Ce blog, Instagram, Facebook, etc…

Voilà un sujet dont je voulais vous parler depuis un moment… Je ne sais pas si cette après-midi je trouverai le temps de tout dire et surtout, je ne sais pas si je me souviendrai de tout ce qui m’avait traversée lorsque j’avais commencé à réfléchir à ce billet, peut-être ne vous dirai-je que la moitié de ce que j’aurais voulu, mais peu importe. De toute façon, pour tout vous dire, depuis que Little est là je me rends compte que mes articles sont moins travaillés car je suis obligée de publier plus rapidement, sans forcément relire et retravailler ce que j’écris, alors parfois certains sujets me semblent un peu bâclés, ou bien je regrette de ne pas avoir été capable d’aller plus au fond de ma pensée… Mais que voulez-vous, c’est ainsi désormais, je dois faire avec le temps imparti, en ne sachant pas si j’ai devant moi 3 heures ou 15 minutes de « tranquillité » (pendant sa sieste) (le seul moment où je peux me poser pour écrire). Bref. On verra bien où cet article nous mènera. Fin de l’introduction.

IMG_1912

Souvent, mon entourage est surpris car je n’ai pas de compte Facebook. Et encore plus dérouté lorsque je dis que j’ai un blog. Forcément, c’est un peu paradoxal, à première vue.

Tout d’abord, sachez une chose : mes proches ne lisent pas mon blog. NO WAY. J’ai commencé par écrire ce blog (il y a 7 ou 8 ans, je ne sais plus) de manière anonyme, et même si parfois vous apercevez ma tête, je souhaite conserver la liberté que m’autorise cet anonymat (relatif).

Robinson sait bien que j’ai un blog, évidemment. Il me voit y écrire, prendre des photos pour les y publier, parfois on en discute… MAIS il a interdiction formelle de me lire ^-^ Enfin… il respecte mon désir de ne pas être lue par lui. Il pourrait le faire sans que je le sache, il connait l’adresse et on partage nos ordinateurs, les liens sont enregistrés dans les historiques, bref mon blog n’est pas difficile à retrouver. Mais il ne le fait pas, il respecte ma volonté et on se fait confiance (encore heureux…!).

Mon frère, ma BFF… connaissent l’existence du blog et mon pseudo, mais savent, eux aussi, que je n’ai pas envie qu’ils me lisent. Mis à part eux, tous mes amis savent que je blogue, la plupart essaient de m’extorquer l’adresse du blog de temps en temps, mais personne ne la connait. Certains sont très curieux et se demandent bien ce que je peux raconter ici. Généralement, ma réponse se fait évasive : « oh, tu sais, je parle de mes lectures, de recettes de cuisine, de yoga, de fringues… » et ça suffit.

Bref, tout ça pour dire que sur ce blog, je livre beaucoup, mais de manière assez anonyme je l’espère, et sans chercher l’approbation de mon entourage, sans avoir quoi que ce soit à prouver à mes connaissances, car l’anonymat me permet de me sentir libre et non jugée. Et voilà pourquoi je n’ai pas de compte Facebook (je veux dire : de compte perso. J’ai du mal avec le côté un peu voyeur de ce réseau, même si je sais bien qu’il y a plein de gens qui ne l’utilisent pas comme cela, mais de manière très saine, ce n’était pas mon cas, je me sentais dépassée par la surenchère et le manque de pudeur de quelques « connaissances » alors j’ai supprimé mon compte très peu de temps après l’avoir ouvert, en 2010 environ…)

Qu’en est-il d’Instagram ?
J’ai un compte Instagram, qu’au départ je n’utilisais que pour consulter les profils de blogueuses que je suivais (blogs mode, lifestyle… etc). Il était donc privé et je ne publiais que de rares photos pas très intéressantes. Je ne voulais pas créer un compte Instagram public lié au blog car j’avais peur de délaisser ce dernier au profit du réseau social (c’est quand même bien plus simple d’alimenter un compte IG qu’un blog, et ce côté pratique aurait eu raison de moi, de ma volonté d’écrire, et donc de ce blog). Surtout, je trouve Instagram très chronophage, on peut passer des heures à faire défiler le fil d’actualité, à commenter et répondre aux commentaires… le côté trop « instantané » m’a bloquée, j’aime prendre mon temps et ne pas toujours communiquer « à chaud ». Et puis j’aime trop écrire…!

Au bout de quelques temps, j’ai décidé d’ouvrir publiquement mon compte IG, en me faisant la promesse de ne pas le laisser court-circuiter ce blog. Instagram me sert encore surtout à consulter des profils, à m’inspirer, à bavarder, mais je ne publie que deux ou trois photos par semaines (grand max!!) et je m’oblige à garder une certaine « exclusivité » pour le blog : les meilleurs moments, les plus jolis clichés, je les garde pour ici, et sur IG je partage surtout du quotidien, de l’instantané, des gazouillis superficiels, un peu comme la discussion qu’on a le matin avec son boulanger ou son voisin (et ne voyez aucun jugement négatif dans ce que je dis hein! J’adore papoter avec la voisine du 7ème et la vieille dame du 3ème !!!). IG, c’est rapide, léger, un genre de badinerie d’images en mode 2.0  … Au contraire, ce blog, c’est important pour moi, et je le bichonne, je lui consacre du temps, je sélectionne le contenu, je le réfléchis, je soigne le tout, je le construis (et vous aussi, par votre présence, vos passages discrets ou vos commentaires, vos likes…). Finalement, les 2 plateformes se complètent bien et j’y trouve mon compte sans avoir du dédoubler le temps passé à « réseauter ».

D’ailleurs, en parlant de réseau ; une autre des raisons qui font que IG n’est qu’un passe-temps pour moi, c’est que je n’aime pas « réseauter », justement. Liker des photos car on m’a likée, commenter pour être ultra-présente et visible, lancer des concours… l’extension à tout prix, la publicité, la com’… tout ça ce n’est pas moi, je ne sais pas faire et en toute sincérité, je n’ai pas envie de faire partie de ce monde. Comme beaucoup j’imagine, au départ ça m’a fait rêver de voir les blogueuses avoir des partenariats avec de super marques, participer à des soirées, recevoir des cadeaux… et puis très vite, ça m’a lassée et je me suis rendue compte que ce n’était vraiment pas ce que je recherchais avec ce blog. Elles ont bien raison d’avoir su profiter de l’opportunité que leur blog leur a offerte, évidemment, et pour certaines bloguer est devenu un métier et je trouve ça génial ! Pour la plupart ce sont d’ailleurs des blogs et comptes IG que j’aime lire et suivre, mais je sais aujourd’hui que ce n’est pas ce que je veux faire (et quand bien même, rien ne dit que si je l’avais voulu, j’y serais parvenue!!!)

Alors voilà, si vous souhaitez me suivre sur Instagram, vous le pouvez, mon compte est public, mais pas franchement intéressant. Je n’y annonce pas mes billets de blog, je n’y fais aucune révélation et j’y suis encore plus anonyme qu’ici (pas de visage à découvert!). Ce blog sera toujours ma priorité car j’ai le sentiment de pouvoir l’investir plus, et surtout j’ai besoin d’écrire, même si j’adore la photo. Ce blog m’autorise encore une certaine lenteur, je n’y publie qu’une (voire deux) fois par semaine, et je ne réponds pas toujours immédiatement aux commentaires. Mais j’aime la cohérence que je peux lui donner, ainsi que sa permanence. Bizarrement, bloguer me semble être un acte plus « ancré » qu’instagramer. Les mots, les photos… publier un article prend du temps, alors que poster une photo et son commentaire est plus rapide (c’est d’ailleurs le but des réseaux tels qu’IG : l’instantanéité). Ça me correspond plus, même si j’adore IG.

Voilà, vous savez tout. Je me relis rapidement, je ne sais pas si j’ai tout dit, Little s’agite sur son tapis de jeu et commence à râler alors tant pis, je m’arrête là !

Je suis curieuse, à présent, de savoir comment vous vivez cela, vous ; les réseaux sociaux, les blogs intimes et les grandes blogueuses stars, Instagram… ? 

Publicités

25 réflexions sur “Ce blog, Instagram, Facebook, etc…

  1. Je me retrouve dans ce que tu dis, sauf que personne dans mon entourage ne sait que je blog. J’ai un profil facebook personnel que je sépare entièrement du blog. Ici, c’est mon espace a moi 🙂 Et pendant 4 ans a bloguer en anglais, je me suis fait des « amies virtuelles », du coup on ne sait jamais, des fois que ça marche en français aussi 🙂

  2. Et je crois que nous apprécions te lire 😉😉c est ton bureau? Ca a l air tout cosy …. Mais ill’est tout petit pour faire des prep ou des correc’ de prof non?

    • C’est notre bureau à Robinson et moi, je n’ai pas de bureau pour le boulot en fait, je bosse sur la table de la cuisine ou dans ma classe. Avant j’avais un grand bureau et plein d’étagères pour ranger mais ça prenait tellement de place!! Je ne voulais pas accorder autant d’espace à mon boulot, alors j’ai tout enlevé. J’essaie de tout finir à l’école pour ne pas trop apporter de travail à la maison. Et toi??

  3. C’est marrant je viens de lire un post de maman blog qui explique pourquoi elle n’est plus sur Facebook. Les blogs et les réseaux sociaux se sont noyés dans le business et nous avec. A force on finit par être convaincu qu’il faut être partout. Sauf que blogueur ce n’est pas être community manager. Tous les blogueurs ne veulent pas être pro. Je suis bien contente d’avoir lu ton post. J’ai aussi un article sur la même thématique en gestation j’aimerais bien avoir ton avis quand je le publierai. Au plaisir de te lire.

    • Exactement : moi je serais incapable d’être community manager! Et j’ai un peu du mal avec la foire à la consommation un peu inhérente à IG aussi…
      Je serai ravie de lire ton billet sur le sujet en tous cas!
      Merci pour ta présence, des bises !

  4. Comme je te rejoins sur de nombreux points. J’aime beaucoup ta note (et merci à Little de t’avoir laissé le temps de l’écrire ^-^)

    Et bien, moi, vois-tu, je suis ravie que tu ne sois pas cette blogueuse qui réseaute à tout va, qui fait des articles sponsorisés. Parce que ces blogs ne m’intéressent pas vraiment à vrai dire. J’ai du mal à me sentir à l’aise quand je vais sur le blog d’une « grande » blogueuse, il manque l’échange, la spontanéité, ton commentaire est noyé parmi des centaines d’autres (et souvent sans réponse de la part de la blogueuse). Ça peut plaire (ça plaît d’ailleurs ^^), mais pas à moi. Je suis plus mitigée que toi sur la professionnalisation des blogs, et puis le phénomène des YouTubeuses aussi, j’ai du mal à trouver ça totalement bien en fait. Il y a un côté très mise en scène de la vie quotidienne qui me gêne notamment. Et puis, les blogs beauté / mode, ça m’ennuie quand même beaucoup ^^

    Ce que j’aime moi, c’est les blogs honnêtes, sincères (attention, je ne dis pas que les « grandes » blogueuses sont malhonnêtes et les autres forcément sincères hein ^^). Découvrir des univers, des petits bouts de vie, tisser des liens aussi. Comme recevoir la lettre d’une amie qui habiterait un peu loin.

    Ça fait longtemps que je blogue et je me suis toujours refusée de me fixer des contraintes par rapport à ça. J’écris quand j’ai envie (d’où le rythme très aléatoire des notes ^^) et quand j’ai quelque chose à écrire. Il y a quelques temps, je ne sais pas si tu avais vu ça, on voyait fleurir (notamment via Hellocoton) des articles du genre « les conseils pour bien bloguer » « comment être une bonne blogueuse » etc. Ce genre de notes me met un peu mal à l’aise je l’avoue car je ne m’y reconnais pas. On a tellement de contraintes dans la vie, que pour moi, le blog, c’est vraiment un plaisir et ça doit le rester. Un plaisir sans contraintes. Si j’ai envie d’arrêter, j’arrête (j’ai fait une pause pendant plus d’un an, par manque d’envie), si j’ai besoin de changer de blog, je change de blog, quitte, peut-être à perdre des gens en route ! 😀

    Le blog, c’est aussi quelque chose de très privé pour moi. Je n’en parle jamais dans ma vie « réel », je crois que presque personne ne sait que je blogue et ça me va très bien car, comme toi, je n’aurais absolument pas envie qu’on me lise ! Pas que j’ai des choses à cacher non, mais, comme toi, je n’ai pas envie de me justifier, de parler de ça avec mes proches. C’est quelque chose qui m’appartient à moi, rien à qu’à moi.

    Quant à IG, pareil, je ne mets aucune pression ! Et même si, évidemment, j’essaye de prendre de jolies photos, je ne passe pas des heures à faire de la mise en scène comme beaucoup trop de comptes IG aujourd’hui (comme on le voit dans l’hilarante vidéo sur les Instagram Husband ^^). Je tiens aussi beaucoup au côté « privé » de mon IG, et je n’accepte que les followers que je connais sur le net. Ce que j’aime avec IG, c’est notamment de pouvoir voyager depuis son téléphone avec toutes les belles photos du monde entier. 🙂 Je suis plus gênée quand je vois des enfants affichés dès leur naissance sur IG avec, pour certains comptes, 4 ou 5 photos par jour de leurs enfants.

    Voilà, je m’arrête là car mon commentaire est déjà trop long (et comme je n’ai pas de bébé pour m’interrompre, je pourrais continuer longtemps :p).
    En tout cas, je te le redis, c’est toujours un très grand plaisir de te lire (et de voir tes petits instantanés sur IG).

    Bises ma jolie et belle journée à toi ❤

    • Merci pour ton super super super chouette commentaire ma belle!
      Je n’ai pas vu la vidéo sur les Instagram Husband, j’y vais de ce pas!
      Et, non, je n’ai pas non plus assister à la déferlante de billets sur ‘comment bien blogguer », heureusement car ça m’aurait un peu effarée je crois!!!
      Moi aussi j’aime IG pour l’inspiration, les belles photos, la variété des comptes. Je ne l’utilise vraiment pas comme réseau social mais plus comme Pinterest, pour m’inspirer!
      Merci pour tes encouragements et ta « fidélité » en tous cas!

      gros gros bisous

      • J’écris un commentaire ici, parce que j’ai découvert ton blog, en découvrant celui d’Eleanor, et je suis tellement d’accord avec vous deux, sur de nombreux points. Je suis des blogs depuis très longtemps donc forcément je vais toujours sur des blogs « stars », que j’apprécie toujours, parce que même si le contenu est « plus rapide » et qu’il y a moins de partages, je m’y suis attachée. Bref, en ce moment, je recherche de nouveaux blogs, où il y a des choses à lire et du contenu sincère et intéressant (on en trouve de moins en moins malheureusement…). Je retrouve ça dans vos deux sites, et ça c’est chouette! 🙂

        Comme toi, j’ai un blog « comme ça », pour me détendre, pour écrire, partager des petits bouts de vie, des choses que j’aime etc, et je ne veux pas en faire un business. Des fois, je me dis qu’il faudrait que je publie plus, mais me mettre des contraintes ne me plait pas du tout et va à l’encontre de mon envie de détente.

        Au départ, j’ai crée un premier blog que j’ai gardé exclusivement pour moi, comme vous. C’était mon espace, mais en même temps, je me suis rendue compte que je n’en parlais pas autour de moi parce que je ne m’assumais pas. J’avais peur qu’on se moque de moi dans mon entourage… Après une longue pause de « blogging », un questionnement sur moi même et mes envies, et la création d’un nouveau site, j’ai décidé d’en parler autour de moi (à mes amis quoi ^^) .Ce blog, cette envie d’écrire et de partager fait partie de moi, et le cacher, rejoins (pour moi en tout cas), à me cacher moi, et à ne pas assumer entièrement ma personnalité. Mais bien sûr, je peux tout à fait comprendre que l’on ai pas envie d’être lu par ses proches. Pour ma part, ils ne m’en parlent pas forcément, et ça me va ^^ .

        Pour le reste, IG, FB, je suis d’accord avec toi ! Je trouve ça hallucinant parfois de voir des filles poster jusqu’à une dizaine de posts par jour, ça m’effraie…

        Je pourrais encore parler et parler et parler, mais je vais m’arrêter là ! En tout cas, je fais de belles découvertes ce matin, je suis contente d’être tombée sur ton site 🙂
        Bises.

      • Merci pour ton commentaire je suis ravie que le blog te plaise et contente de te « rencontrer » ! C’est toujours chouette de faire des découvertes heureuses, je comprends ce que tu dis ! Je vais aller voir vite ton blog (dès que j’aurai 5 minutes, mais là Little se réveille!!!!!) moi aussi !
        Et je suis d’accord avec tout ce que tu dis !!
        Bises à très bientôt

  5. Ce sujet d’instagram, des réseaux et de l’intimité des blogs me parle énormément. Lorsque j’écrivais sur conical-intersect, seul quelques amis proches étaient au courant de cette affaire. J’aimais avoir cette totale liberté pour écrire, photographier et ne pas me sentir juger par la vie réelle. Au bout de deux ans il me semble, j’ai commencé à partager mes articles sur facebook. Je crois que c’est ce qui a tué ce blog. Je n’étais pas à l’aise avec le fait que des gens que je connais plus ou moins pouvaient avoir accès à cette partie au final très intime de moi-même. Il est plus simple parfois de partager une forme d’intimité avec des inconnus. Me sentir « jugée » (même de façon bienveillante) par les gens avec qui je partage mes bières m’a perturbée. Résultat j’ai tout laissé tombé.
    Pour Instagram c’est un peu la même chose. Je ne suis pas forcément abonné aux gens que je connais. Au début surtout, je pense que je n’assumais pas vraiment cette futilité. Aujourd’hui je suis plus apaisé par cette situation car Instagram me sert de plus en plus à partager mon travail, mes dessins et à avoir des critiques à ce sujet.

    Ces nouveaux réseaux et moyens de communication on tellement chamboulé des choses très concrètes de notre monde. Pour beaucoup, tenir un blog est la source première de revenue et il en va de même sur Instagram. Ce n’est pas simple de, justement, continuer à faire les choses simplement.

    J’espère de tout coeur pouvoir discuter bien vite de tout ça avec toi autours d’un thé. Je te souhaite une très belle année.

    • Merci pour ce long message. J’espère vraiment, vraiment que tu ne l’a pas pris personnellement ou mal, car ce n’était tellement pas mon but ni mon propos!!!! Je comprends tout à fait qu’on puisse vivre grâce aux réseaux sociaux, surtout si on a un contenu intéressant et adéquat à proposer, mais ce n’est pas mon cas car je suis instit, et pas créatrice ou graphiste ou autre… Mais je respecte énormément les blogueurs pros et le temps, l’investissement, l’énergie que cela demande d’en faire son métier ! De plus je suis très heureuse que ce genre d’alternative se soit créée car elle permet à de nouvelles choses de vivre, des nouveaux jobs, des micros-entreprises, des mamans-créatrices, des eshops multimarques, des illustratrices etc… C’est à mes yeux un véritable vivier de talents qui s’est créé grâce aux réseaux sociaux, et les chances sont plus équitables que dans la vraie vie (où il faut être bien né, bien entouré, bien préparé souvent, pour pouvoir espérer percer). Bref, pour moi ce n’est que du positif. Je disais simplement que ce n’était pas la voie que je choisissais pour mon blog, mais sans jugement de valeur envers ce chemin que je ne prenais pas.
      Et comme je te comprends pour ton blog et le fait de l’avoir ouvert à ton entourage. C’est vraiment quelque chose que je redoute et que je cherche par tous les moyens à éviter! Merci d’avoir alimenté ma réflexion sur le sujet ma jolie. c’est toujours, toujours un plaisir de te savoir passer par ici!
      Grosses bises!

  6. Juste … Garde ton blog ! J’aime trop te lire :)) je ne veux pas que ça s’arrête moi… Alors si il n’y a pas de profil facebook ni de profil IG …. Tant que le blog reste : je vote POUR !

    Bonne année et tous les meilleurs vœux pour toi et ta famille ! À très vite

    • Mais ne t’inquiète pas Mélou je n’envisage pas de l’arrêter !!!! (pour l’instant en tous cas!)
      Merci tu es un amour, vraiment. C’est adorable toute cette gentillesse! Merci d’être là. Ces encouragements me poussent encore et encore à construire ce blog.

  7. Finalement je pense que cet article résumé pourquoi j’aime tant te lire !!!
    Je suis un peu lassé des blogs « pub »…Même si je comprends que ça doit être tentant, quand on en a la possibilité. Et je continue d’en suivre certains, mais je préfère de loin ceux, plus personnels, plus vrais, même s’ils sont moins souvent alimentés.
    Alors voilà, merci pour ton blog et tes post sincères 😉

  8. Moi, je voudrais bien te suivre quand même sur Instagram mais je suis sans doute très quiche : je ne trouve pas ton pseudo… !

    Je n’ai pas de blog, je n’utilise qu’Instagram (de manière « anonyme »). J’aime y partager des anecdotes de classe et quelques bouts de vie perso… Mais ça ne va pas vraiment plus loin que ça. Je dois poster une photo par semaine environ alors forcément, je suis loin, loin, loin de « réseauter » à fond.

  9. Mis a part mon blog, jai un compte facebook qui me permet surtout de communiquer avec des amis qui sont à l’étranger, c’est très pratique, et puis ça m’a permis à une époque de retrouver des amis d’enfance aussi. J’ai un compte twitter mais j’avoue que je n’y vais quasi pas! fb et twitter me servent aussi à me tenir au courant sur certaines actu de groupe que j’aime aussi! comme toi, peu de gens de mon entourage connaissent mon blog, et les rares amis qui connaissent l’existence de mon blog n’y vont pas sauf pour voir les photos de mes voyages!

    • Oui, généralement les gens utilisent Facebook pour ça, à la base. Mais j’avoue que moi ça m’oppressait, de retrouver des gens connus il y a longtemps ^-^(je suis une sauvage, je l’admets!)
      Pour nos photos de voyage, on a créé un blog spécial, et là tous nos proches y ont accès, mais rien à voir avec ce blog ici, je ne m’y livre pas, on y poste juste nos photos et commentaires. Je partitionne vraiment ces 2 mondes, c’est dingue! Mais je ne suis pas encore schizo ça va… ^-^

  10. Pingback: 2016 et d’autres histoires – A cup of tea with Eleanor

  11. Au risque de répéter ce qui a déjà été écrit ci-dessus, je dois avouer que c’est ce côté « naturel » et pas du tout calculé qui me plait dans ton blog. J’ai l’impression de revenir aux origines du blog, à cette époque (genre en 2005/2006) où chacun partageait d’authentiques tranches de vie et de vrais centres d’intérêts, sans calcul pour optimiser ses abonnés ou son référencement.
    Tes posts du dimanche sont parmi mes préférés de la semaine, j’ai l’impression de prendre des nouvelles d’une copine (alors que je suis bien consciente qu’on ne se connait pas, c’est très étrange ^_^)
    Et l’un des rares « gros » blogs que je lis est celui de Pensées By Caro, qui colle totalement à ce principe de « racontage de vie » ^_^

    Et puis, c’est la course aux lecteurs m’a fait abandonner mon avant-dernier blog, parce que le réseautage, très peu pour moi. Finalement, depuis quelques mois je m’y suis remise pour le plaisir, sans contrainte. Je dois avoir 3 lecteurs à tout casser mais je m’en moque, j’écris pour moi, sur ce qui m’intéresse et pas sur ce qui est tendance 😉
    Et comme toi, il est hors de question que ma famille ou mes amis lisent mon blog, donc je n’en parle pas. Savoir que des personnes proches me lisent, je me suis rendu compte que ça me bridait complètement dans ce que j’écrivais.

    • Merci énormément, et tout à fait d’accord avec toi ! Après, je ne généralise pas et ne mets pas toutes les blogueuses dans le « même sac », et puis je comprends que pour certaines c’est devenu un job et je trouve ça chouette, aussi, d’avoir su saisir les opportunités ! Finalement, ce ne sont pas tant les blogueuses qu’il faut blâmer mais plutôt les marques qui ont encore su s’engouffrer dans la brèche, flairant le bon filon (mais encore une fois : peut-on les blâmer pour ça?! C’est le jeu comme on dit!)
      Merci en tous cas pour ton commentaire et tu as raison, écris pour toi, c’est aussi ce que je fais, partant du principe que j’écris « le blog que j’aimerais suivre en tant que lectrice »…^-^ Voilà ! Bises, à bientôt

  12. Pingback: Un dressing de maîtresse | hellozadig

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s