Sunday Morning #37

Bonjour ! Merci à tous/toutes pour vos adorables commentaires à la suite du dernier article concernant l’anniversaire du blog. Comme promis, voici une photo du tissage que vous pouvez gagner, je l’ai terminé pour de bon cette fois :

IMG_2583

J’espère qu’il vous plait !

Le look de la semaine

IMG_2485

Dimanche dernier il faisait incroyablement beau et bon (on est sortis sans manteau…), du coup ma tenue était assez printanière : le magnifique top Heloïse cousu main par la talentueuse Catcatxvictoire, deux petites touches de léopard, et mes nouvelles Converses basses (vous pouvez d’ailleurs voir ici la quasi totalité de mes achats soldés : le sac, les Converses, et le top Heloïse qui n’était pas soldé mais que j’ai acheté pendant les soldes donc ça compte un peu quand même, non?… ^-^)

Les légumes de la semaine

IMG_2586

Il y a un truc que j’adore, depuis que je suis maman : cuisiner les petits pots de purée pour Little. Oui, je sais, ça paraît rien comme ça, mais je ne sais pas pourquoi, c’est un de mes petits plaisirs. On va ensemble au marché, je choisis plein de légumes différents pour qu’il découvre le plus de saveurs possibles, j’épluche soigneusement, coupe en petits morceaux, dispose le tout dans son babycook, sort ma balance de cuisine, remplis les petits pots au gramme près… peut-être est-ce le fait de tout faire du début à la fin, de participer à chaque étape de la création de ces petits pots, qui me plaît tant…? En tous cas, je profite bien d’avoir encore le temps de faire tout ça, bientôt la reprise du boulot et j’ai peur de ne plus pouvoir cuisiner autant.

Le DIY de la semaine

IMG_2599

J’ai envie de soleil et de couleurs chatoyantes, alors j’ai acheté une teinture couleur moutarde et j’ai teint deux chemisiers, trois langes et un drap housse du lit de Little. Vu comme ça, sur le portant, ça fait un peu too much, color block, on est d’accord. Mais porté par petites touches, ce jaune safrané est une merveille, il illumine notre appartement et nos journées. La prochaine fois, je testerai la teinture naturelle, pour avoir un rendu plus pastel et surtout, parce que c’est … plus naturel quoi ! ^-^

Le recette vegan de la semaine

IMG_2494

Je fais des tests, je cherche des choses faciles, je me renseigne… la cuisine saine me passionne, ça vous le savez, alors forcément les alternatives veggies et vegans, je ne peux pas passer à côté, il faut que me familiarise, ne serait-ce que par curiosité ! Une recette vegan de gâteau au chocolat d’anniversaire a croisé mon fil Instagram, et j’ai eu envie de me lancer. Je ne vais pas vous mentir, j’étais hyper dubitative ; eh bien, sincèrement, je ne regrette pas ! Le gâteau est incroyable : bon, volumineux et gonflé, moelleux et humide à l’intérieur, goûteux, chocolaté… et il n’a pas cette saveur d’oeuf que j’ai du mal à supporter dans les pâtisseries. Une réussite ! (vous pouvez trouver la recette ici, sur le blog Au vert avec Lili). Je pense que c’est typiquement le genre de recette qui permet de rabattre le caquet aux gens qui dénigrent et se moquent du véganisme (bien sûr, on peut ne pas adhérer à la philosophie du véganisme, mais là je parle plutôt de ceux qui se braque contre ce choix de vie sans vraiment le connaître, sans s’être renseignés, sans avoir jamais testé… Dans ces débats là, un peu d’ouverture d’esprit et ce délicieux gâteau au chocolat pourraient mettre tout le monde d’accord, j’en suis sûre!)

IMG_2496

*je préfère le préciser, je ne suis ni vegan ni végétarienne, je n’ai pas d’étiquette, je cherche encore mon chemin et construis progressivement mon identité alimentaire en suivant mes convictions et mon instinct. Je ne voudrais pas que l’on prenne mes propos ci-dessus pour du prosélytisme, ils se veulent simplement une invitation à essayer autre chose, à rester curieux de tout.

La série télé de la semaine

peaky

J’ai eu un énorme coup de coeur pour Peaky Blinders, une série anglaise qui pourtant ne me disait rien du tout à priori. Robinson me proposait régulièrement de la visionner et je n’étais pas franchement emballée, et puis j’ai lu l’enthousiasme de Garance Doré qui évoquait Peaky Blinders dans le billet où elle raconte ses fiancailles. Ça a piqué ma curiosité et j’ai eu, du coup, très envie de voir ce que ça donnait. Grand bien m’en a pris car j’ai ADORÉ ! Cillian Murphy a enfin un rôle à sa mesure (je l’avais déjà beaucoup, beaucoup aimé dans Le vent se lève, un film sublime que je vous recommande si vous ne l’avez pas vu), son personnage de Tommy Shelby est beau et très charismatique, il « a de la gueule » comme on dit. Sam Neil est parfaitement haïssable dans son rôle de méchant vilain pas beau pourri. Et le reste du casting est superbe, les personnages secondaires sont vraiment attachants et il y a cette petite pointe d’humour grinçant qui fait que la série n’est pas trop dramatique et pesante. On a dévoré les deux premières saisons en quelques jours, j’étais impatiente d’être le soir pour retrouver le gang des Peaky Blinders et les beaux yeux bleus de Thomas Shelby. Et puis, je ne vous raconte même pas mon enthousiasme lorsque j’ai vu que la saison 2 accueillait Tom Hardy, un de mes acteurs chouchoux… Enfin, pour achever de vous convaincre, je pourrais aussi vous parler de la BO, parfaite, complètement anachronique et très très rock, qui nous balance du PJ Harvey, du Nick Cave, des White Stripes, des Kills, du Johnny Cash, ou encore Tom Waits et les Arctic Monkeys. Oui, rien que ça…Bref, vous êtes convaincu(e)s, là, non ??!

Vous connaissiez cette série ? Vous en avez d’autres à nous conseiller dans le même genre ? (depuis, on a repris Homeland dont on regarde la dernière saison). 

Et voilà pour cette petite semaine, la dernière du mois de février. Little va fêter ses sept mois la semaine prochaine et nous partirons une semaine à la montagne en famille, pour profiter de la neige et faire du snow. J’ai bien hâte. Si vous souhaitez participer au petit concours pour gagner le tissage, vous pouvez le faire jusqu’à jeudi prochain, je ferai le tirage au sort ce jour là et annoncerai le résultat dans la foulée. D’ici là portez vous bien, bon dimanche à vous !

La crise des SEPT ANS ? Non non…

EDIT : c’est Jenni, commentaire n°24, qui a été tirée au sort et qui recevra le tissage (que j’ai terminé entre temps ! Ouf !). Je n’avais pas répondu à vos commentaires sous l’article pour procéder plus simplement au tirage au sort, mais maintenant que c’est fait je vais vous répondre ! Encore mille mercis pour vos mots si gentils et surtout tellement encourageants ! Vous me donnez envie de continuer, c’est fou toute cette énergie que vous m’apportez ! Merci ❤

Capture d’écran 2016-03-03 à 15.04.25

La crise ? Mais non, pas de crise de couple ! Et espérons le, pas de crise tout court…

Je relisais le tout tout tout premier article de mon blog, daté du 2 février 2009, et j’y écrivais que j’espérais être assez régulière et le tenir à jour assez longtemps… C’est drôle, non ? Car voilà, ce mois ci, ça fait donc sept ans que mon blog existe et que j’y écris hebdomadairement. Je n’en reviens pas… Pour une fois, j’ai réussi à être persévérante !!

Capture d’écran 2016-02-24 à 14.49.48

Alors, sept ans, je vous laisse imaginer comme ça peut créer des « liens »… Cela fait sept années que j’ouvre la page « rédiger un article », que je prends des photos en pensant à mes billets futurs, que parfois lorsque je vis quelque chose qui sort un peu de l’ordinaire je me dis « ah, ça, j’aimerais bien le partager sur mon blog… ». Cela fait sept ans que je vous parle de livres, de voyages, d’enseignement, de bouffe aussi bien sûr, de fringues, de cheveux, de sport, de yoga, de Noël, d’inspirations, d’éducation, de déco, d’amour…

Ce blog a drôlement changé en sept ans. Avant, je déballais tout, je balançais mes envies et mes peurs sans filtre et sans gants, mes jugements à l’emporte-pièce et mes réactions à chaud aussi bien que mes coups de coeur et mes angoisses profondes. J’évoquais mon enfance, mes parents, ma vie de couple, mes études, à vif et sans arrondir les angles. Quand je me relis, je constate à quel point le temps nous polit et nous adoucit. Aujourd’hui, je n’écrirais plus les choses comme je le faisais à l’époque. Il y a sept ans, j’avais 22 ans et quelques, j’étais une toute jeune adulte pleine de rêves et d’ambition, une tête brûlée qui ne supportait pas qu’on lui résiste et qui savait se faire aussi cajoleuse que féroce.

Capture d’écran 2016-02-24 à 14.33.38

J’étais jeune et impérieuse, j’avais les joues bien rondes et les cheveux très longs, je partais vivre à Dublin et je créais cet espace pour garder un lien avec la France. Et puis, surtout, parce que depuis toujours, écrire fait partie de moi, et ce blog m’a permis, sans que je m’en rende compte tout de suite, de pratiquer l’exercice d’écriture au quotidien. Aujourd’hui, à presque 30 ans, je réalise cela : quelle chance j’ai d’avoir ce support multiforme qui m’incite à écrire encore et encore, et surtout, de vous avoir vous, qui me lisez et m’écrivez et me donnez toujours plus envie de venir partager ici.

Capture d’écran 2016-02-24 à 14.40.05

Pour vous remercier de suivre mes doutes, mes questionnements, mes coups de coeur, mes banalités, d’être toujours plus nombreux/ses à me laisser des messages, à répondre à mes interrogations, à réagir aux sujets qui me passionnent, je voulais vous offrir un petit cadeau. Je ne suis pas une blogueuse influente et je ne peux pas vous proposer de gagner une nuit de rêve dans un hôtel 3 étoiles, ni une montre de luxe, ni même une palette de make-up 😉 par contre j’aime bien tisser, et de manière générale j’adore fabriquer des choses. Alors je me suis dit que, pour fêter les 7 ans de ce blog et vous remercier, j’allais vous proposer de gagner un tissage réalisé par mes petites mains (toutes sèches à cause du froid!).

Bien sûr j’aimerais vous en envoyer un à chacune/chacun. Pour vous dire merci personnellement. Parce que vos commentaires me font souvent halluciner : gentils, bienveillants, positifs, encourageants, gratuits, longs, enflammés, timides, adorables… Souvent, je parle de vous à Robinson. J’ai besoin de lui dire à quel point je suis touchée par votre présence et vos retours. Et à quel point je suis fière, aussi, lorsque l’un ou l’une d’entre vous me dit que mon billet a pu l’aider ou provoquer une réaction chez lui/elle. Les derniers exemples en date ? Ces 2 lectrices qui m’ont dit qu’après avoir lu les billets « Be green, be proud » se sont lancées dans le compost. Wahou. Je ne sais pas si vous pouvez l’imaginer, ce que ça a pu me faire de lire ça. De me dire : alors toutes ces choses que je raconte, c’est pas pour rien ? Mon blog peut aussi m’aider à défendre une cause et mes convictions ? … En vrai, c’est aussi vous qui êtes, la plupart du temps, à l’origine de mes prises de conscience puis mes prises de parti. Vous m’apprenez constamment de nouvelles choses, sur la vie et sur moi. Vous me faites réfléchir. M’interroger. Et, relire mes vieux articles d’il y a 7 ans me confirme cette idée : ce blog et cet échange avec vous m’a beaucoup, beaucoup apportée, et beaucoup changée.

Voilà, merci quoi.

IMG_2520

Le tissage que j’aimerais vous offrir est quasiment terminé, il me reste les petites finitions, rentrer les fils, ce genre de choses… J’aurais aimé vous mettre une photo de lui fini, mais je ne voulais pas attendre plus pour poster ce billet. Prenez cela comme un teasing ^-^ Promis, je publie dimanche prochain une photo de tissage terminé !

Le concours est très simple : je tirerai au sort l’un des commentaires sous cet article, même si, encore une fois, je souhaiterais tellement pouvoir vous offrir à tous/toutes individuellement un cadeau pour vous remercier…

Si vous voulez, dans votre commentaire, vous pouvez me raconter votre vie, celle de votre chat, de votre voisine du dessus, ou me dire comment vous êtes tombé(e)s sur mon blog, pourquoi vous le lisez, quel genre d’articles vous plaît ou ne vous plaît pas, ce que vous aimeriez voir plus, ou moins, etc… Vous pouvez me filer la recette inratable de vos muffins au chocolat, ou un code de réduction Sarenza… Vous pouvez aussi juste écrire « je joue! », ça suffira hein !? Ce concours, il est pour vous, pas pour moi, pas pour me faire plaisir et me donner des choses à lire ^-^

Je tirerai au sort jeudi 3 mars et annoncerai le résultat dans la foulée, ici !

Voilà, je vous dis à très vite pour de nouvelles aventures ! Et espérons que nous repartons pour sept nouvelles années de blog aussi ! On verra bien ! Bonne journée.

Sunday Morning #36

Hello ! Avant de filer pour notre promenade dominicale, voici le 36ème petit Sunday Morning (dingue ! pour une fois que je tiens mes objectifs !) et j’en profite pour vous dire que vous êtes GÉNIALES/GÉNIAUX après toutes vos réactions et vos très longs messages concernant l’article de mercredi dernier sur le thème de l’environnement ! Merci pour vos conseils, votre partage, votre enthousiasme, merci d’avoir pris le temps de lire et surtout d’écrire pour discuter autour de ce thème. Je suis vraiment, profondément, sincèrement HEUREUSE de vos retours et d’avoir tenté le coup d’évoquer ce genre de sujet sur le blog. Merci !
Place aux choses futiles à présent, avec quelques photos de notre semaine ensoleillée.

Le look de la semaine

IMG_2426

Première sortie pour mes jolis tigres, et je me suis rendue compte à posteriori que j’avais cumulé l’effet savane et les portant avec un tee-shirt imprimé zèbre… Pas too much du tout la nana… ^-^ (et désolée pour la luminosité pourrie et mes cheveux mouillés…)

L’assiette de la semaine

IMG_2468

J’ai remarqué que mes repas sont souvent très verts… il faut dire que je raffole de brocolis, de haricots, de choux de bruxelles et d’avocats, alors forcément… Les tartines d’avocat, c’est mon plaisir ultime depuis notre voyage au Costa Rica. Je frotte un peu d’ail sur du pain grillé et je tartine la chair de l’avocat, mmmmhhh miam. Bon, le problème avec l’avocat, c’est que ce n’est pas très écolo comme aliment. Mais celui là vient d’Espagne (et il est bio). C’est une de mes principales sources de protéines donc je me permets cette petite entorse…

L’auto-cadeau de la semaine

IMG_2466

Robinson a des millions de qualités, mais le romantisme  n’en fait pas partie 😉 Bon, en réalité, je ne suis pas fan des débordements d’affection et des marques d’amour à gogo, donc ça m’arrange bien que mon mec ne soit pas trop chamallow, mais par contre je n’ai rien contre un petit bouquet de fleurs de temps en temps,  LE cadeau inutile par excellence, mais qui m’enchante au plus haut point. Hier, Robinson est partie faire du snow avec un copain et j’ai passé la journée sans lui, alors pour me réconforter je suis passée chez le fleuriste pour m’acheter ce tout petit bouquet de tulipes. Encore une fois, cela n’est pas très écolo, alors je ne m’en offre que très rarement, c’est d’ailleurs mon 1er bouquet de 2016 ! Mais quel plaisir de voir ce joli bouquet colorer notre séjour !

Dans la savane

IMG_2391

Cette semaine, le thème vestimentaire de notre famille était assez bestial ^-^ Les chaussettes girafes de Little, son petit bonnet zoo… :

IMG_2416IMG_2471

Ce trop joli pull singe acheté il y a quelques semaines sur un vide dressing d’Instagram et qu’il peut enfin porter – note : la plupart des vêtements de mon fils sont achetés d’occasion lors de vide dressings de mamans blogueuses, ou récupérés des copines, même si parfois je craque et lui achète des petits choses en magasins (quand c’est bien soldé seulement, ça me rendrait dingue de dépenser des fortunes pour des vêtements qui ne seront portés que quelques semaines !)

IMG_2464

Et puis maman aussi était raccord avec le thème : j’ai imperméabilisé mes nouvelles boots (et mon  nouveau sac ^-^) et j’en ai profité pour repasser un coup d’imperméabilisant sur mes autres pièces graou. C’était drôle de voir ce concentré d’imprimés jungle, alors j’ai pris une petite photo. Le petit sac noir et léo, je l’avais aussi acheté d’occasion sur videdressing.com, c’est une pièce de mon dressing que j’aime  beaucoup et que j’utilise énormément, je ne regrette vraiment pas cet achat. Seulement, depuis qu’on a un petit bonhomme en plus dans notre foyer, on s’est rangés du côté du pratique, et les petits sacs ne sont définitivement pas nos meilleurs alliés lorsqu’il s’agit de transporter tout le bazar d’un bébé : couches, biberons, jouets, langes, vêtements de rechange, tétines, livres etc… Ces derniers mois, en guise de sac à main et à tout faire, je n’utilisais plus que mon grand grand cabas H&M x Isabel Marant offert par une copine et ultra-pratique (car véritablement immense) (c’est un parachute le truc !). J’avais envie d’un beau sac depuis longtemps, après avoir lorgné des années sur les Jérôme Dreyfuss (que je ne trouve pas pratiques, mais très beaux malgré tout !!), je suis tombée sur ce grand cabas Bash, en cuir imprimé girafe. Le combo gagnant pour moi : grand et beau. Pratique et graou. Un peu cher mais bien soldé, aussi. Je me suis dit que, vu mon utilisation intensive de mon petit sac léopard et de mon grand cabas H&M, cet investissement du parfait mix des 2 allait être vite rentabilisé. Alors voilà, un de mes petits achats coups de coeur de ces dernières soldes. Mais je vous rassure, je ne porte jamais toutes ces pièces en même temps !! ^-^

Le DIY de la semaine

IMG_2395

J’ai un petit projet de couture en tête, et pour cela je voulais m’entrainer à imprimer des formes sur du tissu à l’aide de tampons-pommes de terre. J’ai donc utilisé un grand morceau de tissu acheté à l’origine pour faire des bonnets à Little (mais j’ai laissé tomber, ça ne rendait pas comme je voulais). J’ai gravé des cactus et des sapins dans ma pomme de terre, et j’ai joué du tampon toute une après-midi. Je suis assez contente du résultat, il me reste à présent à découper et coudre pour fabriquer de petits foulards pour mon loulou.

IMG_2397

Maintenant que je me suis fait la main, je suis prête à attaquer mon projet couture dont je vous reparlerai très vite ! Je reçois tout le matériel mardi, hâte de m’y mettre !

Le petit kiff de la semaine

IMG_2440

J’adore voir Little farfouiller dans ses caisses de livres, manipuler les bouquins, s’y intéresser, les mâchouiller… Je ne peux que lui souhaiter d’aimer autant les livres que je les aime, car c’est magique de pouvoir se réfugier dans l’univers de la lecture, de connaître cette porte secrète qui mène vers le monde l’imaginaire… Nous avons déjà nos petits chouchous et si cela vous intéresse je pourrais vous préparer un billet sur le sujet ?

L’inspiration de la semaine

Processed with VSCOcam with a5 preset

Le blog de Bambichoses est une belle découverte pour moi (et pourtant j’en entends parler depuis un moment mais parfois il me faut du temps avant de capter ^-^), et lorsque j’ai lu l’article concernant leur maison autonome, waouh ça m’a parlée ! Les photos m’ont fait rêver, et ont conforté mon envie de partir vivre dans la forêt, loin de tout !! Ahhhh, le mythe de l’ermite… avec une aussi belle maison, et un cadre aussi bucolique, je signe directement pour l’autarcie, moi !

Et voilà pour cette 36ème semaine. Et vous, en vacances ? Au ski ? Chez vous ?

Je vous souhaite un bon dimanche et vous dis à très vite  par ici.

NB : toutes les photos de ce billet, exceptées la dernière qui provient du blog cité, sont personnelles et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Be green, be proud – part 2

(si vous souhaitez lire la première partie, c’est ici) (j’en profite pour vous remercier pour l’accueil que vous avez fait au premier article sur le thème et pour vos encouragements. Vous êtes au top !! )

Après la prise de conscience, retour à la réalité

Lorsque je suis rentrée de ce voyage, donc, j’ai du reprendre ma vie là où je l’avais laissée seulement deux petits mois auparavant, deux petits mois qui me parurent être un million d’années, tellement je n’étais plus la même. Mes envies avaient changé, et je n’arrivais plus à faire l’autruche. Je me souviens très bien, pendant des mois j’ai été incapable de me vernir les ongles, dégoutée par ce simple acte d’utiliser un produit hyper chimique, dont la production, le conditionnement et l’utilisation étaient inévitablement tout sauf écologiques. J’ai connu une période un peu extrême et ça a été difficile de me réadapter la vie « normale ». Partout je ne voyais que gaspillage des ressources, et les comportements de masse me rendaient hystérique. J’ai eu un grand passage à vide à ce moment là et il m’a fallu une réelle période d’ajustement pour retrouver un certain équilibre dans ma vie.

Mais fatalement, une seule problématique tournait en boucle dans mon cerveau : comment faire pour que nos comportements de consommateurs changent ?? Comment faire prendre conscience aux gens de l’impact de leurs gestes, aussi anodins semblent-ils être ?

Finalement, la réponse aux questions de société que nous nous posons est toujours la même : la seule arme dont nous disposons est l’éducation. Et, imaginez un peu la chance que j’ai, moi qui désirais si ardemment pouvoir changer les choses, de faire le métier d’enseignante !!! Alors j’ai essayé, depuis, d’utiliser mon job pour sensibiliser les jeunes générations. Je ne parviendrai peut-être qu’à convaincre un seul enfant dans toute ma carrière, en l’aidant à développer une vraie conscience écologique… et si c’est le cas, j’aurais déjà réussi mon pari, j’aurais déjà oeuvré pour la planète, à ma toute petite échelle.

IMG_0665

A l’école

Dans ma classe, on recycle tous les papiers, on ne gaspille rien, j’imprime et photocopie tout en recto-verso, on compte les photocopies, on récupère les feuilles de brouillon des parents-cadres qui consomment des ramettes et des ramettes de papier pour rien (mon mec fait partie de ceux là, et j’ai beau le houspiller, dans son service ils continuent d’imprimer bêtement leurs emails et d’utiliser une feuille entière pour imprimer 3 chiffres… Grrrrr!!) (mais, encore une fois, je n’ai pas fait cela pour rien, car depuis quelques mois il me rapporte toutes les feuilles imprimées au recto afin que je les réutilise en classe comme papier brouillon)… Ce sont des petits gestes répétés au quotidien et que j’espère ancrer durablement dans le comportement de mes élèves. Petite fierté numéro 1.

A la maison – le tri des déchets

Et puis l’année dernière je réfléchissais à nos déchets, parce que c’est typiquement le sujet pour lequel on peut facilement faire l’autruche. On met tout à la poubelle, on jette sa poubelle dans le vide-ordure de son immeuble ou bien dans la grande poubelle verte de sa maison, les éboueurs passent et hop, fini on n’en parle plus. J’ai finalement pris mon courage à deux mains pour lever le petit mouchoir que j’avais osé sur le sujet et j’ai imposé à mon esprit de se répéter plusieurs fois tout le cycle « de vie » des déchets.
Bon, ok, une fois que mon cerveau a eu bien imprimé que tout finit par être brûlé et donc à créer du CO2 qui dégomme notre couche d’ozone, je n’ai plus pu garder mes oeillères et faire celle qui ne savait pas. Et, comme d’habitude, comme je suis un peu extrême, il a fallu que je fasse quelque chose pour compenser.
Déjà, le tri a toujours fait partie de nos habitudes, c’est complètement automatique de ne pas jeter dans la même poubelle les canettes / plastiques / boîtes de conserve / cartons et le reste… au point que, dans la rue, j’ai du mal à jeter un emballage dans une poubelle publique, alors qu’il devrait être recyclé… (du coup, je le mets dans ma poche et je le jette chez moi ^-^)…

IMG_2310

Aller un peu plus loin – le compost

Et puis petit à petit, l’idée de jeter à la poubelle nos épluchures de légumes a commencé à me turlupiner. Je voyais les épluchures de carottes qui ne demandaient qu’à pourrir gentiment pour retrouver leur état organique premier, mais qui fatalement, dans la poubelle, avait comme destinée de grossir le monticule de déchets à brûler récoltés par les éboueurs… Et ça me rendait malade.
Alors je suis devenue incapable de jeter mes épluchures… ! J’ai donc commencé à les mettre dans un seau sur notre balcon. Ainsi, sans vraiment le décider, nous nous sommes lancés dans le compost urbain. Petite fierté numéro 2.

Et puis cet été, je discutais avec mes parents de mon désir d’installer un bac de compost dans le jardin collectif de notre immeuble, et je m’étonnais qu’eux mêmes, avec leur grande maison et leur grand jardin, leur amour du jardinage, leurs racines campagnardes, ne fassent pas de compost et jettent leurs déchets organiques à la poubelle. Mon père était même très réticent sur le sujet ! A cela, une raison :  il avait, par le passé, essayé de faire un compost dans un bac composteur, mais à sa sauce et sans véritablement respecter les règles de base du compost (il y mettait des kilos d’herbe coupée, ne retournait pas le contenu du bac, ne mettait pas de matière sèche, jetait certains déchets qu’il ne faut pas mélanger au compost…). L’échec de cette première tentative l’avait découragé et dégouté. A plusieurs reprises, j’ai mis le sujet sur le tapis, argumentant encore et encore, face au non catégorique de mon père. Jusqu’à ce qu’un jour, au téléphone, ma mère me glisse d’un air entendu : « ah, au fait, papa a fait un compost derrière le potager… « . J’étais vraiment contente et fière d’avoir insisté assez pour le faire changer d’avis. Petite fierté numéro 3.

IMG_2316

(le composteur collectif, dans un jardin partagé de notre quartier, où l’on dépose notre sac de compost tous les samedis matins)

Qu’est-ce que je peux faire si je veux être éco-responsable au quotidien sans trop me prendre la tête ?

Acheter en vrac, avoir toujours sur soi des grands sacs pour ne pas acheter / gaspiller de sacs plastiques, acheter local et bio dans la mesure du possible, manger des fruits et légumes de saison, manger très peu de viande et jamais des trucs en barquette achetés en grandes surfaces, ne pas gaspiller la nourriture et mettre les restes en tupperware pour les repas suivants, acheter sur le Bon Coin plutôt que neuf (électroménager, vêtements pour bébé, jeux, livres, meubles… on passe systématiquement par ce site avant d’aller en magasin et on est rarement déçus ! ), ne plus acheter de conneries en plastique et de vêtements pas chers et « jetables » – réfléchir à ce dont on a besoin, ce qui nous ferait vraiment plaisir, ce qu’on gardera dans le temps… ne pas manger dans des enseignes telles que MacDo et compagnie, éviter les grandes marques/grandes filiales sans éthique ni engagement, se déplacer en vélo/transports en commun, réfléchir à son impact écologique et à l’empreinte carbone de chacun de nos actes…  autant de petits gestes qui nous sont devenus évidents au quotidien. Ils sont aujourd’hui devenus naturels mais sont le fruit de notre réflexion et de notre désir de nous impliquer un peu plus dans la préservation de notre environnement. C’est tout bête, tout simple, et on n’y pense plus car c’est devenu « normal » (et tant mieux. C’est ce côté « réflexe » que je souhaiterais plus que tout inculquer à mes élèves), et surtout c’est à la portée de tout le monde. D’ailleurs,  on s’est aperçus qu’acheter notre nourriture au marché en bas de chez nous et manger local nous coûte moins cher que lorsque nous achetions nos aliments au supermarché du quartier ou chez Grand Frais (bien sûr, si on faisait nos courses à Lidl cela serait encore moins cher, c’est vrai. Mais les légumes/fruits de cette enseigne proviennent rarement de France…).

Alors voilà, compost, tri des déchets, recyclage, consommation réfléchie et responsable… ce ne sont que de toutes petites actions, mais au quotidien elles me permettent d’appliquer des principes qui me paraissent fondamentaux, et elles m’apportent aussi une certaine fierté – même s’il y a tellement plus à faire, encore : nous avons réussi à changer nos comportements pour être plus en accord avec nos idéaux, et cela nous rend fiers et nous donne envie de continuer et d’en parler autour de nous, afin d’encourager le plus grand nombre à réfléchir à la question environnementale (si ce n’est pas déjà fait, bien sûr – car malgré tout, de plus en plus de monde se sent concerné par le sujet, heureusement).

Bien sûr, il nous reste du chemin à parcourir, il nous faut encore améliorer plein de choses dans notre quotidien : notre consommation de manière générale, nous achetons encore trop de choses avec pleins d’emballages, trop de plastique… nos virées chez Zara et H&M… et puis, mine de rien, les voyages que l’on rêve de faire et qui ont une empreinte carbone ÉNORMISSIME… Bref, il nous reste beaucoup de travail si l’on souhaite vivre en accord total avec nos principes. Mais pas la peine de se mettre la pression non plus, comme pour tout, il est préférable de faire un petit peu et s’y tenir régulièrement sur la durée, que de vouloir déplacer des montagnes et abandonner en chemin par découragement face à l’ampleur de l’objectif, non ?

tumblr_nafjnaaduz1sybbyyo3_1280

Nous continuons donc de réfléchir à nos comportements et à notre impact sur la planète. Notre voyage au Costa Rica a participé à cette réflexion et nous a donné encore un peu plus de grain à moudre (pays de l’éco-tourisme, et lieu d’implantation de la Earth University, entre autres). Avoir un enfant, indéniablement, lève encore un peu plus le voile sur ces grandes questions, car on se demande forcément quel monde nous allons laisser aux générations futures ; je regarde Little, je l’imagine grandir, devenir adulte, avec un métier, des rêves, rencontrer une femme et fonder une famille… les contours du monde qui se dessinent en décor derrière ces projections dans le futur me font un peu flipper, alors plutôt que de mettre le problème dans un coin et d’essayer de l’oublier, je veux faire partie de la dynamique à l’oeuvre pour changer les choses. Et vous ?
Dites-moi ce que vous inspire ce sujet, et si vous vous sentez concerné(e)s par cela. Avez-vous des conseils à partager ? Des échecs/découragements à confier ? Des petites satisfactions qui vous rendent fiers/fières vous aussi ?

Sunday Morning #35

Un petit passage éclair par ici, parce-que je ne vous oublie pas et que j’ai envie de publier mon Sunday Morning, mais un peu éclair car une merveilleuse petite poupée de 3,470 kg est née ce matin à Croix-Rousse et que j’ai hâte d’aller rencontrer ce deuxième petit bébé d’un couple d’amis très proches ! Vous m’excuserez, hein, l’occasion en vaut la peine on est bien d’accord !?!

Le look de la semaine

IMG_2306

J’ai enfin racheté une salopette (celle que j’avais ne me va plus depuis la grossesse). J’avais envie d’un look casual, alors j’ai juste enfilé ce tee-shirt Petit Bateau, mes New Balance, et ma nouvelle copine la salopette ! J’adore cette fringue, je trouve qu’elle est à la fois très stylée et très simple. On peut varier à l’infini autour d’elle, avec de la dentelle ou des pièces très looses, avec des boots ou des baskets… Un incontournable !

L’assiette de la semaine

IMG_2360

Je crois que je n’ai mangé que ça ces derniers jours : des légumes d’hiver rôtis, du pain toast avec du fromage ou de l’avocat, et des spaghettis à l’épeautre ou au blé complet. Le repas facile à préparer en grande quantité, qu’on peut donc stocker et ressortir le lendemain pour éviter de trop cuisiner !!  Et les légumes rôtis à l’huile de coco, c’est quand même vachement bon !

Le DIY de la semaine

IMG_2308

Je vous l’ai déjà dit, je mets peu de robes et jupes. J’avais ces 2 robes qui dormaient dans ma penderie depuis des lustres. A gauche une robe trapèze Maje beaucoup trop baby-doll à mon goût. À droite, une robe Zara en dentelle beaucoup trop droite à mon goût… Alors j’ai cousu, fait des ourlets, des resserrements à la taille etc, et j’ai transformé mes deux robes presque jamais portées en tops un peu péplum (resserrés sous la poitrine puis évasé de plus en plus vers la taille). Et je les porte tout le temps ! Ça valait bien quelques heures de labeur et deux bouts de ficelle, non !? Je suis super contente car j’étais prête à m’en séparer, et avoir réussi à leur donner une seconde vie, à les détourner pour en faire des pièces quasiment incontournables de mon dressing, ce n’était pas gagné, mais c’est sacrément écolo comme geste, non ? 😉

La Saint-Valentin de la semaine

IMG_2210

Un dîner en amoureux, une délicieuse pasta aux légumes et à l’huile d’olive, une bonne bouteille de vin, des bougies…  Un vendredi soir comme un autre dans la maison des ours blonds ^-^  (oui, je sais, je suis brune, mais nos amis nous surnomment « les blonds », alors nous sommes rebaptisés, tant pis si ça ne colle pas à la réalité ^-^)

La photo du parc de la semaine

IMG_2378

Nos balades sont toujours les mêmes : le parc, le parc, le parc (heureusement qu’il est immense). Cette fois-çi, je vous ai pris en photo les beaux flamands roses qui étaient de sortie ce jour là, à prendre un petit bain de soleil en attendant leur déjeuner. Et je ne pouvais pas ne pas immortaliser ce ciel bleu !

Le tissage de la semaine

IMG_2376

J’avais déjà réalisé ce modèle (4 triangles inversés) en rose et gris, j’avais envie de le refaire dans des couleurs plus naturelles. Le orange se marie subitement avec le gris moucheté et le jaune moutarde. Par contre, il faut que je coupe un peu la branche qui est trop longue, surtout à gauche… Tisser est devenue une vraie passion, ça me détend, j’adore ça… Je vous prépare d’ailleurs une petite surprise !

L’inspiration romantique de la semaine

MP-Garance-Dore

Aujourd’hui, c’est la Saint-Valentin, on ne peut pas faire comme si on n’était pas au courant (même si on aimerait bien…). Je ne suis vraiment, vraiment pas quelqu’un de très romantique (pourtant j’adore les films qui le sont !) mais mon coeur a fondu quand j’ai appris que Garance allait se marier ! J’aime énormément cette fille, que je trouve talentueuse, belle et surtout très drôle et sincère. J’aime sa façon d’écrire, de dessiner, et de voir le monde, sa vie de folie, ses contemporains…. elle décrit toujours tout cela avec beaucoup d’autodérision. Elle a décidé de raconter sa demande en mariage, avec pudeur et cet humour qui la caractérise, et les 4 articles sur le sujet m’ont énormément plu !!! Si vous avez envie d’un tout petit peu de romantisme aujourd’hui, alors je vous conseille d’aller lire la demande en mariage de Garance Doré ici.

Voilà pour mon petit article du dimanche ! Vous faites quelque chose de particulier vous, pour la Saint-Valentin ?

Je vous souhaite une belle après-midi, ici il fait beau et nous allons aller boire un verre à la santé du petit bébé qui vient de voir le jour ! A très bientôt (mercredi, pour la partie 2 de mon article « engagé » ^-^).

Be green, be proud – part 1

Prologue : ce billet me tient à coeur, cela fait des semaines que j’y pense, que j’essaie de trouver dans ma tête comment aborder ce sujet, comment vous expliquer ce qui se passe dans mon esprit, comment vous motiver, comment vous convaincre si ce n’est déjà fait… En le rédigeant, je m’aperçois que je dois creuser plus que je ne le croyais, et pour éviter que cet article ne soit trop indigeste, je vais le scinder en plusieurs parties, sans doute deux, peut-être trois si vraiment je suis trop prolixe. Si vous aimez lire ce blog, alors s’il vous plaît, faites moi ce plaisir, lisez cette série de billets (oui, je fais du chantage affectif ^-^). Le sujet est trop important et dans ces articles je vais mettre beaucoup de moi-même, de mon temps et de ma personne, j’espère qu’ils ne resteront pas lettres mortes. N’oubliez pas : il n’y a pas de petits gestes, il ne faut pas se décourager face à l’ampleur de la tâche, ni se croire seul face au problème. On fait partie d’un tout, et notre comportement peut tout changer, on peut être la goutte qui fait déborder le vase, on peut être la plume qui fait pencher la balance… Je suis heureuse d’avoir ce blog pour pouvoir partager aussi ce genre de choses avec vous, et utiliser cet espace d’expression comme une véritable tribune qui me donnera peut-être l’opportunité de toucher un peu plus de monde… 

Commencer par le commencement : la prise de conscience

En 2014, rappelez-vous, je suis partie deux mois pour un genre de tour du monde accéléré : Sydney – Nouvelle-Zélande – Tahiti – Côte Ouest des Etats-Unis. Ce voyage a été un électrochoc pour moi, il m’a fait prendre conscience de tout un tas de choses me concernant, mais aussi (surtout) extérieures à moi-même. La Nouvelle-Zélande, surtout, m’a énormément marquée. Pour l’anecdote, c’est Robinson qui tenait absolument à passer par la NZ, alors que moi je me serais bien contentée de faire une escale plus longue en Australie et d’y parcourir la côté des surfeurs (forcément, ah ah…). Heureusement, l’organisation des voyages, c’est toujours lui qui s’y colle, je lui laisse volontiers les rennes, aussi je n’ai pas insisté et la NZ a figuré sur notre tour. THANKS GOD !! C’est ainsi que je me suis retrouvée à parcourir ces 2 îles à l’autre bout du monde, en camping-car, durant un mois, et que je me suis pris la claque de ma vie.

tumblr_mqbfo5F3J71sybbyyo3_540

vers Twizel, là où ont été tournées certaines scènes du Rohan dans Lord of Rings

En NZ, ils ont tout compris : le fait qu’il s’agisse d’une île, assez isolée, a très vite fait comprendre à la population qu’elle était responsable de sa faune et de sa flore et qu’elle devait tout faire pour la protéger. Là où nous, en Europe, avons depuis longtemps abdiqué et tentons tant bien que mal de réparer les dégâts et d’enseigner aux gens les gestes écolos en leur démontrant que la planète est avant tout LEUR planète (sans succès) (enfin, du moins, l’impact est minime), en NZ c’est ancré dans les esprits, et les comportements éco-responsables sont une évidence : toilettes sèches partout sur le territoire, presque aucune autoroute (seulement aux abords des grands villes, qui sont peu nombreuses), contrôles extrêmement sévères de ce qui entre et sort du territoire (ex : nous avons débarqué en pleine nuit à l’aéroport après un séjour à Sydney. Sous nos chaussures de rando, encore un peu de sable d’Australie… on s’est fait arrêter par les contrôleurs de l’aéroport, peu importait qu’il soit 1h du matin et qu’après l’atterrissage de notre vol, l’aéroport fermait. Les contrôleurs ont pris nos chaussures, sont allés laver les semelles, et nous ont épargnés une grosse amende car ils ont vu qu’on hallucinait un peu. J’ai trouvé ça fabuleux. Bien sûr, un tel contrôle dans nos pays ouverts aux quatre vents et quadrillés en long, large et travers de vols/réseaux chemins de fer/autoroutes, serait complètement impossible, d’un point de vue logistique…). Une mauvaise expérience (l’insertion dans leur environnement d’une espèce protégée venue d’Australie, qui s’est démultipliée à la vitesse de la lumière et a ravagé leur faune et leur flore) les a rendus intransigeants. De plus, l’économie de la NZ est en partie dynamisée par ses paysages de rêve et ses panoramas à couper le souffle. Leur environnement est une manne financière, grâce à lui l’île et ses beautés se sont faites connaître au cinéma et sont réputées auprès des amateurs de voyages et de nature.

tumblr_mqbgr8Jvdz1sybbyyo1_1280

dans la région des Fjords, sur l’île du Sud

Bref. En Nouvelle-Zélande, j’ai pris conscience que (ou plutôt : je me suis pris en pleine figure la réalité que) la nature est une force merveilleuse mais d’une fragilité indéniable. Ce shoot de paysages, de verdure, de décors sauvages m’a fait réaliser qu’on n’avait plus vraiment cela en France (même les Alpes, majestueuses et imposantes, ne sont pas aussi désertes que la plupart des régions de NZ…!) : des habitations partout, des routes et des autoroutes qui quadrillent notre territoire, trop de voitures, trop de villes, trop de pollution, trop de monde…

tumblr_mqoqartpU61sybbyyo4_1280

la région des volcans vers le Tongariro Parc, sur l’île du Nord, l’un des endroits qui m’a le plus marquée

Alors bien sûr, on ne peut rien faire contre cela, c’est la vie, c’est ainsi qu’a évolué notre société, vouloir se battre contre cela est vain : nous ne sommes pas en NZ, nous ne vivons pas sur une île protégée de tout et peu peuplée, et nous ne reviendrons jamais à l’ère de pierre, c’est certain. Mais lorsque je suis rentrée de ce voyage, où j’avais été si durablement et si profondément en communion avec la nature (se lever au milieu des fjords déserts, faire un running dans des kilomètres de prairie sans âme qui vive, faire du snowboard sur un volcan enneigé qui est entré en éruption peu de temps auparavant… on se sent vraiment petit et insignifiant face à la nature, en NZ…) j’étais changée.

J’ai eu une véritable prise de conscience écologique. Là où avant, je ne voyais qu’un sujet à la mode et un peu rébarbatif (mais pas déconnant pour autant), je découvrais une réalité alarmante et la nécessité d’un engagement sincère et proactif. Bien sûr, l’ampleur du problème et de la tâche sont décourageants. Et souvent j’ai envie de baisser les bras. Mais je repense à la Nouvelle-Zélande et cela me redonne l’envie de me battre pour la planète.

tumblr_mqvu9moinV1sybbyyo5_400

La partie 2 de ce billet sera publiée mercredi prochain. J’espère que ce n’était pas trop indigeste ! Ma démarche sur ce blog vous semble-t’elle logique et, surtout, utile ? A très vite !

Sunday Morning #34

Le look de la semaine

IMG_2261

J’ai ressorti ma parka Heimstone adorée, et étrenné mes nouvelles Converses, pour aller une soirée resto avec mon petit frère.

IMG_2245

D’ailleurs, cette parka et la photo ci-dessus m’ont permis de gagner un concours lancé par ma marque chouchoute (Heimstone, donc) et de remporter… une paire de boots Hook ! Je les avais déjà en imprimé léopard et bleu électrique, me voici désormais l’heureuse détentrice d’une paire tigre/bordeaux, sublimes :

IMG_2269

Je ne gagne jamais de concours, alors je vous laisse imaginer l’état d’excitation intense dans lequel m’a plongée l’annonce du résultat de celui-ci, lundi dernier !!

Les breakfasts de la semaine

IMG_2265

Je me suis lancée dans les « half moon smoothie bowl », ou plus simplement : « comment rendre attractif votre smoothie »… ^-^ Au lieu de le siroter à la paille, comme j’avais l’habitude de le faire, je le verse désormais dans un bol et y présente délicatement les morceaux de fruits et la poignée de granola qui l’accompagnent. C’est plus esthétique, ça donne donc plus envie. Et puis, déguster son smoothie à la cuillère plutôt qu’à la paille donne moins l’impression de « boire » et plus de « manger », donc j’imagine que cela joue sur l’impression de satiété ?

IMG_2314

Ce 2ème essai de smoothie bowl était une tuerie gustative ! J’ai mixé un peu de lait de soja, de la poudre d’amandes, une cuillère de beurre de cacahuète, et des fèves de cacao crues (mais on peut aussi bien mettre de la poudre de cacao « normale »), un peu de vanille et de sirop d’agave et une banane, et hop voilà un smoothie hyper nourrissant et surtout DÉ-LI-CIEUX!

Le tissage de la semaine

IMG_2290

Un (tout petit) petit nouveau tissage qui a trouvé sa place dans notre séjour, dans mon petit coin sauvage. Il est tout petit mais il m’a donné du fil à retordre, vous pouvez me croire, avec tous ses détails et changements de couleurs ! Mais je suis contente du résultat, surtout que pour une fois je suis partie en freestyle, sans préparer un modèle au préalable (risqué, quand même…)

La mise en scène de la semaine

IMG_2271

Little a eu 6 mois mercredi ! Pour sa photo de moisiversaire, j’ai donc opté pour le thème de la Chandeleur et ça m’a donnée une bonne excuse pour faire des crêpes !

IMG_2284

C’était d’ailleurs l’occasion pour moi de tester une recette vegan, et j’ai adoré mes crêpes sans oeuf ni lait ! J’ai utilisé la recette hyper simple d’Antigone XXI et, même si j’ai senti une petite différence par rapport à la recette traditionnelle, j’étais super contente d’avoir trouvé une alternative qui fasse aussi bien la blague !

Le teasing de la semaine

IMG_2310

Stay tuned ! Cela faisait un moment que je voulais vous parler d’un sujet qui me tient à coeur, j’ai enfin pris le temps de rédiger un deux billets pour partager cela avec vous, vous pourrez lire le premier mercredi prochain, j’espère très sincèrement que vous serez nombreux/ses au rendez-vous…

Et voilà pour cette semaine ! Qui se finit en apothéose sous des trombes de pluie incroyables et un ciel gris et lourd tout triste… une journée à rester en pyjama et à manger des choses sucrées, non ?!! Quoi de prévu pour vous ce dimanche ? A très bientôt !

NB : les photos de ce billet sont toutes personnelles et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.