La maison

nature5

source

J’aime la façon dont les anglais désignent leur foyer, leur maison, leur « chez-nous », un seul mot : home. A la fois le toit, et le coeur palpitant refuge de la famille. Le foyer chaleureux. Les racines. La maison douillette. Home.

On a cherché pendant deux années. On a visité des tonnes de biens. D’abord des appartements à Lyon, puis, Little étant né, la maison hors de Lyon devenait notre Graal et nous abandonnions l’idée de vivre en ville dans un appartement exigu. On a cherché, écumé les sites et les agences, passé nos weeks-ends, nos soirées à visiter des logements. J’ai passé des heures au téléphone à prendre des renseignements, sur Google Maps à chercher des localisations… Le bruit de la ville, les travaux qui ont envahi notre quartier, le stress des trajets, des embouteillages, la saturation des routes et des commerces, tout nous poussait à partir et notre recherche de maison devenait quasiment une quête de survie. Fuir pour reprendre de l’air, retrouver de l’espace et un rythme de vie normal. A la fin de ces deux ans, croyez le, nous étions découragés. Les tensions s’accumulaient, on en avait clairement marre. On ne voyait pas ce qui allait suivre, on n’arrivait plus à se projeter, il nous fallait trouver l’étape suivante pour reprendre souffle et forces et continuer à avancer.
A un moment, Robinson m’a dit : on se donne encore un mois. Si on n’a pas trouvé d’ici là, on change de projet, on n’achète rien, je lâche mon boulot, on quitte la région, voire le pays.

°_°         (radical, hein?)

nature2

source

C’est là qu’on a visité notre maison. Elle n’était pas là où on avait cherché au départ, un tout petit peu plus éloignée que prévu. Mais parfaite et pleine d’imperfections. Je rêvais d’une maison isolée, au calme, je voulais une cheminée et un immense jardin arboré. Je voulais de la place, des pièces pour ranger, des pièces pour jouer avec Little, et dans mes rêves les plus fous, cette maison fantasmée aurait été à la lisière de la forêt. Robinson, lui, rêvait d’une vue. La vue imprenable de notre appartement allait être son seul regret de notre vie en ville, en étage élevé. Tous ces critères, vue, forêt, cheminée, jardin, espace… évidemment, lorsqu’on les verbalisait à un agent immobilier, on percevait bien le ton dubitatif et condescendant de sa réponse : « oui, bien sûr, mais vous savez, pour un premier achat, on met de côté ses rêves et idéaux, il s’agit bien souvent de faire le deuil de la maison idéale pour commencer par quelque chose de simple, de petit, mettre le pied à l’étrier avant un futur achat plus conséquent… Faire des compromis. Faire des sacrifices. Faire des concessions… »

Ces mots, on les a entendus, encore et encore. On était à deux doigts d’acheter une maison minuscule (90 m carrés) avec un jardin lilliputien (100 mètres carrés) dans un lotissement (!) à 30 minutes de Lyon, pour 50 000 euros de plus que la maison que l’on a finalement achetée. Une maison chère, sans cheminée, sans vue, sans immense jardin, sans forêt bien sûr, sans espace… !  On était prêts à faire ces concessions. Mon dieu heureusement qu’on ne l’a pas fait ! Il a suffit qu’on ouvre notre compas un tout petit peu plus, qu’on s’éloigne de Lyon de cinq minutes supplémentaires aux trente minutes qu’on s’était fixées comme limite, pour que nos critères deviennent réalisables et non plus des extravagances de jeune couple plein de rêves.

IMG_8265

(Cette affiche (d’un magazine Flow) est sur notre mur dans le séjour, je déjeune face à elle chaque jour. Elle était là, durant tous ces mois, pour me rappeler mon rêve, et pour me donner la motivation de continuer à chercher malgré tous les échecs de nos visites immobilières. A chaque fois que je la regardais, je me disais qu’il devait forcément y avoir un moyen d’obtenir ça, ce rêve, juste une maison au milieu d’un jardin, la possibilité de faire pousser des légumes, et de vivre au calme. En famille. Un rêve qui semblait fou mais pourquoi renoncer à le poursuivre pour autant ? Pourquoi ne serions nous pas parvenus à réaliser cela ? Lorsque je pensais à la somme que nous étions prêts à débourser pour un appartement ou une petite maison de lotissement, je me disais qu’il devait bien y avoir, quelque part, un peu plus loin sans doute, une maison comme celle-là qui nous attendait, pour y mener une vie paisible… Cette affiche est précieuse pour moi aujourd’hui.)

*

Aujourd’hui, je me dis : ces deux années de cheminement n’ont pas été vaines. Elles nous ont amenés exactement là où on devait aller. A cette maison. A renoncer aux sacrifices. Sans quoi, on aurait sans doute été un peu malheureux, dans une maison riquiqui au milieu de cinquante minuscules maisons les unes sur les autres, avec un prêt de vingt ans sur le dos…

On a donc élargi notre secteur de recherches, et on a visité une maison.
Une maison avec un immense jardin, en lisière d’un bois. En haut d’une colline, avec une vue imprenable sur le village, les champs, les fermes, la campagne. Avec une cheminée, et 160 mètres carrés d’espace, complétés par deux énormes terrasses de trente et cinquante mètres carrés éventuellement réaménageables en agrandissement de la maison. Une maison pas forcément jolie, plutôt simple et fonctionnelle, avec des rafraichissements à faire et des petits travaux à prévoir pour exploiter tout son potentiel. Une maison tranquille, un peu dans les arbres, dans un tout petit village au bord de la Saône, entre le Beaujolais, l’Ain et le Rhône. Une maison quelconque mais parfaite à mes yeux. Notre maison. Pour ma petite famille que je veux mettre au vert. Pour Little qui pourra courir, patauger dans la boue, marcher sur la route, ramasser des champignons, être couvert de terre et de feuilles mortes, faire des cabanes, inviter ses copains, avoir une petite piscine gonflable, faire un élevage d’escargots, ou de grenouilles, faire de la peinture sans avoir peur de salir, et respirer. Pour moi, pour avoir du vert autour de moi, pour lire au coin du feu, pour passer mes journées dehors avec mon fils, même quand il pleut, pour ne plus avoir peur des voitures qui saturent l’espace urbain, pour couper quand je rentre du travail, pour ne plus faire mes courses dans un Market de centre-ville hors de prix et au choix réduit, pour sortir et être immédiatement en pleine nature, pour pouvoir courir, marcher, faire du vélo quand j’ai envie, pour m’isoler et écrire, pour m’éloigner du centre névralgique qu’est Lyon, tentaculaire, emprisonnante, asphyxiante parfois… Pour Robinson aussi, pour les mêmes raisons que moi même si lui ressent moi cette pesanteur de la ville car il travaille déjà à la campagne.

nature

source

Voilà, au bout de deux ans, on l’a visitée, on a signé, on a obtenu notre prêt, on change de vie.

On a trouvé notre chez-nous. Home.
Je suis vraiment heureuse et j’ai hâte de commencer cette nouvelle aventure.

nature"

source

 

Publicités

La vie au ralenti

IMG_7685

              Nous sommes chez mes parents, en Lorraine, depuis une dizaine de jours, et je me sens enfin en vacances, enfin reposée, je profite ! Pourtant, il y a Little dont il faut s’occuper chaque minute, avec son énergie débordante et malheureusement non communicative ^-^ Il y a la maison à garder propre, car mes parents travaillent et je passe mes journées seule, je n’ai pas envie qu’ils retrouvent leur intérieur sens dessus dessous en rentrant du travail. Mais malgré cela, je me sens en vacances et reposée. Peut-être est-ce le vert qui nous entoure, couleur dominante de notre décor depuis plusieurs jours. Peut-être est-ce l’absence de bruit dehors, de route passante, de voitures, de travaux, de cris, de foule. Peut-être est-ce le fait d’être tant d’heures à l’extérieur, quel que soit le temps. Peut-être est-ce dû aux longs bains qu’on prend chaque soir, Little et moi, dans l’immense baignoire de mes parents (bien sûr, ce n’est pas très écologique, mais Little n’est pas encore prêt pour la douche… On y travaille ! Et un bain pour deux, c’est toujours mieux que deux bains pour deux ^-^). Peut-être que les températures douces et la fraîcheur des soirs y sont pour quelque chose aussi…

Je ne sais pas, c’est sans doute tout ça. En tous cas, je sens que je décompresse, que je laisse descendre toutes les tensions de ces dernières semaines, qu’elles quittent mon corps petit à petit…

Notre quotidien ici est simple, je ne cherche pas à trop le remplir, à trop nous occuper. Le matin, Little et moi mangeons plein de tartines de confiture, puis il joue avec ses voitures tandis que je range la cuisine. J’ouvre la baie vitrée pour aller cueillir les légumes du déjeuner dans le potager de mes parents. En ce moment, on mange surtout des haricots, des tomates, des courgettes et des salades. Je prépare le repas de midi en avance, pour ne pas être pressée par la suite. Je trouve ça fabuleux d’avoir ainsi tout à portée de main. Ça parait naturel, c’est ancestral, mais chaque jour je m’extasie devant la profusion de légumes qui poussent dans trois mètres carrés de terre !

Généralement, nous sortons dans le village vers 9h, Little veut désormais marcher et je prends sa poussette pour la forme, au cas où il serait trop fatigué sur le chemin du retour. Il est en train d’apprendre les règles de sécurité route-trottoir, c’est long et laborieux mais il commence à comprendre. Il n’y aurait pas meilleur endroit qu’ici pour lui apprendre ces règles. Peu de circulation, des trottoirs larges, on a l’espace et le temps qu’il faut pour travailler cette aptitude !
On fait de grandes marches, au bord de l’eau, puis on va voir les chevaux, les tracteurs, les vaches, enfin on termine par l’aire de jeux avec notre rituel du bateau pirate (Little est le capitaine, il court vers la barre, crie « à babord » puis se précipite sur les jumelles et lance « baleines bleues !! » puis on évacue le bateau par le toboggan, hilares, et on recommence) (= maman essouflée.à la fin).

A midi, on déjeune dehors, les pieds dans l’herbe. Au soleil, ou pas, mais ici on a l’habitude de ne pas attendre que la météo soit clémente pour être à l’extérieur. Puis c’est la sieste, et je profite de ce moment pour coudre, ou lire, mais surtout pour écrire. J’ai bien avancé dans mon projet de roman, j’en suis à la moitié, j’espère vous en reparler bientôt par ici.

Après la sieste, on goûte, on joue dehors, on lit, on dessine, et on marche encore et encore. Je discute avec les voisins, Little est très sociable ça me force à ne pas être sauvage. Le soir venu, parfois on boit un apéritif avec mes parents dans le jardin, parfois on reste à l’intérieur et on prépare le diner. Lorsqu’il fait nuit je lis un peu, ma mère fait des tisanes pour tout le monde, et voilà à quoi ressemble une journée ici. Lente et douce.

Les vacances…

IMG_7681

la récolte du jour

 

IMG_7693

figues et poires du jardin

 

cueillir des carottes sauvages et en faire des bouquets

 

IMG_7691

le plant de courge butternut qui envahit l’espace,
et le potager qui se fond dans le reste du jardin….

Sunday Morning # 52

Les mots clés de ces derniers jours ont été : profiter à fond de ma dernière semaine en Lorraine avant le retour à Lyon – paresser dans le jardin – savourer le beau temps – rester à l’ombre – lire – cuisiner – coudre – papoter avec mes parents – boire des verres en terrasse avec les copains – assister à un mariage (mais je crois que je n’aime pas trop les mariages…).
En gros, je n’ai pas fait grand chose sinon profiter et essayer de ne pas faire mille trucs intensément, pour changer un peu. Ça a assez bien fonctionné. Je me sens reposée, et je suis tellement heureuse d’avoir pu prendre du temps pour lire et coudre !!

 

Le look de la semaine

IMG_4559

A la cool avec des fringues légères et amples, comme d’habitude. Un imprimé palmiers pour le short, girafes pour la chemise, et pieds nus dès que je peux, voilà qui me semble bien résumer l’état d’esprit dans lequel je me trouvais cette semaine.

 

Le plafond de la semaine

IMG_4570

Depuis le lit de la maison familiale, je vois les murs nus, bruts, le ballon de papier qui se balance doucement autour de l’ampoule éteinte, et la douce lumière du jour qui inonde la pièce derrière le paravent. Le décor est familier mais toujours m’émerveille…

 

La petite foulée de la semaine

IMG_4536

Entre deux promenades en poussette, j’ai chaussé des baskets pour faire – oh joie – un petit jogging. C’était le soir – 21h, après une journée lourde de chaleur. Je suis allée courir derrière le village, le long des étangs et des prés, en regardant le soir tomber, en écoutant les insectes d’été qui bourdonnent à la nuit venue. J’ai traversé le village en petites foulées, et senti la transpiration perler sur mon visage, c’était bon…

 

La piscine de la semaine

IMG_4512

Mon père a installé cette petite piscine gonflable pour Little. Chaque jour, monsieur prenait plusieurs bains rafraîchissants à l’ombre du pommier. On l’aurait volontiers rejoint dans l’eau, mais pas sûr que la piscine aurait supporté notre poids et notre volume !

IMG_4518

Mais cela ne m’a pas empêchée d’enfiler mon maillot et de paresser sur un transat, car enfin bon, ce sont les vacances, quoi !

 

Le décor de la semaine

IMG_4563

Little commence à bien s’intéresser aux animaux ; il bat des bras lorsqu’il voit le chat de la maison, et ouvre des yeux ahuris lorsqu’on s’arrête pour regarder les chevaux, si grands, si graciles et puissants, à la robe si lustrée… Dans mon village natal, si on aime les chevaux, il y a de quoi faire, car il n’y a pas moins de 3 écuries dans la rue principale. En contrebas, dans les prés, les chevaux paissent tranquillement au soleil, entourés des jeunes poulains encore hésitants. L’image est digne d’un décor de l’Ouest américain, avec ce soleil chaud et cette herbe jaunie, vous ne trouvez pas ?

 

Le teasing de la semaine

IMG_4552

Guess what ? (non non, je ne suis pas de nouveau enceinte hein, ho hé faut pas déconner !)

😉

On en parle mercredi !

 

Et vous, cette semaine, qu’avez vous fait de beau ? Vacances ? Sport ? Dernière virée shopping pour les soldes qui se terminaient hier …?

Des bises à vous, je vous souhaite une super chouette (dernière) semaine de juillet !

 

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Sunday Morning #51

Merci pour vos messages adorables pour les 30 ans. Cela m’a fait chaud au coeur. Je n’ai encore rien commencé à coudre, mais j’ai imprimé un patron et acheté du tissu, première étape done ! On a passé la semaine à se reposer car le week-end dernier nous réellement épuisés ! J’ai même passé toute l’après-midi de jeudi à dormir, profondément. Après 7 jours de repos, ça va un peu mieux, je sens un regain d’énergie, mais pfiou que c’était dur ces derniers jours…!! ^-^ On a donc passé la semaine à buller, se promener dans la campagne, au bord de l’eau, à lire à la bibliothèque du village, à profiter du jardin. J’ai enfin un peu de temps pour lire et cela faisait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un livre comme ça, quel plaisir ! Il nous reste une semaine à passer ici, on va en profiter à fond, le mois de juillet aura filé à une vitesse incroyable, vous ne trouvez pas ?

Le look de la semaine

IMG_4484

Ou plutôt, le « sunday look », car c’est la tenue que je portais aujourd’hui pour chiller tranquillement à l’ombre du pommier, en regardant Little essayer sa petite piscine gonflable, cadeau (en avance) pour son premier anniversaire. Il faisait chaud, aujourd’hui ! Alors j’ai pu étrenner pour la première fois de l’été mon short adoré, tout fluide, tout léger, tout coloré, si agréable à porter (yeah je fais des rimes ^-^).

 

Le repaire de la semaine

IMG_4390

Dans mon village natal, on a la chance d’avoir (depuis peu) une magnifique bibliothèque, toute neuve, toute belle, pleine de livres récents et en bon état, bordée de 2 terrasses ombragée et équipée d’une Nespresso. Le rêve, quoi. J’envie terriblement la personne qui travaille dans cet endroit. Le coin enfants est génial, plein de poufs moelleux et de fauteuils à gros coussins, et si lumineux avec ses immenses baies vitrées… ! On y passe très souvent lors de nos promenades, je fais le plein d’albums pour Little tandis que mon père se ravitaille en polars, bien conseillé par la bibliothécaire. Ça nous change un peu de l’énorme médiathèque de Lyon…!

Le déjeuner de la semaine

IMG_4252

Robinson est souvent derrière mon dos pour vérifier si j’ai ma dose quotidienne de protéines, depuis que je ne mange vraiment plus de viande. Alors je ne lésine pas sur le fromage et les pois chiches, me régalent de falafels et de tartines à presque tous les repas !

 

Bientôt un an

IMG_4402

Little aura un an le 3 août. Il marche gaiment à quatre pattes, se redresse sur ses jambes comme un petit ours à la recherche de son équilibre, roule et rampe allègrement, et surtout, surtout : il adore aller sur les jeux, au parc ! Son nounou lui a appris comment se balancer sur ce jeu, et il est devenu un expert de cette balançoire, impressionnant de le voir se balancer à toute vitesse en tenant fermement les poignées dans ses petites mains, la langue sortie pour la concentration, et poussant des petits cris de contentement et de fierté qui font se retourner tous les passants. J’adore l’emmener aux jeux, et le regarder s’amuser comme un fou, essayer, déraper, recommencer, grandir quoi…

 

Le décor de la semaine

IMG_4462

Nos promenades ou mes virées runnings nous entraînent sur ce chemin, derrière le village, le long de l’eau. C’est agréable, il n’y a ni route, ni maison, seulement le chemin, les prés, quelques chevaux, et l’eau. Tellement paisible… Je savoure ces moments et cet endroit, si familier, je sais que j’ai beaucoup de chance d’avoir grandi ici et de pouvoir y revenir si souvent pour en profiter en famille. Même si je renie souvent ma ville d’origine et la Moselle en général, mon village je l’adore et j’y ai des souvenirs incroyables.

 

Le moment parfait de la semaine

IMG_4465

Ce matin, Little a fait la grasse matinée et moi aussi, puis après son biberon, il est parti en balade avec mon père, et j’ai pu profiter de ce moment seule, dans le jardin, pour prendre mon petit-déjeuner au soleil, en lisant mon bouquin. Le café et son odeur délicieuse, les rayons timides du matin, le calme de la campagne (j’entendais réellement le vent souffler dans les branches et les oiseaux chantonner, vraiment vraiment), c’était incroyablement bon. J’ai savouré chaque minute. Puis Robinson s’est réveillé, j’ai renversé le thermos qui s’est brisé en mille morceaux, mon père et Little sont revenus de leur promenade et la vie normale a repris, joyeuse et intense comme à son habitude. Mais ce petit moment où le temps s’est suspendu aux volets entrouverts m’a donné une énergie folle pour enchaîner le reste de la journée ! Et cela ressemblait vraiment aux vacances !

 

Je vous souhaite une excellente semaine à venir, j’espère que le soleil sera de la partie pour réchauffer nos coeurs lourds des événements des derniers jours. Pour ma part, je me suis réfugiée dans le cocon de ma famille pour traverser ce deuil. Même si j’ai peur, c’est clair, j’essaie de me concentrer sur les gouttes de lumière de notre quotidien, en avançant pas à pas, et en tentant de garder une foi immense en l’humanité. Pour Little.

A très bientôt.

 

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation. 

Sunday Morning #50

Bonjour ! Enfin, j’atteins la cinquantième édition de mon billet dominical ! Il était temps, quand on sait que je l’ai commencé il y a bien plus d’un an, et qu’une année compte 52 semaines… hum hum, oui, j’ai du retard dans mes articles, je sais bien… Enfin, l’important, c’est qu’aujourd’hui, c’est dimanche, et même s’il est 21h, et que le « morning » est passé depuis bien longtemps, je suis là pile poil right on time pour écrire pour petit billet du dimanche ! Petite satisfaction personnelle de la fille qui parvient, pour une fois, à tenir ses délais !! ^-^

Sunday look

IMG_4171

Bon, je ne vous cache pas qu’ici, à Lyon, il fait chaud. Très chaud. Et beau. Depuis des jours, c’est l’été, le vrai, et je ne sais plus comment m’habiller pour aller travailler (le short est totalement importable dans mon travail. Voilà pourquoi je galère tant. Car, moi, quand il fait chaud, je vis EN SHORT). J’alterne jupe longue et pantalon fluide et très léger pour aller à l’école, mais les jours off je ne réfléchis même pas, j’enfile un de mes boum boum shorts et je suis la fille la plus heureuse du monde. J’ai à peine fait les soldes (en gros, j’ai juste dévalisé Petit Bateau, et ce n’était pas pour moi, ahem….), je suis passée chez Zara pour Little et j’ai trouvé ce petit top péplum bien évasé, une coupe que j’adore mais dont je possède peu de spécimens. Pour 12 euros, je n’ai pas réfléchi, je l’ai embarqué, et je crois que j’ai bien fait : je n’arrête pas de le porter, il va avec tout et se fait oublier quand on l’a sur soi (grosse qualité à mes yeux!!). J’aime énormément le petit côté graphique de ses rayures noires et blanches, mais ce que je préfère, vraiment, c’est les basques de cette coupe péplum. ❤

Le farniente de la semaine

IMG_4227

Comme il fait beau et chaud, le bain de Little a été déplacé de la salle de bain vers le balcon. Monsieur fait trempette en plein air, tout content de pouvoir mettre de l’eau partout, de sortir puis re-rentrer puis re-sortir etc… J’adore ce moment; on rit, on s’éclabousse, on profite…

La grande lessive de la semaine

IMG_4214

A l’école, les affaires oubliées s’amassent au fil de l’année, et on se retrouve au mois de juin avec une pile incroyable de manteaux, bonnets, pulls, doudounes, gilets sans propriétaires. Alors, avant d’emmener tout ça chez Emmaüs, on a étendu les vêtements oubliés sur du fil à linge, à l’entrée de l’école, afin que les familles puissent récupérer leurs biens. Je trouve que ce linge étendu donne un petit air printannier à notre cour de récré ! Et vous pouvez au passage admirer le bel arbre de la laïcité que mes collègues ont peint en début d’année.

Le week-end parfait

IMG_4246

Ce week-end, on a énormément profité, surtout en famille. Vendredi soir, je me suis éclipsée de chez nous pour passer la soirée dans la cour de l’école, partager un barbecue et des salades avec mes collègues pour notre repas de fin d’année. Samedi après-midi, on est allés au parc, faire une petite session de running. On alternait : l’un qui court, l’autre qui s’occupe de bébé et inversement. Puis on s’est installés en terrasse, dans notre quartier, pour boire une bière avant de rentrer cuisiner un plat de pâtes et ouvrir une bouteille de vin. Ce matin, après une longue nuit de sommeil réparateur (oui, Little s’est réveillé à 9h15, on était trop contents!!), rebelote, un tour au parc mais en vélo cette fois, et on s’est installés sur notre grande couverture de pique-nique, on a lu au soleil, joué, gambadé, et mangé de l’herbe (enfin, surtout Little).
Cet après-midi, après la sieste, on a enfilé nos chaussure de marche pour aller faire une grande randonnée à la campagne, à 40 kilomètres de Lyon. C’était calme et ensoleillé, il y avait des grappes de papillons qui s’envolaient autour de nous, le chemin était désert… nous étions seuls, tous les trois, pour profiter de ce moment. Ça nous a fait beaucoup de bien de nous bouger ce week-end, de réveiller nos muscles, et de sortir un peu de Lyon. Chaque moment était simple et joyeux : un bon repas, une balade, une sieste, un apéro en terrasse. Il n’y a pas à dire : avec le soleil, tout prend un air plus heureux, non ? En tous cas, ce week-end ressemblait bien la dolce vita pour moi.

IMG_4248

 

Le moisiversaire de la semaine

IMG_4241

Le temps file… Little fête déjà ses 11 mois. Vous vous rendez compte ?! Bientôt un an dans notre vie !
Pour le thème de ce mois de juillet, je ne me suis pas cassée la tête : un peu de foot (il avait un petit drapeau tricolore sur la joue et une combinaison bleue blanche et rouge elle aussi), des abricots et quelques accessoires d’été : crème solaire, brumisateur, chapeau de paille. Et aussi un livre qui parle de vacances à la mer, sur fond de nappe de pique-nique. Prendre la photo mensuelle de son moisiversaire commence à devenir compliqué car Little ne reste plus tranquillement allongé sur le dos, il veut attraper les accessoires, l’appareil photo, se retourner  et partir à quatre pattes visiter le salon qu’il connait déjà par coeur. On a donc pris ces photos en cinq minutes ! Bon, au final, l’important est d’avoir un petit souvenir rituel du 3 de chaque mois. Tant pis si Little bouge, si ses mains sont floues ou si le nombre figuré à l’aide d’objets s’est fait déquiller par les gestes curieux de bébé…
(Désolée pour le flou pas joli sur le visage de Little, mais je ne veux vraiment pas l’exposer sur internet donc je n’avais pas le choix, car je n’ai pas pris de photo où la tête est hors champs).

Et voilà. J’aurais pu vous montrer aussi des photos du spectacle de théâtre de mes élèves, ou de notre sortie scolaire au parc, ou encore des pintes et des bols de frites partagés sur les péniches du Rhône, mais je n’ai pas pris beaucoup de photos ces derniers jours, alors je me contenterais de vous l’évoquer par écrit et de vous laisser imaginer 🙂

Il ne reste que 2 jours avant les grandes vacances pour nous, j’ai hâte !! J’aurai sans doute un peu plus de temps pour écrire et je m’en réjouis d’avance. J’espère que vous serez toujours au rendez-vous !
Comment se sont passées ces deux dernières semaines par chez vous ? Je sais que la météo est très volubile en ce moment, et qu’il fait régulièrement 30°C à Lyon alors que Paris est sous des trombes d’eau, ou vice-versa … et chez vous ?

A très bientôt, bonne semaine !

NB : les photos de ce billet sont toutes privées et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation. 

 

Sunday Morning #42

Un sunday morning qui ressemble à un monday morning, mais ne m’en voulez pas, j’étais en famille tout le week-end, chez les parents de Robinson, avec son frère, nos nièces, puis avec les copains, histoire de profiter à fond de nos derniers jours en Lorraine. Demain, on reprend la route direction -> la maison. Lyon. La ville. La routine si douce et ronronnante juste Little et moi, et puis Robinson qui rentre pour nous retrouver le soir… J’ai hâte de nous retrouver tous les trois, même si ces jours à la campagne étaient ressourçants et m’ont fait beaucoup de bien !

Le look de la semaine

IMG_3299

Une photo « à l’arrache » dans la salle de bain, pour vous montrer en coup de vent ce petit top dont je vous reparlerai plus longuement mercredi. Et oui, on commence ce sunday morning par un petit teasing !

Le petit-déjeuner de la semaine

IMG_3260

C’est désormais un rituel, les gaufres de mon papa pour le petit-déjeuner ! Avec du sucre glace, ou juste un peu de sirop d’érable… ça va me manquer !!

Le souvenir de la semaine

IMG_3314

Je suis tombée sur cette photo, incroyablement bien conservée. Au centre, en petite robe à carreaux, mon arrière-grand-mère, et à droite, bien droite et impeccablement coiffée, mon arrière-arrière-grand-mère ! Vous rendez-vous compte ?! Combien d’années nous séparent de cette photo ? Et pourtant elles ont l’air si proches, si réelles encore… J’ai eu la chance de connaître mon arrière-grand-mère jusqu’à l’âge de quinze ans, et la voir là, si petite, si mignonne, et reconnaître son vieux visage dans certains de ces jeunes traits… ça me fait quelque chose… !

Le DIY de la semaine

IMG_3246.jpg

J’ai terminé ma jupe ! Elle est pleine de paquets de fils, les finitions ne sont pas terribles, les poches me paraissent bizarres et un peu ratées, mais pas grave, je suis super heureuse d’avoir terminé ce projet alors que je n’y connais rien en couture ! Je ne pensais pas en être capable ! Ni que le résultat serait si proche de ce que je désirais… C’est une chouette satisfaction, et quel bonheur de réaliser un vêtement de ses mains !

L’inspiration de la semaine

Capture d’écran 2016-04-17 à 22.27.04

Cette recette de pancakes salés, au tofu et maïs, du blog Au vert avec Lili (qui a toujours de bonnes idées !) me donne envie de tenter. J’aime beaucoup le goût du maïs, les galettes de maïs, tortillas de maÏs, etc… Je suis sûre que ces pancakes salés, accompagnés d’une petite salade verte, feront un dîner sain et rapide pour les soirs où je n’aurai ni temps ni idée !

Un court Sunday Morning, mais c’est parce-que cette semaine j’ai surtout profité, et laissé mon téléphone/appareil photo de côté. Et préparé quelques articles qui arriveront prochainement (les photos sont prises, il me reste à les rédiger !!)

Je vous souhaite une belle semaine, et une belle reprise pour celles/ceux qui reprennent demain.

A mercredi !

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation. 

Quelques jours à la campagne

IMG_3162(ma maman et Little)

Liste des petits plaisirs goûtés cette semaine, à la campagne chez mes parents :

  • être réveillée par Little à 9 chaque matin, préparer son biberon puis le confier à mon père, déjà prêt, et pouvoir savourer mon petit déjeuner tranquille, sans me presser
  • d’ailleurs, le petit déjeuner est DÉJÀ prêt, le pain est sur la table, le café dans le thermos, le beurre et la confiture à côté de ma tasse…
  • sortir de la maison et être directement dans la nature, dans mon petit village, au milieu des champs, des vaches, des étangs… Tous les jours, faire de longues promenades matin et soir, avec mon père. Bavarder, chouchouter Little, le mettre dans sa poussette ou contre moi dans le porte-bébé, marcher au ralenti et savourer l’air frais, le calme autour de nous
  • le silence total la nuit. Et la nuit très noire, sans les lumières d’une ville pour éclairer le ciel. Juste la lune et les étoiles. Quel repos… !
    IMG_3164
  • s’arrêter tous les 100 mètres pour saluer une connaissance, prendre des nouvelles d’un tel, bavarder avec un autre, se raconter les dernières nouvelles, présenter Little (tout le monde veut le voir, lui faire un bisou, lui caresser sa joue dodue! Mon village est petit et on se connait tous, les nouvelles vont vite, et la naissance de Little n’a pas échappé à la règle!)
  • rouler en voiture sur les nationales désertes, au milieu des arbres, parfois les fenêtres ouvertes. A Lyon je ne prends pas la voiture (je n’en ai pas, d’ailleurs. Robinson en a une mais je ne me déplace qu’en transports en commun, à pieds ou en vélo), mais quand je viens ici c’est un plaisir de la prendre – loin des embouteillages, des travaux, des fadas, des klaxons de Lyon !
  • arpenter le centre ville et découvrir de nouvelles enseignes, de nouveaux bars et restaurants, des nouvelles boutiques jolies, et retrouver ma librairie favorite

    IMG_3281
    (centre ville de Metz)

  • regarder les fleurs éclore dans le jardin de mes parents (les tulipes !)
  • lire au soleil, dans un transat (bien emmitouflée sous un plaid, quand même!)
  • montrer à Little les tracteurs, les vaches, les chevaux… Lui est émerveillé par tout ce qui est gros et fait du bruit ; en ville il adore regarder passer le bus et le tramway, ici à la campagne les tracteurs et les motos le fascinent tout autant!
    IMG_3279
  • voir ma famille, retrouver ma grand-mère au salon de thé pour un café, un matin. Aller dire bonjour à mon parrain, inviter mes cousines…
  • confier Little à mes parents, un soir, et retrouver une amie pour des sushis, se raconter les derniers potins, les derniers projets, les prochains voyages et rire et rentrer tard
  • coiffer ma maman
  • aller à la petite bibliothèque du village, associative, magnifique. Halluciner sur les subventions énormes allouées à la structure (ne pas comparer avec le pauvre budget de mon école à Villeurbanne… 😦   ). Installer Little sur un énorme pouf, lui lire des albums. Trainer mon père avec moi et le convaincre de s’inscrire, puis le regarder se prendre au jeu, échanger avec la bibliothécaire, emprunter des romans, et être content d’y être allé ^-^
  • etc…

IMG_3160

Je profite à fond de ma semaine ici. Little dort encore plus que d’habitude, le grand air l’épuise sûrement. Je couds beaucoup, je lis un peu, je cuisine, et je marche. Le bonheur. Robinson me manque un peu, bien sûr, mais hé, il arrive ce soir !

Je vous dis à très bientôt pour l’article du dimanche. Profitez bien du printemps !

NB : toutes les photos de ce billet sont privées et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.