Vacances en campervan #3

J’écris depuis notre vieille chaise pliable en toile Decathlon, face à la mer et au soleil qui s’y couche. Le ciel est rose et gris, avec une traînée de nuages, une masse sombre sans couleur, poudreuse, qui strie le ciel. C’est beau. C’est les vacances. Le goût de la liberté.

vanlife

source

C’est la 3ème fois que nous louons un camping-car, et la 2ème avec notre fils. Cet été, Little a eu deux ans, et c’est un peu plus difficile qu’avant ; il court partout, s’affirme, s’exprime, ne respecte pas toutes les règles de sécurité… Mais on s’était préparés à cet âge réputé difficile, on encaisse, on en rigole le soir, quand il fait nuit noire, que Little dort enfin, et que Robinson et moi nous retrouvons, épuisés, vaincus, contents, autour de la dernière bière ou d’une tisane bien chaude dehors, sous l’auvent du camping-car, dans le bruit des grillons et du vent breton.

On ne connaissait pas la Bretagne, et on n’avait pas de pièce d’identité pour Little, donc impossible de sortir de France cet été pour les vacances. Faire le tour de la Bretagne, ça a été un peu l’évidence, nous qui aimons voyager, les vacances itinérantes, et qui fuyons la chaleur des côtes méditerranéennes. Bon, pour éviter le monde, on repassera… La Bretagne, comme n’importe quelle côté française au mois d’août, est archi-bondée. On a peine à y croire. On pensait être peu nombreux à aimer le froid, le vent, la pluie d’été et les paysages désolés. Il faut croire que non… On oscille donc entre stations balnéaires noires de monde, et villages déserts. Routes bouchonnées, et chemins vides. Visites touristiques prisées, et randonnées sauvages. Le soir, immanquablement, on cuisine des pâtes, on boit du vin, et on initie Little à l’art de l’apéro en vacances (jus d’orange, olives vertes, et trois chips – l’enfant le plus content de la Terre). On regarde le soleil se coucher. On écoute les vagues… Parfois, nous sommes chanceux, comme ce soir ; nous avons trouvé un camping entourés de randonneurs, d’amoureux de la nature comme nous, pour qui camper est synonyme de vie dehors et de liberté de mouvement.

Ce qui me marque, dans cette région nouvelle pour moi, c’est la beauté des maisons et des jardins. Cela regorge de massifs d’hortensias énormes, d’agapanthes, les maisonnettes sont coquettes comme des cottages anglais, et si bien entretenues… On se croirait dans un magazine de décoration. On dirait qu’il fait bon vivre en Bretagne… Ces petits villages si typiques, la mer toute proche, l’air frais, pur, salé, revigorant…

Je savoure cette pause juste pour nous trois, bien méritée après une année un peu fatigante. On reprend des forces, on pense à la belle perspective qui nous attend après la rentrée (la maison), on prend des résolutions, comme à chaque fin d’année (scolaire, pour notre part ; nous sommes réglés par le calendrier de l’école, et septembre plus que janvier représente le renouveau pour nous, le moment de se lancer dans de nouveaux projets et de repartir à zéro). On prend des forces, aussi, pour tout ce qui reste à faire, les montagnes à déplacer (emprunts, travaux, déménagements, rentrée dans une nouvelle école, Little qui grandit…). Les vacances quoi, reposantes et ressourçantes, inspirantes.

Vous êtes parti(e)s cet été ? Vous connaissez la Bretagne ? Des endroits ou activités à nous conseiller ?

PS : la Bretagne, c’est beau, c’est sûr… Mais ça manque de montagnes tout de même…! 😉 Mes beaux sommets sauvages et enneigés me manquent…^-^
#jesuisunefilledesmontagnes

Publicités

4 réflexions sur “Vacances en campervan #3

  1. Je vous conseillerais Belle Île et, si vous êtes en quête de calme absolu, l’île d’Houat et Hoedic (on y va par bateau depuis Quiberon). C’est calme et magnifique. Plus au sud, le parc naturel régional de Brière et la côte entre le Pouliguen et le Croisic (il y a un sentier de randonnée très agréable qui longe la côte, le sentier des douaniers, ce sera moins calme que les îles mais c’est beau!). Si tu connais les vacances de Monsieur Hulot, tu as la plage de St Marc, vers Saint Nazaire. Sinon la ville de Guérande vaut le détour mais en plein mois d’août, ça risque d’être bondé. Côté gastronomie, le salidou, les niniches, la fleur de sel de Guérande et les conserves de la Belle Iloise sont des must have pour rapporter un peu de Bretagne chez soi! Bonnes vacances!

  2. J’ai ete 2 ou 3 fois en Bretagne enfant et j’en garde un super souvenir 🙂 C’est marrant parce qu’ici on rale si on voit un camping car ou une tente a 300m, avant de se dire que si on etait en Europe se serait un lxe 😉 Bonnes vacances!

  3. Mais dans quel coin de Bretagne êtes-vous ? Je ne m’y reconnais pas du tout, et pourtant, j’ai vécu en Morbihan puis en Ile-et-Vilaine avant de m’installer en Côtes d’Armor ;P

    Déjà, je tiens à signaler que je rentre de vacances en Aveyron, et qu’il y a fait froid et maussade la plupart du temps. Ce n’est pas parce que vous êtes mal tombés qu’il fait tout le temps moche chez nous. C’est même l’inverse, on essaie simplement que ça ne se sache pas trop 😀

    Viens en Côtes d’Armor et va te balader du côté de Plouha, par exemple. Si t’arrives pas à te trouver un coin de sable, c’est que t’auras pas bien cherché 😉

    PS : c’est trop cool de te relire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s