Escapade anglaise

DSC_5382
Fountain Abbey

En avril dernier, nous avons fait notre premier voyage à l’étranger avec Little, qui avait alors trois ans et demi. Nous voulions lui faire découvrir notre passion du voyage, prendre l’avion, parler une langue étrangère, manger des plats typiques, se perdre dans des lieux inconnus, et admirer une faune et une flore différentes des nôtres. Pour ce premier voyage, nous voulions faire simple : un pays anglo-saxon, et peu d’heures de trajet. Il fallait aussi que financièrement, cela ne soit pas trop lourd, car nous avions programmé quelques week-ends de snowboard en amoureux et que, tout cela mis bout à bout, ça commence à faire beaucoup.

Nous connaissons bien l’Irlande, où nous avons vécu, et l’Écosse où nous avons voyagé en hiver 2015. De l’Angleterre, nous avions bien sûr visité Londres, mais rien d’autre.
Le voyage de Bakpoki à l’automne dernier, ainsi que les livres des sœurs Brontë (que j’adore), m’ont donné très envie de visiter cette région sauvage du Nord de l’Angleterre : le Yorkshire.

DSC_5444

Manchester

Nous avons donc pris l’avion à Lyon et atterri à Manchester, le vol est rapide (deux heures) et nous avons loué une voiture sur place (indispensable pour arpenter les routes sauvages et les vallées étendues du Yorkshire).

Nous avons profité de notre passage à Manchester pour visiter un peu la ville, qui est beaucoup plus chouette que ce à quoi je m’attendais ! Manchester a l’air d’être un endroit très agréable à vivre, en famille ou pour étudier par exemple. Nous avons visité un musée (ben oui, c’est ça de partir avec des enfants, tu te retrouves à faire des choses « ludiques » et « culturelles » là où avant tu aurais plutôt été prendre la température des pubs et profiter des concerts de la ville étrangère… ^-^). Le musée des sciences et de l’industrie de Manchester est vraiment bien fait, beau, très grand, et parfait pour une demi-journée en famille. On y voit les trains, les avions, les moulins à coton… et la petite boutique regorge de pépites !
Nous aurions aimé passer à Birmingham, au moins pour le clin d’oeil à une série qu’on adore (Peaky Blinders), mais nous n’avions pas envie de passer trop de temps dans les villes. On a préféré limiter nos visites urbaines à une seule journée, et mettre rapidement les voiles pour la nature et les routes sinueuses des Dales.

DSC_5416

Les Brontë

Il y avait une seule chose que je ne voulais absolument pas manquer dans le Yorkshire : la visite d’Haworth, le village des Brontë. C’était, pour moi, le point essentiel de notre venue dans cette région. C’est donc l’un des premiers endroits où l’on s’est rendus. Et sans regret ! Le village, typique, est pittoresque et absolument charmant. Bon, bien sûr, c’est devenu un genre d’attraction, beaucoup de monde veut visiter la maison des Brontë, et le village est si charmant qu’il se prête parfaitement au jeu des touristes : petites rues pavées qui dégringolent à flanc de colline, prés verts où paissent les moutons, échoppes insolites et pubs hauts en couleurs, terrasses de cafés et vitrines alléchantes de tea-room, maisons cagneuses et murs en pierres apparentes… Si l’on ajoute à cela le Musée des Brontë ET le vieux cimetière cabossé et lugubre, décor parfait pour conte macabre délicieusement gothique, qui est accolé à la maison de la célèbre famille… Haworth a tout pour plaire !

DSC_5389
Fountain Abbey

Le pratique

Nous avons loué un AirBnb dans un hameau, Burtersett, à côté du village de Hawes. Nous voulions un logement typique des villages anglais, pas un appartement grand confort meublé chez Ikea (on aurait eu l’impression d’être à la maison ^-^). On a trouvé notre bonheur avec une minuscule maison mitoyenne, sur deux niveaux. En bas : la cuisine, la salle de bain et un petit salon avec un poêle. En haut : deux grandes chambres. Les fenêtres, du salon et d’une chambre, donnaient sur des prés brumeux, des moutons, et un arbre large, massif, vieux et tordu, assez féérique dans le brouillard du matin. Un minuscule bout de terrasse, agrémenté d’une table et deux chaises en fer forgé, venaient compléter la maison. C’était juste ce qu’il nous fallait.

DSC_5497
Malham Cove

On avait eu dans l’idée de se faire quelques apéros, le soir, sur la terrasse. Mais c’était ambitieux de notre part, car la météo anglaise en avril est loin d’être aussi clémente que celle de la région lyonnaise… À la place, nous avons passé des soirées lovés devant le poêle, à lire (j’ai dévoré le dernier tome des enquêtes de Cormoran Strike, parfaitement de circonstance), à regarder des séries… La vie à trois, dans le cottage, était très paisible : Little a tout de suite investi les lieux, et s’est senti bien comme à la maison. Les petits-déjeuners copieux, le minimalisme des jeux emportés dans nos valises, les journées de marche dans la brume, ou sous la pluie, les apéros (à 16 heures…) au pub, puis les longues soirées à faire des Legos, constituaient les éléments simples et redondants du programme de nos journées.

DSC_5485
Malham Cove

Ambiance

Lors de ce voyage, j’étais dans le premier trimestre de ma grossesse, et mon quotidien était ponctué de nausées extrêmement désagréables. J’étais aussi épuisée, et un peu stressée à l’idée d’en faire trop et de faire une fausse-couche. Bref, je n’avais pas la forme. DU TOUT. Cela a donné une couleur particulière à notre voyage, car on a été obligés de s’adapter à mon rythme en plus de celui de Little. Finalement, on a un souvenir très doux, très slow, de ces quelques jours dans le Yorkshire, et ce n’est pas pour nous déplaire. Nous avons visité quelques lieux emblématiques, mais sans stresser, sans chercher à tout voir. Nous nous sommes surtout imprégnés de l’ambiance des lieux, nous avons vécu au rythme assez lent de cette région sauvage qui semble éloignée de tout. Nous avons vécu de longues journées de pluie et de grisaille, et d’étranges week-ends ensoleillés et chauds, assez déroutants. Nous avons marché sur les Public Footpaths si emblématiques de la région, et j’ai adoré voir Little grimper sur les murets de pierres, enjamber les barrières ou ouvrir les minuscules trappes destinées à ne laisser passer que les hommes et à retenir les bêtes. Nous avons pris un petit-déjeuner dans un salon de thé du village, car j’essaie à chaque voyage de retrouver ma madeleine de Proust, en vain : le goût unique des scones tartinés de crème fraîche et de confiture de framboise maison, que je dévorais lorsque je vivais en Irlande et travaillais dans un salon de thé. Nous avons acheté des latte et des chocolats chauds à emporter à chaque fois que nous passions devant le café d’un village, j’ai admiré et photographié des dizaines de jardins absolument typiques qui semblaient tout droit sortis d’un magazine de déco ou d’une série de la BBC, nous avons approché des centaines de moutons et grimpé des marches et des rochers, nous avons passé des fins d’après-midi à jouer à des jeux de société bien au chaud dans le pub d’un village perdu dans les Dales, nous avons roulé sur des routes étroites et sublimes au milieu de nulle part, nous avons admiré d’immenses viaducs, des châteaux, un moulin, et une incroyable abbayes aux jardins enchanteurs…

Coups de cœur et spots à ne pas manquer

Si vous souhaitez des informations plus techniques, plus pratiques, plus « Encyclopedia Universalis », vous ne les trouverez pas ici car je déteste jouer au guide de voyage, et je ne suis vraiment pas douée pour ça. Je préfère cent fois poser un décor et raconter une ambiance que dérouler l’histoire et la géographie d’un lieu. Mais d’autres le font très bien, alors je vous invite de lire l’article de Bakpoki cité plus haut. Comme elle et sa famille, nous avons visité : Malham Cove (lieu de tournage d’Harry Potter 7), la cascade de Janet Foss, les jardins de Fountain Abbey, nous sommes passés admirer Ribblehead Viaduct…
Nous avons aussi adoré sillonné les Public Footpaths reliant Buttersett à Hawes, le village voisin. Si j’ai un seul conseil à vous donner, c’est de vous arrêter à Hawes, car c’est un endroit plein de charme, avec ses petits commerces, et la rivière qui le traverse. L’aire de jeux pour enfants y est démentielle, aussi, et les pubs vraiment sympas, simples et conviviaux.

DSC_5388

Voilà, j’espère que ce billet vous donnera envie de découvrir cette région d’Angleterre, très accessible et parfaite pour une escapade d’automne notamment (s’il y avait une chose que je changerais à notre voyage, ce serait ça : partir à l’automne plutôt qu’au printemps, pour en prendre plein les yeux avec les jardins anglais aux couleurs rouges et or, les décorations et l’ambiance particulièrement cosy de cette saison, savourer des chocolats chauds et des pumpkins pies et frissonner de l’atmosphère gloomy de ces landes étendues et sauvages.

NB : toutes les photos de cet article sont personnelles
et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon
autorisation.

Une réflexion sur “Escapade anglaise

  1. Merci pour ce petit billet, tout doux dans la campagne anglaise. Quand j’ai commencé à voyager, je pensais qu’il fallait « tout voir », faire tout ce qu’il y avait dans les guides mais ce n’est pas ça voyager ni être en vacances (parce qu’à tout voir, on ne voit rien et on ne se souvient de rien!). Tu as bien raison de faire ce qui te plaît, vous fait plaisir. De vous créer de jolis souvenirs qui vous ressemblent. J’aime beaucoup tes photos très paisibles qui donnent envie d’un bon tea time! Cela me rappelle ta délicieuse recette d’apple pie que tu avais postée ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s