Le truc qui a changé ma vie

Vous vous dites : elle va nous parler de son fils, de la grossesse, de l’accouchement, de comment ça a tout changé pour elle de devenir maman. Vous n’avez pas tort, bien sûr ça a changé ma vie. Mais ! Mais ce n’est pas de ça que je voudrais vous parler aujourd’hui !

Le truc qui a changé ma vie, c’est… le yoga.

Photo du 03-11-2015 à 18.45 (original)

Alors clarifions les choses d’entrée de jeu : je ne suis pas le prototype de la fille saine qui fait plein de yoga, dort yoga, parle yoga, se balade en leggings Lolé, son tapis roulé dans le dos, mange aryuvédique, pratique matin et soir et part en week-end avec d’autres yogis passionnés. Non, ma vie ne ressemble pas à ça, non pas que je n’aimerais pas cela, mais je n’ai juste pas le temps !  🙂

Je ne sais pas faire les postures inversées (le poirier, tous les trucs sur la tête, les équilibres sur le bras etc…), je ne suis pas souple (impossible de faire toucher mes genoux et ma tête, et ne parlons pas de grand écart), et ma vie est remplie d’un millier d’autres choses (un mec, un bébé, des copains, un boulot, des bouquins à lire, des randos, des bons repas, mon blog, le tissage, les fringues, mes parents, les voyages… et le reste !!) qui font que je ne suis pas cette fille là.

Mais j’ai quand même envie de vous raconter ce que le yoga a changé dans ma vie. Parce-que je suis cette fille comme vous, qui aimerait faire plus (de yoga, en l’occurence), mais qui n’a pas le temps, qui voit ses semaines filer à la vitesse de la lumière, qui râle car elle aimerait profiter plus de chaque chose, de chaque personne, de chaque situation, mais qui ne veut pas renoncer à remplir son emploi du temps de toutes ces activités qu’elle aime et qui colmatent les espaces libres entre les activités « obligatoires » ( = le boulot, les tâches ménagères… ^-^).

J’ai commencé le yoga car ça m’intriguait, ce tapage que l’on faisait autour de ce nouveau « sport » à la mode. Et puis, aussi, parce-que j’aimais bien le son que rendait ce mot, « yoga ». C’est bête, hein? Mais j’aime toujours ça, ce mot « yoga » me fascine, j’aime l’enchainement de ces 4 lettres, la douceur ronde en bouche de cette amorce en « yo », et le fraîcheur de la syllabe « ga » (cinq ans d’études de lettres et d’analyses de textes, ça marque, hein?…!). J’ai voulu essayer le yoga car j’étais quelqu’un de très nerveux, impulsif, stressé et que je sentais des vagues de choses pas cool (tensions, colère, envie, angoisses…) sourdre en moi. On disait du yoga qu’il avait le pouvoir d’apaiser, de rendre zen. Il ne m’en fallait pas plus pour sauter le pas et essayer cette discipline intrigante en ancestrale.

Pourquoi le yoga a changé ma vie, alors que si vous interrogez mes proches, aucun d’entre eux ne vous dira : « ah oui, sa passion c’est le yoga » ou « oh la la, depuis qu’elle fait du yoga elle a beaucoup changé…! » ? ? ?

Quadruple 03-11-2015 à 18.39 (original)

Contrairement à mon habitude, je n’ai pas fait du yoga quelque chose d’obsessionnel. Je ne me suis pas jetée à corps perdu dans cette pratique, je l’ai juste laissée venir, tranquillement. J’en ai fait un peu, puis j’ai arrêté car je n’avais pas de feeling avec le prof et l’ambiance du cours. Quelques mois plus tard j’ai réessayé ailleurs. Puis j’ai arrêté car c’était cher et que j’étais inscrite dans une salle de sport en parallèle, et je ne pouvais pas tout faire. Et ça a été comme ça, reprise, arrêt, reprise, arrêt, pendant des mois. (Pour en savoir plus sur mes débuts avec le yoga, et ce que cela m’a apporté, vous pouvez lire ce billet rédigé l’année dernière.) Et puis j’ai commencé à pratiquer à la maison, et là aussi, il y a eu des pauses et des reprises encore et encore. Jusqu’à ce que je me rende compte qu’en fait, le yoga fait partie de moi, désormais. Je n’ai pas besoin d’être une dingo de yoga, qui ne se définirait qu’à travers cela. Le yoga fait partie de moi même si je ne vais pas 4 fois par semaine au studio, ne connais pas tous les noms des postures en sanskrit, ne maîtrise pas le poirier et les postures alambiquées où le corps s’entortille autour de lui même.

Mes proches ont constaté un changement, oui. Mais ce changement a pris des années, ça s’est fait doucement, pas de manière radicale et évidente, c’est pourquoi on ne peut pas directement attribuer cela à ma rencontre avec le yoga. Mais moi, je le sais. Il y a eu Robinson, qui m’a beaucoup apportée, en douceur, en tolérance, en acceptation de soi. Et le yoga a fait le reste.

Pour moi, le yoga n’est pas un sport ou une simple pratique physique, mais une philosophie de vie. Le corps n’est que le médium. Pas besoin d’être souple ou sportif, ni d’avoir un mental d’acier…
Comparablement à une religion (mais sans idole, sans dogme, sans lieu de culte…), le yoga m’a donnée la foi et de la force. Il m’a fait prendre conscience du POUVOIR DE L’AMOUR ET DE LA COMPASSION. Il m’a appris l’empathie et la gratitude. Je suis plus douce, plus patiente, plus zen, et surtout plus positive. J’essaie de voir le bon dans les choses (mais je n’y arrive pas toujours ^-^). Le yoga a transcendé l’enthousiasme qui me caractérisait déjà, l’énergie que je ne canalisais pas toujours, et m’a permis d’en faire quelque chose de positif, de motivant, d’utile.

Il m’arrive souvent d’avoir peur. Parfois, la vie peut être effrayante, avec son lot de malheurs, de catastrophes, de maladies. Comme tout le monde j’ai peur de perdre ceux que j’aime, de souffrir. Et là où je constate le pouvoir du yoga, c’est que, lorsque j’ai ces pensées noires, une petite voix me dit : « le yoga t’apportera la force de surmonter ces épreuves ». En tous cas, je l’espère. Je le souhaite…
C’est en cela que je peux affirmer que cette pratique engendre un genre de foi en la vie. Non ?

Quadruple 03-11-2015 à 18.42 #9 (original)Bon, j’espère que mes propos ne vous semblent ni trop sectaires, ni trop radicaux, ni trop perchés… ^-^ Encore une fois, dans la vraie vie, cette petite lumière que m’a apportée le yoga n’est pas franchement visible à l’oeil nu ! Je vais juste mieux, la vie me semble encore un peu plus belle, et j’ai appris à profiter à fond de chaque moment, de mes proches, de ma vie.

BREF.

Vous vous demandez peut-être : pourquoi ce billet ? Pour moi, le yoga, c’est un peu la médecine douce qui peut nous guérir tous, de plein de choses. Alors j’ai envie de vous conseiller cette pratique car je suis intimement convaincue qu’elle ne peut qu’aider et faire beaucoup de bien. Je ne vous connais pas, finalement, mais le fait de vous savoir là, le fait de vous imaginer lire mes blablas quotidiens et regarder mes photos, me donnent l’impression de vous être proche, d’une certaine manière. Alors, en tant qu’amie, je voulais vous confier mon petit secret pour être une maman zen, une copine souriante, une girlfriend sereine, et surtout pour vivre à fond. Voilà, vous savez tout : le yoga m’a profondément changée et apaisée. Et vous, c’est quoi votre secret ?

PS : si j’avais voulu vous parler de mon fils, le titre n’aurait pas été « le truc qui a changé ma vie » mais : « le petit bout d’homme qui a BOULEVERSÉ ma vie »…   🙂

Publicités

24 réflexions sur “Le truc qui a changé ma vie

  1. Tres bel article!!! Tu donnes envie d essayer le yoga. Je suis de nature stressée et je suis à la recherche de qqc pour me calmer!! Merci pour se partage et bonne journée

  2. Mon premier commentaire sur ton blog que je suis discrètement depuis un moment déjà, parce que la « coïncidence » me plaît bien… Je vais participer ce soir à mon tout premier cours de yoga et j’espère que la découverte sera bonne ! Le « parcours » que tu décris ici est assez tentant : )
    Et puis, je crois bien que si je franchis le pas ce soir, je crois que c’est un peu grâce à tout ce que tu as pu écrire ici sur le sujet, alors merci à toi d’avoir facilité ce premier pas : )

    • Waouh merci Anne ! Ça me met un peu la pression du coup, j’espère que ton premier cours te plaira et te donnera envie de continuer!!! (n’oublie pas que, si ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave, c’est peut-être le style de yoga qui ne te convient pas, ou le prof avec qui tu n’as pas le feeling, et n’hésites pas à réessayer plus tard, un autre cours… ^-^)
      En tous cas je suis très très très contente d’avoir pu, d’une certaine manière, t’encourager à te lancer!!!
      Merci, c’est un beau cadeau que tu me fais aujourd’hui!

  3. Et bien je pense que tu seras heureuse d’apprendre que c’est grâce à toi et à tes articles que j’ai commencé le yoga. Comme toi, avant je cherchais des sports cardio défouloirs comme le running pour ressortir vidée. Et puis tu as parlé du yoga. Comment tu avais pu compenser le fait de ne plus pouvoir courir. Au début, je me suis dit que tu passais du côté « bobo ». Et puis un petit bonhomme est venu remplir ma vie, mon temps était précieux, j’ai cherché des sports à faire à la maison, pendant la sieste, quelque chose pour soulager mon dos. Je me suis abonné à l’instagram de Rachel Breathen que tu nous as conseillée, j’ai regardé ses vidéos, puis d’autres sites. Dans tes articles, on ressent très bien les bienfaits que ça t’apporte. Et je me suis lancée. Je ne suis pas très souple, et pourtant les postures qui étirent les muscles me font un bien fou. Des postures un peu alambiquées pour certaines mais qui étirent juste là où il faut. J’apprends à écouter mon corps. Et quand les tensions du corps s’apaisent, les tensions de l’esprit aussi. Et c’est vrai que c’est magique. Merci pour cette découverte et continue ce joli blog que j’apprécie beaucoup de lire.

    • Oh la la merci merci merci!
      Alors, bon, que les choses soient claires : je suis bobo. Définitivement. Je ne peux pas le nier ah ah… 😀
      Je suis vraiment heureuse que :
      1. tu sois une heureuse maman
      2. ai découvert Rachel Breathen
      3. t’en foutes d’être souple ou pas
      4. trouves du réconfort dans les postures de yoga
      5. apprécies de venir lire mes bêtises ici ^-^

      Petite question de curieuse : as tu continué ta pratique de la course à pieds ou bien ta vie de maman ne t’en laisse plus le loisir?

      A bientôt par ici alors; Bises et encore merci!

  4. Ton article est super, pas tourné vers l’obsession du yoga parfait (ou de la yogi parfaite), mais bien vers ce qu’il peut nous apporter à tous, dans l’acception de soi, de son corps, de ses possibilités et même des autres, pour pouvoir profiter un peu plus sereinement des montagnes russes de la vie =). Je me retrouve parfaitement dans tes mots pour décrire les bienfaits de sa pratique.

    Je voulais te remercier aussi, parce que c’est grâce à toi que j’ai franchis le pas, il y a maintenant bientôt 2 ans. Une envie qui me trottait dans la tête sans savoir comment ni où commencer, un de tes articles qui évoque un atelier à Lyon, j’ai pris mon courage à 2 mains pour te demander le nom du studio et j’y suis allée! Un vrai bonheur depuis et de l’ « adorabilité » à revendre, comme tu l’avais si bien dit. Alors merci merci merci, tu m’as aidé à me lancer dans ce truc qui a aussi changé ma vie!

  5. Je mets mon grain de sel parce que forcément… 😉
    Je tiens à dire que je n’ai JAMAIS rencontré quelqu’un qui fasse du yoga et qui ne commence pas par me dire « non mais moi je ne suis pas souple du tout ». C’est THE excuse pour ne pas commencer/essayer le yoga. Personne n’est souple, apparemment, et pourtant.
    JE ne suis pas souple et je fais du yoga depuis plus de 3 ans. Mais je m’assouplis. Je m’étire. Je progresse. Et c’est CA qui compte.
    Aussi : le yoga n’est pas un truc de bobo. C’est une discipline millénaire et un mode de vie et de pensée complexe et passionnant, totalement étranger à notre culture, dénaturé bien souvent.
    Il faut lire des choses et pas seulement pratiquer des mouvements, cela n’a pas de sens sinon.
    Et enfin, Sophie, si je peux me permettre de te conseiller un truc : apprends la posture sur les épaules et la charrue, et si tu peux, la posture sur la tête. Iyengar qui est une sorte de dieu du yoga dit que si on doit n’en faire que 2, ce sont ces deux-là. Quand j’ai vu faire la posture sur la tête au début, je me suis dit « bon, moi, ça, ce sera jamais ». Déjà parce que j’ai peur, d’autre part parce que j’ai peur, et enfin parce que j’ai peur.
    Et puis j’ai appris à la faire, je n’y suis pas arrivée, j’ai continué toute seule, et maintenant, depuis 2 ans je crois, je fais la posture sur la tête, et c’est vraiment, vraiment intéressant.
    Voilà pour mon grain de sel…
    Bisous xxxx

  6. Ah mais comme j’aime cet article !!!
    Je n’ai malheureusement pas la chance d’avoir un cour près de chez moi, du coup je pratique à la maison. Enfin là depuis la rentrée je n’ai pas eu (enfin pas pris) le temps d’en faire et justement cette semaine, avec la nuit qui tombe plus tôt, le mal de dos qui se réveille, les mille et une réunions à préparer, je me suis dit qu’il faudrait VRAIMENT que je refasse du yoga 🙂
    J’avais écrit un billet sur ce sujet, mais globalement, le yoga m’a appris à me détacher des choses négatives en les effaçant avec un sourire, et à aller à l’essentiel.

    • Mais c’est EXACTEMENT ça!! Je fais ça aussi : effacer le négatif en me forçant à sourire, puis le sourire reste et devient naturel, et j’ai oublié ce qui m’avait soulée!!!
      Allez allez, trouve toi du temps, fais toi du bien, prend 15 – 20 minutes pour faire le challenge d’Adrienne par exemple!

  7. je ne m’attendais pas à ce sujet en effet ! Je fais pas mal de sport : musculation, fitness mais le yoga j’ai du mal, ce n’est pas assez rapide pour moi ! je devrai m’y mettre un peu plus je l’avoue et en plus je suis souple donc pourquoi pas ….

    • Ah ah, moi aussi je disais ça, j’avais besoin que ça bouge… Disons que tu peux le faire en complément de tes autres activités. En plus, le côté « assouplissements », étirements, est très bénéfique si tu fais des sports plus « musclés »!

  8. Ca me fait du bien que tu dises que les bienfaits mettent du temps à se mettre en place ^^ Personnellement je m’y suis mise il y a 1 an essentiellement parce que je suis très anxieuse et que je voulais me calmer… L’aspect physique est tout à fait secondaire (même si bien sur je ne crache pas sur un corps de yogi !).
    Mais je ne sens pas vraiment d’effet pour le moment… Je suis sans doute trop impatiente… En plus je prends un cours de temps en temps mais ce n’est pas du tout suivi (moins d’une fois par mois, j’ai un planning un peu pourri et je suis au fin fond de la campagne). Par contre j’essaie d’en faire très régulièrement à la maison…
    Bref tu m’as encouragée, je vais persévérer ^^
    Bonne soirée !

    • Je suis contente si j’ai pu te remotiver un peu. Honnêtement, je n’ai pas senti les effets rapidement. C’est aujourd’hui, avec du recul, une pratique en pointillée depuis 4 ans, que je me rends compte de ce que ça m’a apportée. Mais c’est comme tous les changements profonds : ça prend du temps, mais ça s’ancre pour de bon, ce n’est pas superficiel! Tiens bon 😉

  9. Décidemment … il va falloir que je teste le yoga … une de mes résolutions 2016 ( … j’espère pouvoir la tenir celle la 😉 )
    Merci Encore Sophie, pour tous les billets… je n’écris pas à chaque fois, mais j’attends toujours avec impatience mes petites lectures 😉 Bonne soirée, à très bientôt 😉

  10. Attention je vais écrire un Roman ….
    Alors je suis tombée sur ton blog en faisant une recherche sur la robe January SkyLine de Heimstone ….. robe que j’ai dernièrement commandée ..et qui malheureusement ne me vas pas…le 38 est trop grand et puis je l’aime mais portée c’est pas moi ….bref …des mois à rêver a cette robe et pfououououououou comme un ballon qui se dégonfle . Mais je suis arrivée ici …et j’ai donc découvert ta grossesse en accéléré et ton ptit bonhomme.
    Oui un, ou des enfants…ça change la vie ….avec deux au compteur (4.5 et2.5 ) …la vie a changé. Je suis fan des babylook de ton ptit prince.
    Alors leYoga ..je te vois le pratiquer depuis qq temps……et on en voit un peu partout .
    Je suis qulqu’un de très stressée; j’ai peur de bcp de choses, quand j’ai pas mes fistons et que je les laisse j’ai peur qu’il leur arrive qqchose, j’angoisse d’une vie sans eux ….tendance à broyer du noir …alors le yoga m’apaiserait peut être …
    Sauf que je veux pas faire ça en salle, ni avec du monde. Je veux faire ça tranquillou chez moi ……(en plus j’ai le même tapis que toi !! ). Quelle méthode conseilles tu ? avec quelles bases le fais tu chez toi ?

    Et aussi …tes photos de petit dej ..aie aie aie !!!!! tu me files l’eau a la bouche toujours.
    Bref suivre ton blog c’est un vrai ptit moment de bonheur
    Merci

    • Merci beaucoup Amélie, ces commentaires (surtout les romans), je les adore, ils me boostent, tu n’imagines pas!
      Pour le yoga, tout d’abord je pense que oui, ça pourrait apaiser tes angoisses. Avec le yoga, on apprend le lâcher prise, et une sorte de résignation : il arrivera ce qu’il doit arriver. Le yoga, dans son idéal, nous apprend à ne pas souffrir de l’inévitable. Je l’avais déjà citée ici, cette petite phrase très explicite à propos du yoga : ce que le yoga ne peut réparer, il apprend à ne pas en souffrir.
      Donc fonce.
      Pour répondre à ta question concernant les méthodes etc… : je peux comprendre ta réticence à pratiquer dans un cours. Mais si tu commences seule, chez toi, fais quand même bien attention à 2 choses :
      – le plus important est le souffle. Si tu fais les postures sans prêter attention à comment se place ta respiration, la pratique est quasi inutile. (ce n’est pas compliqué hein, généralement on installe la pose en inspirant, on libère la pose en expirant).
      – ne force pas sur les postures qui te paraissent compliquées, arrête toi là où tu sais qu’est ta limite, tu progresseras en souplesse (et donc iras plus loin dans la pose) avec le temps et la pratique. Par exemple, je te conseillerai de ne pas te lancer dans les postures renversées dès la première séance ah ah ^-^

      Si tu comprends l’anglais, je t’encourage vraiment à te lancer avec les vidéos d’Adrienne, sur youtube. Il y en a pour tout le monde: débutants, sportifs, pour le matin, le spleen de l’hiver, le soir… Tu devrais trouver ton bonheur!
      Sinon, les vidéos pour femmes enceintes sont super bien pour commencer car elles sont très lentes et douces, donc parfaites pour entrer tranquillement dans cette pratique! J’avais conseillé quelques liens dans un article précédent voici le lien : https://hellozadig.wordpress.com/tag/prenatal-yoga/
      ENfin, quel style de yoga choisir…? Si tu es assez dynamique et sportive, je te conseillerai l’Ashtanga. Sinon, le hatha yoga est bien pour débuter, calme et lent…

      Voilà ! J’espère t’avoir un peu aidée, j’espère que tu trouveras le style de yoga qui te plait et que la pratique te rendra plus sereine? Tiens moi au courant surtout!!
      Bise!

  11. hello, waouh quel article. Tu me donnes envie d’essayer auss le yoga. Moi aussi, je suis parfois stressée mais avec le temps je relativise et j’essaie aussi d’insufler du zen autour de moi, de l’amour, d’être empathique. Pour l’instant c’est la course à pied que j’ai repris depuis peu qui me fait du bien. Le temps me manque aussi. Je suis depuis un petit moment ton blog et j’aime beaucoup tes billets et les petits looks postés. continues à nous faire partager tes expériences et moments de vie. Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s