatif : on reste dans du prénatal…) en fin de journée. Prenant confiance et me sentant de plus en plus à l’aise dans ma pratique, j’ai fini par sortir mon tapis et par m’offrir de merveilleuses séances outdoor, dans le jardin, au milieu des fleurs et des arbres, au soleil couchant. Faire du yoga en pleine nature, accompagnée par le bruissement des insectes, le vent dans les feuilles, les ombres des arbres qui se balancent… c’est puissant et divinement apaisant. Le mot qui m’est le plus revenu à l’esprit lors de ces séances était : grateful. (Le Jean-Claude Van Damm qui sommeille en moi ne s’arrête jamais : même pendant une séance de yoga, je ne peux pas m’empêcher de parler franglais, c’est terrible…!) Je me sentais vraiment reconnaissante d’être là, et d’avoir la chance de savourer ces séances de yoga dans un cadre aussi beau et calme.

Au bout d’une semaine de séances quotidiennes, et de prises de notes hors du tapis, j’avais fini par me concocter une séquence entière, personnalisée et adaptée à la grossesse. Un prélude autour de la respiration, des étirements au sol, des salutations au soleil, quelques enchainements debout, des postures d’équilibre et d’ouverture, et un retour au calme au sol, avant un temps de relaxation en savasanah. Le tout d’une durée d »une heure et quart environ.
Faire une séance sans guide, sans voix pour rappeler notre esprit qui vagabonde, ou pour compter les respirations, ce n’est pas toujours évident. Mais c’est un exercice très enrichissant. Je me suis rendue compte que je me concentrais beaucoup moins qu’en cours, où la voix de notre prof de yoga parvient à contenir le flot de nos pensées à la manière d’un chien de berger qui court de part et d’autre du troupeau pour le garder serré, homogène. J’ai aussi réalisé que je m’éparpillais plus facilement lors des séquences au sol, les étirements et les exercices de respiration, que lors des salutations au soleil ou des enchainements debout, plus dynamiques. Je sais dorénavant quels sont les points que j’ai à approfondir pour enrichir ma pratique et la développer.

Lors de la canicule, la semaine dernière, je n’ai pas pu être aussi assidue : assommée par la chaleur, et surtout craignant un accouchement prématuré, j’ai mis en pratique la promesse que je m’étais faite : pas de culpabilité. Il y a eu deux ou trois jours sans yoga, mais sans regret car c’était vraiment impossible de bouger par cette chaleur. Cela n’aurait pas servi à grand-chose, sinon à prendre des risques inutiles.

IMG_1150

Ce que ça m’a apportée

Aujourd’hui, cela fait officiellement un mois que j’ai commencé cette pratique quotidienne. Le moment idéal pour un bilan, en somme.
Tout d’abord, c’est incroyable de constater à quel point on peut vite progresser, même si on l’a lu et entendu maintes et maintes fois. Je ne suis pas particulièrement souple (ahem, euphémisme), mais je vois bien que je suis capable d’aller bien plus loin qu’avant dans certaines postures. Les muscles, quotidiennement sollicités, s’allongent et s’assouplissent. Il y a même certaines postures que je n’aimais pas trop (le chien tête en bas par exemple) qui ont fini par trouver de l’intérêt à mes yeux, et même que j’ai fini par apprécier, en en ressentant les bienfaits dans différentes parties de mon corps, enfin capable de me concentrer sur l’une d’entre elles sans avoir l’impression de passer cette posture dans la force…
Ensuite, je dois avouer que je suis particulièrement zen ces derniers temps. Bon, cela est sans doute du au fait que je ne travaille plus, clairement. Les soucis et le stress du boulot en moins, il est bien plus facile de relativiser et de prendre les choses avec calme et sérénité, on est bien d’accord ! Mais n’empêche, faire un focus sur sa respiration pendant plus d’une heure, chaque jour, aide à apaiser l’esprit, et la philosophie du yoga encourage à plus de bienveillance et de tolérance, ce qui est d’une grande aide dans les petits désagréments et impatiences du quotidien. Une contrariété ? Ok, je respire calmement, je relativise, je cherche une solution, je ne m’énerve pas. Si ce n’est rien de grave, alors je laisse couler. Enfin, cette pratique quotidienne me rassure pour la prochaine étape de la grossesse qui m’attend : l’accouchement. Plus cela approche, plus les choses deviennent réelles. D’autant que les rendez-vous médicaux se multiplient, avec théorie, pratique et anecdotes qui concrétisent l’échéance. Et honnêtement, pas facile de rester zen à l’idée de ce qui m’attend. Même si je fais confiance au destin, à mon bébé, et à mes capacités de femme, et que je suis sûre que tout se passera bien. N’empêche, j’ai envie de tout faire pour que tout se passe au mieux, et le plus sereinement possible. Je rêve d’un accouchement physiologique, sans péridurale, je rêve d’habiter assez puissamment mon corps pour pouvoir ressentir et gérer toutes les étapes de l’accouchement, et que le bébé vive ce passage traumatisant d’un univers à un autre avec le moins de chocs possible. Mais je n’en suis pas encore à ce degré de maitrise et de sérénité. Alors je me dis qu’un bassin souple, une bonne respiration contrôlée, et une conscience un peu plus aiguisée de mes muscles et des différentes parties de mon corps seront déjà de bons atouts pour nous aider au mieux à passer cette étape.
Pour finir, j’imagine que cette pratique quotidienne doit être un bienfait pour le bébé aussi. Je n’en sais rien, au fond, mais je me dis qu’être dans le ventre d’une maman tranquille, heureuse et zen doit sans doute être bénéfique pour lui. Je ne sais pas s’il sera un petit bouddha, ou si malgré tout il me ressemblera et sera une pile électrique, hyperactif et débordant d’enthousiasme… mais je me dis qu’il vaut mieux mettre toutes les chances de son côté, et vivre une grossesse paisible et épanouie me semble être un bon début. Non ?

IMG_1178

Conclusion

Tant que je le peux, je vais continuer cette pratique quotidienne. Cela me rend zen, m’aide à mieux respirer, à faire plus de place pour le bébé, me rend plus souple et plus musclée (même si ce n’était pas l’objectif de base de cette résolution). Le yoga a aussi de grands bénéfices au niveau de la digestion et de la circulation sanguine. Or, quand on est enceinte (mais pas que), ces deux systèmes organiques sont souvent mis à mal. Depuis que je fais du yoga tous les jours, j’ai l’impression de mieux réguler mon appétit – bien que je ne sois pas sûre que ce soit lié… La chaleur joue peut-être un rôle dans la diminution de mon envie de manger – et ma prise de poids lié à la grossesse est vraiment limitée… Pourtant, je mange tout ce qui me fait envie sans aucune restriction. Faire du yoga permet de mieux prendre conscience de son corps et développe le besoin d’en prendre soin, cela est peut-être lié : inconsciemment, mon organisme régule, gère les dépenses caloriques, et en parallèle, les muscles sont travaillés, bandés, assouplis, permettant au corps de rester tonique et fin ? Est-ce là l’explication ?
Je ne sais pas, mais je pense que tout est lié. Je vis une grosses extrêmement sereine et agréable, Robinson est heureux que tout aille bien et que je ne sois pas exécrable (sautes d’humeur, hormones, tout ça…), et on est intimement persuadés que, bouddha ou pas, notre bébé sera un bébé heureux car ces neuf mois passés dans mon ventre auront été d’une infinie douceur pour nous trois.

IMG_1301

Voilà pour mon « challenge » qui n’en était pas un. Avez-vous déjà tenté ce genre de petit défi personnel ? Avez-vous envie de vous lancer, ne serait-ce qu’à raison de dix minutes par jour ?
Si c’est le cas, voici quelques vidéos qui pourraient vous intéresser :

-> le challenge « 30 jours de yoga » d’Adriene, en anglais, très frais et dynamique :

-> une vidéo consacrée aux futures mamans mais parfaite aussi pour les débutants car le rythme très lent et le travail de respiration qui y sont mis en avant permettent de bien prendre ses marques avant d’approfondir sa pratique :

-> enfin, une série de courtes vidéos très chouettes, en anglais et orientées prénatal, avec une graduation entre la 1ère et le dernière vidéo qui vous permettra d’adapter votre pratique à votre état du moment, vos envies de la journée, votre fatigue et votre humeur… :

Namasté !

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Sunday Morning # 12

Bonjour ! Comment survivez-vous à la canicule de ces derniers jours ? Ici c’est l’enfer sur terre, rien de moins !! Ventilateur, brumisateur, douches froides, volets fermés, et litres d’eau… voilà mes armes pour affronter la vague de chaleur. Heureusement, demain je prends un train direction ma Lorraine natale, pour me réfugier à l’abri des vieilles pierres fraîches de la maison de mes parents. Les températures ne sont pas forcément plus basses dans le Nord-Est, mais je pourrai profiter de l’ombre du jardin, et de la fraîcheur de la campagne. Ici, à Lyon, on n’a plus d’air… je passe mes journées à rêver d’océan, de vagues et de petit vent rafraîchissant… mais il va falloir attendre un moment avant de pouvoir partir en vacances ! La prochaine destination qui m’attend -> la maternité de Lyon ! En attendant, je prends mon mal en patience, en profite pour me reposer toujours plus, et terminer les derniers préparatifs avant l’arrivée du bébé.

Alors autant vous dire que ma semaine n’a pas été pleine de rebondissements et d’événements marquants. Le programme est toujours le même : des siestes, des glaces, des livres et un peu de cuisine. Le tout ponctué par de rares sorties, très tôt le matin ou tard au coucher du soleil…

Sunday Look

IMG_1263IMG_1267Je ne quitte plus mon uniforme : cette blouse Ba&sh en coton est ultra-légère (et transparente) et c’est le vêtement qui me donne le plus l’impression de ne rien porter. Elle laisse passer l’air (quand il y en a), et est bien ample, assez pour que j’y passe mon gros ventre et ne me sente pas du tout à l’étroit. Parfaite pour cette canicule. En plus, elle est si fine que je peux la laver et la faire sécher en une petite matinée, parfaite quoi. Avec un petit short en lin, une autre matière bien légère et agréable lors de grosses chaleurs, et mes Birkenstock adorées (de toutes façons je ne parviens pas à enfiler une autre paire de sandales. S’il faut que je me baisse pour atteindre des pieds : j’abandonne), voilà ma tenue de combat pour survivre aux 40°C de la canicule lyonnaise.

Les sorties de la semaine

Attention : palpitant 😉

IMG_1258J’ai enchainé les rendez-vous à la maternité et chez la sage-femme, je ne pouvais pas ne pas vous montrer le magnifique hôpital où j’ai passé une grande partie de mes après-midis cette semaine. J’y ai même pique-niqué à l’ombre en attendant une réunion d’information, je trouve l’endroit vraiment beau et paisible et cela est vraiment rassurant de savoir que c’est ici que va naître notre petit pioupiou ( -> mes parents lui ont trouvé le surnom le plus drôle du monde, vous ne trouvez pas ??).

IMG_1256Le marché s’installe deux fois par semaine devant chez moi, alors maintenant que je n’ai plus d’impératifs, j’en profite à fond : le frigo est toujours plein de bons fruits et légumes frais, de poisson et de jambon aux herbes, de fromages odorants. C’est un plaisir de prendre le temps de papoter de tout et de rien avec les commerçants, de prendre des nouvelles, de rencontrer des voisins, de humer les melons et de se faire conseiller sur la meilleure façon de cuisiner les filets de sole. Oui, un plaisir tout simple mais infiniment grand.

IMG_1252Presque tous les soirs en rentrant de son travail, Robinson m’a emmenée au parc de la Tête d’Or afin que je sorte un peu de l’appartement et prenne l’air. Au parc, grâce à la densité des arbres, il fait un ou deux degrés de moins, et ce n’est pas négligeable ! Chaque après-midi, je nous préparais un petit panier repas, je glissai un livre ou deux dans mon sac à dos, et vers 20h on s’installait sur les pelouses, face aux daims. Coucher de soleil, lever de lune, petit vent de fin de journée, jolies lumières, salades fraîches et sandwichs, à côté de mon homme … what else, franchement ?

IMG_1236

Sunday food

IMG_1243Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve ça compliqué de bien manger avec cette chaleur, je n’ai pas très faim, et tout ce qui me fait envie se résume à de la glace ou des fruits très frais et pleins d’eau : melons, fraises, cerises, pastèques… Je m’oblige à intégrer des protéines et féculents à mes repas, et pour cela j’essaie de varier un peu mes assiettes habituelles. Cette semaine, mon grand truc a été de mélanger plein d’ingrédients et de les wraper dans des burritos de farine de maïs. La feuille de maïs apporte une dose de féculents, et dans la garniture j’ajoutais généralement des haricots rouges ou du boulghour, afin d’avoir un apport en céréales assez conséquent. Des dés de concombres, de tomates, d’oignons, de poivrons, de l’avocat et du cumin venaient compléter ces wraps frais et nourrissants. Ces déjeuners sont très rapides et simples à préparer, et il suffit d’envelopper le wrap dans du papier sulfurisé pour l’emporter facilement au bureau, en pique-nique… J’ai acheté les galettes de maïs au supermarché, je n’avais pas le courage de les cuisiner moi-même, j’ai pris un paquet de la marque Old El Paso, tout simple. Attention, les burritos à la farine de blé n’ont pas le même goût ni la même texture que ceux à la farine de maïs, personnellement je n’aime pas les premiers alors que je trouve que les seconds se substituent plutôt pas mal à de vraies galettes de maïs. Mais cela est une affaire de goûts !
Si vous n’avez pas très faim à cause de la canicule, ou -assommées par la chaleur- pas trop d’inspiration, je vous conseille de stocker dans vos placards quelques paquets de galettes de maïs et de pain pita. C’est toujours utile d’en avoir sous la main, il suffit de les garnir avec des légumes gorgés d’eau et un peu de fromage frais, et hop, vous voilà avec un bon et sain déjeuner tout simple à réaliser !

IMG_1245

Les parfums de la semaine

IMG_1282Regarder les badauds jouer aux boules sur la place, à l’ombre des arbres. Savourer les bruits de la ville étouffés par la chaleur. Observer les passants traverser la place, s’asseoir sur la fontaine, promener leur chien, lire sur un banc… Le tout en dégustant lentement (même si ça dégouline) une glace artisanale, la meilleure de lyon… Cette fois-là, j’ai fais une infidélité à la crème glacée habituelle pour découvrir quelques sorbets : citron vert, pêche de vigne-basilique, fromage blanc…
MI-
AM.
(Mais je reste une fan absolue du parfum chocolat. La meilleure façon de se réveiller et de se rafraîchir après la sieste dans la lourdeur et la moiteur de l’après-midi d’été…)

EDIT

Le bébé de la semaine

Ça y est ! Ma copine Fanny (une touche de rose) a accouché !! Son petit Gabin est né hier, je suis trop, trop heureuse pour elle et le papa. C’est difficile à expliquer, car on ne se connait pas « en vrai », mais on s’apprécie beaucoup depuis qu’on lit nos blogs respectifs, et le fait d’être tombées enceintes à un mois d’intervalle nous a encore plus « connectées ». J’ai suivi de près sa grossesse grâce aux récap’ qu’elle publiait sur son blog, j’ai vécu les mêmes questionnements, découvertes et surprises qu’elle, alors savoir que son petit bout de chou a pointé son nez hier m’a toute émue ! Félicitations à eux 3 !!

Capture d’écran 2015-07-05 à 17.36.23

Je vous l’avais dit, une semaine paisible qui s’est étirée lentement, alourdie par les températures (et mon gros ventre qui pèse chaque jour un peu plus…). J’ai avancé dans mon tissage (j’ai hâte de vous le montrer lorsqu’il sera terminé !! ), commandé encore quelques fringues de bébé (ma nouvelle passion), lu, bu des cocas-glaçons-citron en terrasse avec mes amis, et regardé des documentaires sur France Ô… Mais c’est bon de ne rien faire aussi, parfois, n’est-ce pas?

Et vous, comment occupez vous ces journées écrasées par la chaleur? Les vacances son-elles déjà arrivées pour certain(e)s ? Des veinard(e)s ont-elles la chance de profiter d’une piscine ou d’un accès à la mer ? Ah la la, je rêve de plonger dans les vagues, là, si vous saviez… !

A bientôt !

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.