Signer avec les bébés

fe340560b210d662144c79a23eae753dJ’en ai entendu parler bien avant d’être maman, de cette histoire de LSF pour bébés. Je ne comprenais pas trop l’idée, et comme souvent lorsque je découvre quelque chose dont je ne soupçonnais pas l’existence, je me suis dit : « oouhla, ça c’est pas pour moi ! Encore un truc de hippie » (je me dis souvent ce genre de phrase stupide, j’ai toujours besoin d’un petit temps pour intégrer des éléments nouveaux dans mon schéma de pensée… #naze). Je ne sais pas pourquoi, je ne voyais pas vraiment l’intérêt d’apprendre à un bébé à signer alors qu’on a déjà plein d’autres choses à lui enseigner : marcher, manger, parler, être propre. Ça me paraissait superflu, comme un poids supplémentaire sur la liste des trucs à faire pour être un parent parfait. Le genre de choses qui m’agaçaient, cet idéal de parent parfait, et pour moi la langue des signes était en haut de la liste à côté d’items du genre faire faire plein d’activités d’éveil et de motricité à son bébé, l’inscrire à des ateliers de toutes sortes, aller à des cafés-parents, lire des magazines d’éducation, lui acheter des jeux uniquement pédagogiques, en bois et faits en France de préférence, préparer tous ses petits pots soi-même avec des légumes bios et locaux, l’habiller chez Bonton, lui faire porter des béguins en coton bio (même si en vrai je trouve ça trop mignon !!) etc etc… Vous voyez ce que je veux dire ?

Bref, j’avais plein d’idées reçues et un avis bien tranché sur la question. Qu’est-ce que ça m’énerve d’être comme ça, parfois.

Et puis finalement, je suis devenue maman, et j’ai commencé à me poser cette question : comment aider bébé à exprimer ses besoins alors qu’il ne maîtrise pas encore le langage oral ? Et je me suis rendue compte que cette question, je me l’étais déjà posée en tant qu’enseignante, face à des petits de maternelle frustrés de ne pas parvenir à s’exprimer, à communiquer besoins, émotions, questionnements. Et il arrive souvent que les enfants qui ne maîtrisent pas le langage finissent par taper, car la frustration et le besoin de communiquer sont tels que les gestes physiques prennent le pas sur le langage. Il faut que ça sorte, quoi. Un enfant frustré tape, un enfant incompris tape. Pas toujours, mais souvent.
En prenant conscience de cela, je me suis demandée comment je pourrais aider mon bébé à traverser cette phase, ce laps de temps entre le moment où il va commencer à vouloir s’exprimer et celui, bien plus tard, où il va commencer à dire des mots. Cette phase peut durer un an, voire plus, et je n’avais pas envie de laisser Little désemparé face à ses besoins et ses émotions, sans pouvoir lui fournir un moyen de communiquer avec nous. C’est comme ça que j’ai repensé à cette histoire de langue des signes. Et que j’ai compris que, loin d’être un truc de parents hippies ou de parents parfaits, c’était tout simplement un moyen qui existait pour répondre à ce besoin de communication du tout-petit non parleur. De plus, les signes sont loin d’avoir l’arbitraire du langage et du mot, ils sont plus naturels car, pour beaucoup, ils sont adaptés ou dérivés de l’image qu’ils représentent. En langue des signe (pour bébés), le ballon est figuré par deux mains qui semblent tenir un ballon rond. Logique. En langue des signes, le biberon s’exprime par le geste de donner le biberon. Le bébé est représenté par des bras qui bercent. Papa est dit en représentant une moustache (drôle, non? Papa hipster ^-^). Bref, pour beaucoup de signes, le geste est assez naturel et évident. Et finalement, je me suis dit que c’était une base pertinente pour ancrer le langage avec un petit. J’ai donc envoyé balader toutes mes idées reçues et j’ai cherché un atelier à Lyon.

2c7fc2a971557038e177968466043be7

J’ai trouvé rapidement et facilement (un des avantages à vivre dans une grosse ville) (il faut bien en trouver). Au départ, j’ai eu un peu peur de me retrouver avec des mamans trop « à fond », des mères pro-allaitement, des donneuses de leçons sur le bien-être des enfants  et sur comment être un parent parfait qui sait écouter son bébé. Des mères qui m’auraient dit « oh la la il ne faut JAMAIS mettre son bébé dans le transat!! », des parents qui m’auraient dit « Quoi ? Tu ne fais pas du cododo?? ». Des mères qui auraient pâli en me voyant sortir un petit pot acheté dans un supermarché pour nourrir Little. Ou en me voyant arriver avec la poussette : « Tu ne le portes pas en écharpe??! ». Bref. Des mères extrémistes. Et des jugements sur ma façon de faire.
J’avais peur de ne pas me sentir à ma place à cet atelier.
Et puis je me suis raisonnée et me suis dit qu’il fallait que j’arrête d’avoir des préjugés sur les personnes qui seraient susceptibles de pratiquer la langue des signes avec leur bébé. Je me suis dit que si moi, je m’y intéressais, il y aurait d’autres mamans « comme moi » à cet atelier et qu’il n’y aurait aucune raison que je ne m’y sente « pas à ma place ». Je me suis inscrite. Et j’ai bien fait ! Cette session de six ateliers était géniale !

8cc42aeb4606f7c036b416f1dda6895a

Notre « animatrice » était pédagogue, drôle, à l’écoute. J’ai admiré sa capacité à enseigner alors qu’elle n’est pas enseignante de formation. Tout se faisait très naturellement, des petits jeux, des chants, des lectures d’albums. Les parents étaient assis sur un grand tapis-couverture, les bébés au milieu, avec des petits jeux. Ce moment nous permettait de passer un petit temps « parents-bébés » très agréable et un peu différent du quotidien maison/parc. Aussi, entre parents, nous échangions beaucoup, anecdotes, questions, conseils. Tout le monde était très « normal », ouf ! Personne n’était dans le jugement, nous étions toutes et tous un peu hésitants et on admettait facilement que devenir parents, c’est un tâtonnement permanent, un équilibre précaire toujours vacillant. Cette connivence entre nous était rassurante et réconfortante, et je suis allée à ces six ateliers avec beaucoup de plaisir, certaine de passer un bon moment entre rires, apprentissage et découvertes. C’est quand même fabuleux d’apprendre une nouvelle langue à trente ans, non ? Et de l’apprendre avec son bébé, en plus.

IMG_3538

A la maison, je signe beaucoup, surtout pour les choses du quotidien : les besoins, la nourriture, les jeux, le bain, et les émotions. Les signes captent l’attention de Little, et me permettent de réfléchir à ce que je lui dis, ça m’évite de parler trop vite, ou de dire n’importe quoi (on ne sait jamais). Cette histoire de signes a ça en plus : ce retour réflexif sur notre langage et notre façon de communiquer. « Qu’est-ce que j’ai envie de dire à mon bébé? » Ça permet parfois d’aller à l’essentiel, ou de tourner 7 fois la langue dans sa bouche avant de parler.

J’ai bon espoir de voir Little se mettre à signer lui aussi. En tous cas, je pense que désormais, il a les moyens de se faire comprendre s’il le souhaite, et j’espère que ses frustrations à venir seront moins pénibles à gérer pour lui (et pour nous). Mais bon, on le sait bien, dès qu’il s’agit de l’enfant et de l’éducation, il n’y a pas de règle, pas  de formule magique, on ne sait jamais ce que ça va donner. On verra bien ! En tous cas, au moins, on aura bien ri et partagé de très bons moments à ces ateliers de langue des signes. Mon seul regret ? Que ça se soit terminé aujourd’hui !

Aviez-vous entendu parler des signes avec bébés ? Que pensez vous de cela ? 

Images : perso,iciici et

Publicités

8 réflexions sur “Signer avec les bébés

  1. MDR j ai le même mode de raisonnement antibiotiques hippie et finalement… Je fais plein de ces trucs de hippie.. ! Et donc on signe à la maison. On l avait fait pour l aîné. On a remis ça avec nos adorables jumeaux de tout juste 1 an. Ils se sont.mis à reproduire nos signes il y a environ 3 semaines. Leurs pref’: merci _ eau _ manger _ encore _ musique. Voilà voilà… Amuse toi bien avec Little ici on se régale.

  2. C’est super intéressant, ce que tu dis. Je ne savais pas tout ça. J’ai une copine qui apprenait à signer à sa fille, et comme elle est TYPIQUEMENT (caricaturalement ?) dans la névrose de la mère parfaite (j’adore ce que tu écris à ce sujet parce que je suis exactement pareille… c’est terrifiant parfois, les blocages qu’on se donne à soi-même, non ?) (remarque, le co-dodo, je suis grave contre), je pensais vaguement la même chose que toi.
    Bref. C’est intéressant, mais du coup je me demande à quel âge l’enfant devient capable de signer. Ca me semble intéressant à mettre en œuvre surtout si ça précède le langage.

  3. Je n’ai pas d’enfant mais je trouve ça très intéressant et je ne savais pas du tout que ça existait.
    J’ai une question (très) bête sans doute : est- ce que cela ne le retarde pas par rapport à l’acquisition du langage?

  4. Je le pratique également avec ma fille depuis sa naissance, notamment autour des temps forts (sommeil, repas, bain…) et depuis peu, j’ai l’impression qu’elle capte vraiment le lien geste/parole car elle réagit (lorsque je signe « manger la compote » ou « boire le biberon »). Au départ, je craignais que ça ne sois contraignant d’apprendre des signes mais au final ils sont assez intuitifs, on en fait meme sans le savoir.
    Le livre « bébé s’exprime par signes » est vraiment génial, écrit par Christine Nougarolles orthophoniste et Anais Gaon, prof des écoles (peut être le connais tu déjà, sinon je te le recommande si tu veux compléter la formation que tu as eu). Il est très complet en terme de vocabulaire à signer et très ludique par ces illustrations simples. Le truc en plus c’est des QR-codes sous les images qui renvoient à des vidéos pour voir exactement le signe en pratique! La prof des écoles fait un parallèle entre le moment où ses enfants ont signé le mot et ont été capable de la dire verbalement: pour certains mots, il y a un décalage de 10 mois!! Cette frustration pour l’enfant qui veut un gâteau, ne sait pas encore le dire et ne peut pas se faire comprendre! Ce constat a vraiment fini par me convaincre de mettre en pratique ce langage.
    Pour répondre à Gwen, quand on y réfléchi, l’enfant fait des signes très tôt (au revoir, bravo…) et l’associe ensuite à la parole sans soucis. Pourquoi ne pas étendre les signes à d’autres mots et lui donner les moyens de s’exprimer de cette façon? De toute façon, l’adulte qui signe parle de la meme façon qu’un parent qui ne signe pas. L’enfant baigne donc tout autant dans le verbal et s’essaie à parler autant qu’un enfant qui ne signe pas. Il a juste des outils supplémentaires pour exprimer ses besoins!
    En bref, tu l’auras compris, je suis archi à fond sur les signes avec bébé! C’est une très chouette relation qui se crée à travers cela!

    Bon signage!

    Ps: pourrais-je avoir les coordonnées de ton amie qui crée les sacs? Merci!

  5. Hello !
    Je suis éducatrice spécialisée dans un institut qui accueille des enfants sourds et malentendants. La langue des signes est notre moyen de communication privilégié et je constate tous les jours ô combien elle est intéressante à pratiquer et à quel point elle tient un rôle déterminant dans la formation du langage, de l’expression et de la création de concepts. Je ne suis pas encore maman mais je sais déjà que je signerai avec mon bébé, c’est certain !
    Ravie que de plus en plus de familles y adhèrent..

    Marie

  6. Pingback: +70 articles inspirants sur le langage des signes pour bébé

  7. Et pour ceux qui souhaiteraient un accompagnement personnalisé pour l’apprentissage de la Langue des Signes Bébé, le site internet
    http://www.par-le-signe.fr
    propose des cours particuliers en ligne, par Skype, avec des formules progressives et adaptées à la fois à vos besoins et ceux de votre bébé, dans une approche positive et bienveillante de la relation parent-enfant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s