Travaux et déco

Capture d_écran 2018-05-26 à 13.53.57

Je vous avais promis un article sur la transformation de notre intérieur, et les travaux que nous avons réalisés dans la cuisine et le séjour de notre maison. Seulement, j’ai très envie de faire un article élaboré et détaillé, avec des photos et des légendes, des plans et des croquis, pour être la plus complète possible. Et ça, ça demande du temps… malheureusement, je manque cruellement de temps en ce moment ! Alors en attendant, parce-que je brûle d’impatience de vous dévoiler notre nouvel intérieur, et en plus parce-que certaines me l’ont demandé (coucou !), voici quelques photos prises tout récemment. Il manque encore beaucoup de choses : nous devons installer la crédence de la cuisine, nos tapis sont remisés et attendent d’être lavés, nous allons acheter une table basse pour le salon (pour l’instant, nous utilisons la petite table Lack d’Ikea, achetée pour que Little puisse jouer dessus, et qui nous dépanne jusqu’à ce qu’on dégote LA table basse de nos rêves, grande, en bois clair et rustique) et une table à manger digne de ce nom (cela fait des années qu’on se trimballe nos deux tables Ikea à 20 balles, toutes moches mais qui font l’affaire faute de mieux), la suspension au-dessus de la table n’est pas encore fixée pour de bon (je l’ai juste accrochée là pour voir ce que ça donnait, ça m’a plu, mais au lieu de l’installer correctement dans la foulée, je l’ai laissée telle quelle, avec encore l’étiquette du prix dessus !! Il faut vraiment que je m’y mette…).
Pour vous résumer tout ça : nous avions deux pièces : un salon, et une cuisine, séparées par un grand couloir. Un second couloir courait le long du salon et desservait les chambres. Nous avons fait disparaître les couloirs, abattu les cloisons, fusionné la cuisine, l’entrée et le salon en une seule pièce, et laissé uniquement la cheminée trôner au milieu de ce nouvel espace ouvert. Pour isoler deux des trois chambres, nous avons créé un tout petit sas (la porte rose sur le mur rose). Puis, nous avons démonté la vieille cuisine, fait refaire les murs, les peintures, poser un parquet sur les tomettes rouges, et Robinson et son frère ont monté une nouvelle cuisine, designée par Robinson (qui y a passé toutes ses heures libres durant plusieurs semaines, le pauvre). Résultat : une cuisine hyper fonctionnelle, entièrement pensée selon nos besoins et nos pratiques quotidiennes, des tiroirs immenses, pas de poignée et peu de fioritures pour un look assez épuré (en contraste avec la multitude de couleurs des murs, et toute la déco chargée du salon).
Je suis vraiment contente du résultat. Au début, les peintures bariolées m’ont fait douter, je me suis dit que j’avais fait une erreur et aurais du rester sobre, du blanc et du gris et puis voilà. Mais une fois le parquet posé, puis la cuisine installée, les combinaisons de couleurs ont fait sens, et tout s’est merveilleusement équilibré. Bon, il y a toujours des potes qui diront « moui, j’ai un peu de mal avec ce rose… » ou « un seul vert aurait peut-être suffit? » mais les goûts et les couleurs, c’est bien connu, sont discutables. Robinson est conquis par les peintures, et moi je me sens bien chez nous, dans cet intérieur coloré, lumineux, cosy et joyeux qui nous ressemble assez. Voilà, je vous laisse vous faire votre idée, dites moi ce que vous, vous en pensez !

Capture d_écran 2018-05-26 à 13.55.33

 

Capture d_écran 2018-05-26 à 13.54.58

 

Capture d_écran 2018-05-26 à 13.54.33

 

Capture d_écran 2018-05-26 à 13.55.15

 

Vous pouvez le voir, il y a encore du bazar un peu partout, des couvertures par terre pour protéger le sol lorsqu’on monte un tiroir manquant, ou qu’on repeint un truc… des cartons qu’on vide petit à petit pour ranger dans nos nouveaux tiroirs de cuisine, de la déco qu’on fixe au mur dès qu’on a un moment… mais qui traîne en attendant. Bref, c’est encore un peu le chantier mais ça prend forme.

Je vous laisse avec une photo de notre vue depuis le séjour/cuisine et terrasse, je ne m’en lasse pas de ces couchers de soleil roses et bleus fantastiques…

Capture d_écran 2018-05-26 à 13.55.58

 

A bientôt !

 

NB : les photos de ce billet sont personnelles et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Publicités

Sunday Morning 2018 #2

La vie à la campagne est douce et paisible, je ne m’en lasse pas (en même temps, cela ne fait que quatre mois qu’on y est ^-^)

Lorsque je rentre du travail, après une journée entre voiture, embouteillages, pollution, rues saturées de monde, circulation intensive du centre-ville, bruit et klaxons… et que j’ouvre ma portière, que le silence de la campagne m’enveloppe, que les odeurs de feu de cheminée, de bois humide, d’herbe mouillée explosent sous mon nez, c’est comme un shoot de Xanax ah ah, je me sens immédiatement plus calme, la paix et le silence de cette vie plus isolée et plus lente me font beaucoup de bien.

IMG_1097

Little et moi passons beaucoup de temps à l’extérieur, dans notre jardin. Little joue avec rien, des bâtons, trois cailloux… il observe les vers de terre, il collectionne des pommes de pin, il éparpille les feuilles mortes. Je lutte contre mon envie de lui aménager un terrain de jeux incroyable, car j’ai aussi envie qu’il garde ses jeux simples, son plaisir du peu. Je prévois de lui installer un bac à sable au printemps, et j’ai déjà acheté une simple planche de balançoire que Robinson fixera au grand cèdre du jardin, au mois de mai. J’ai fait une croix sur les grands portiques balançoires, les toboggans… et je bannis les trampolines qui, paraît-il, font de grands dégâts au niveau des vertèbres des enfants en pleine croissance. De toute façon, je trouve ça trop imposant et laid pour en installer un dans le jardin 😉

J’aime énormément jardiner, je bêche beaucoup, je prépare notre futur potager en creusant des plates-bandes, et puis je nettoie les talus de leurs feuilles mortes et du lierre grimpant qui envahit chaque recoin du jardin.

Robinson, lui, coupe le bois, prépare les petits fagots à garder pour la cheminée et les tas de branches qu’on ne pourra pas faire brûler.

Toute la famille s’active, qu’il pleuve, qu’il neige, ou qu’il fasse moins dix degrés, comme mercredi dernier. Pas un jour ne passe sans que nous ne soyons dehors. Élever Little dans la nature nous paraît trop primordial, et impossible pour Robinson et moi de rester enfermés toute une journée !

 

Snowing sunday

IMG_1067

En février, nous sommes partis une semaine à la montagne, en famille (mes parents, mon frère et ma belle-soeur étaient de la partie). Nous avons beaucoup profité, surtout du fait que Little était gardé par ses grands-parents. Robinson et moi avons fait du snow chaque jour, et profité à fond de ce temps libre qu’on a peu souvent tous les deux ensemble. J’ai aussi emmené ma belle-soeur à une séance de yoga dans la station où nous étions, elle n’en avait jamais fait et c’était vraiment chouette de pouvoir partager cela avec elle ! Les soirs, lorsque Little dormait, nous buvions notre tisane en jouant à des jeux de société (vous connaissez le super « Les aventuriers du Rail »?), ou en bouquinant, ou en discutant tranquillement. Nous avons passé une journée juste Little Robinson et moi, pour emmener Little dans les télécabines et faire une randonnée en altitude, dans la neige (pas très longue, mais fatigante !). Nous avons eu la chance d’assister au départ de traineaux tirés par les chiens loups de la station, c’était magnifique et Little a été très impressionné (mais pas plus que par les télécabines, sa nouvelle passion). Cette semaine nous a fait beaucoup de bien.

 

Green sunday

IMG_1141

J’ai fait l’acquisition d’une nouvelle plante, un Alocasia aussi appelé « Oreilles d’éléphant », je la trouve très belle avec ses grandes feuilles veinées. Je continue mes petites expériences botaniques en bouturant toutes les plantes qui me tombent sous la main. Cela n’aboutit pas toujours, je n’ai d’ailleurs toujours pas réussi à faire germer un noyau d’avocat… !

 

J’ai terminé d’écrire mon roman ! C’est un événement important pour moi, je suis en pleine relecture et j’avoue que l’avoir terminé, c’est aussi jouissif qu’inquiétant. L’écriture m’a demandé tellement de temps, d’énergie, d’investissement personnel, que j’ai peur de me retrouver désemparée lorsque j’aurai définitivement bouclé ce projet. Bien sûr, j’ai plein d’autres idées d’histoire à écrire, et des tonnes de choses à faire (reprendre la couture, entre autre), mais je sens tout de même qu’en ce moment se joue quelque chose pour moi, la fin de quelque chose, l’acceptation de lâcher prise, un peu comme quand on laisse grandir son enfant (et qu’on le met à l’école pour la première fois, sujet qui est d’ailleurs AUSSI très délicat pour moi ^-^).
Je prépare un billet spécial sur ce thème, si cela vous intéresse STAY TUNED comme on dit 😉

 

Montessori sunday

IMG_1151

Avec Little, je savoure nos moments en tête à tête, ceux que me permet encore mon mi-temps. L’année prochaine, je reprendrai le travail à temps plein sans doute (je prie encore pour obtenir un 80%…) et Little ira à l’école (…! °_°)
Voici une photo de notre goûter.
En ce moment, nous sommes dans l’apprentissage des versés, et je profite de son goûter pour le laisser s’entrainer à verser son lait d’une petite carafe vers sa tasse. Il est très fier de lui lorsqu’il ne fait pas tomber une goutte à côté !
On s’entraine également à l’extérieur, avec des carafes remplies de coquillages, de sable ou de semoule très fine.

Home sweet home

IMG_1156

Actuellement, nous sommes dans une phase de travaux très grisante (pour moi, pas pour Robinson ^-^ Lui trime sur les plans de la cuisine). Je suis chargée de tout le côté « déco » et vous imaginez bien que je m’en donne à cœur joie. J’ai rencontré une super architecte d’intérieur qui me conseille avec beaucoup de justesse et de discernement, c’est génial d’avancer ainsi épaulée et écoutée dans un domaine que je ne maitrise pas bien.
J’ai donc compris, grâce à elle, que primait pour moi  les matières, par rapport aux couleurs ; que j’étais très attirée par les matériaux bruts, le bois, le béton, et donc les teintes naturelles ou neutres… En même temps, pas facile pour elle de me conseiller, car je lui explique que je ne veux pas d’un intérieur trop à la mode, trop Instagram ; que j’aimerais quelque chose de plus original, moins impersonnel, moins vu et rebattu… C’est assez difficile de trouver l’équilibre entre le beau, le chaleureux, et le personnel. Bien sûr j’aime les intérieurs scandinaves… mais ai-je vraiment envie de vivre dans une maison toute blanche et épurée, moi qui aime le désordre, les couleurs, les tissus ethniques et les objets chargés d’histoire, les livres et les tissages, les plantes, les tapis, les guirlandes de lampions… ? Je vais le mettre où, mon bazar…? Bref, voilà mes questionnements actuels, qui sont passionnants à mes yeux et dans lesquels je me plonge volontiers je l’admets ^-^ C’est un vrai plaisir de s’investir dans sa maison, de manière sérieuse je veux dire, avec Robinson qui me rappelle constamment à quel point il compte sur moi pour trouver le bon mix, le bon équilibre, pour que notre intérieur soit beau et chaleureux. Que notre maison soit lumineuse, accueillante, pratique, mais aussi… époustouflante 😉 On y met tellement de temps et d’argent, on a envie qu’elle soit magnifique, comme tous les gens qui passent par là (achat, travaux, réaménagement…) j’imagine. En tous cas, j’ai hâte de vous montrer tout ça, je prends des photos de chaque étape pour pouvoir vous faire, à la fin, un avant-après des changements de la maison.

IMG_1148

Voici les petits et plaisants événements de notre quotidien ces derniers temps. La vie est douce même si l’hiver traine, on se languit de voir les premiers bourgeons sur nos arbres, et on rêve déjà des futurs apéros qu’on prendra sur notre terrasse face au coucher de soleil (oui, ça, c’est un peu le rêve ultime… Le soleil qui se couche dans la vallée aux pieds de notre village, qu’on domine de notre petite colline boisée…). A très bientôt !

 

NB : les photos de ce billet sont personnelles et non libres de droits, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Wild new chapter

Tout a changé. Nous avons emménagé dans notre maison il y a 9 jours exactement. À présent, il s’agit pour nous de recréer un quotidien, des habitudes et des repères. Le silence absolu nous perturbe un peu, on n’avait plus l’habitude. Le noir total, lorsque la nuit tombe, nous surprend encore. Pas de réverbère autour de la maison, pas de phares, de néons… A peine, au loin, la fenêtre éclairée d’un voisin qu’on devine derrière les branches de sapins. Le carrelage froid glace nos pieds habitués au parquet de l’appartement bien chauffé. Mais on va s’y faire, il faut juste s’adapter. Ce moment de chamboulement me rappelle la naissance de Little : un moment de joie immense accompagné d’un sentiment de bouleversement total. La panique et la peur que rien ne soit plus jamais comme avant. Et puis, avec un peu de temps, les habitudes reviennent, de nouveaux repères se créent, et on est rassurés : la vie continue. C’est un peu ce qu’on vit en ce moment : la plongée dans l’inconnu. Même si c’est un rêve qui se réalise, cette maison, la nature partout, le calme, cela ne se fait pas sans inquiétude et sans moment de doute. A-t-on pris la bonne décision ?

Mais lorsque mes inquiétudes m’assaillent, je m’assois dans mon nouveau salon, face aux baies vitrées qui surplombent une vallée, le village, et des champs. J’observe tout ce vert. Les branches des sapins qui ondulent doucement. Et au loin, les monts du Beaujolais qui se découpent dans la ouate des nuages. Et je suis rassurée. Bien sûr qu’on a pris la bonne décision. Reste plus qu’à rendre familière cette nouvelle maison. Et cela ne se fait qu’avec un peu de temps passé entre ses murs.

Ce que tout de suite, j’ai aimé dans cette maison, c’est son potentiel. Lorsque je l’ai visitée, la première fois, j’imaginais tout ce qu’on allait pouvoir en faire. Elle n’était pas assez exploitée par ses propriétaires, elle n’était pas mise en valeur. J’avais plein d’idées.
Aujourd’hui, on y est, et lorsque je dresse la liste des changements à opérer pour transformer cette bâtisse en une maison idéale pour nous, j’ai le vertige tant il y a à faire. Mais ça ne me fait pas peur. On a le temps. C’est notre maison, on y fait ce qu’on veut, et au rythme que l’on veut.

Pour vous donner une idée, je peux vous dire par exemple que toutes les peintures sont à refaire : les murs sont enduits d’un crépi de papier horrible, blanc râpeux. Nous avons fait venir un peintre qui va nous proposer des devis pour lisser les murs et y coller de la toile à peindre (le rendu est vraiment plus propre que lorsqu’on peint directement sur le plâtre). Autre exemple : au sol de notre séjour, du couloir et de la cuisine, il y a de la tommette. Certains s’extasient sur ce matériau, moi pas du tout ! Je suis une extrémiste des sols en bois, je ne veux que du parquet, du plancher, du bois partout ! Le carrelage, la tommette, sont trop froids pour moi. J’aime la chaleur des planchers qui craquent. Et puis, notre tommette est rouge foncé, couleur que je n’affectionne pas particulièrement et qui ne se marie pas vraiment avec notre intérieur. On projette donc de refaire le sol des pièces concernées. En attendant, je glisse en chaussons sur la tommette pour ne pas geler sur place !

Notre grand projet, aussi, est d’abattre la cloison entre la cuisine, le couloir, et le salon, afin de créer une grande pièce séjour avec cuisine ouverte, plus moderne, correspondant mieux à un mode de vie familial où l’on passe beaucoup de temps en cuisine, ou à table, ou encore tous ensemble sur les canapés. Nous avons donc réfléchi à un projet mêlant tout cela, les peintures, le parquet, les cloisons à enlever… on dessine et on s’imagine à quoi cela va ressembler, c’est vraiment chouette de se lancer là-dedans avec Robinson, on a hâte de commencer tout ça (même si on va faire faire une grosse partie des travaux car nous sommes trop novices en la matière et avons peur de rater notre pièce principale ! On s’essaiera aux travaux dans les pièces du sous-sol, moins « importantes »).

 

Ce week-end, je prenais mon petit déjeuner devant la baie vitrée, et sur la terrasse face à moi, un petit écureuil pas farouche du tout est venu sautiller, faire le clown, puis sauter de branche en branche dans notre sapin. Il était si près… On a l’habitude d’en voir car il y en a beaucoup au parc de la Tête d’Or (où j’ai passé à peu près 40% de mon temps ces quatre dernières années!!!). Mais là, on avait l’impression qu’il n’était venu que pour nous saluer, nous ses nouveaux voisins, voir à quoi on ressemblait et si on avait l’air sympas ! Little était fasciné, immobile il regardait, le sourire aux lèvres.

En parlant de lui, il est celui qui semble s’acclimater le mieux au changement. Il adore la « nouvelle maison », sa nouvelle chambre, et surtout le terrain de jeux gigantesque que notre jardin et le village lui offrent. On fait de grandes balades dans le froid, matin et soir, on commence à s’occuper du jardin, à ramasser les pommes tombées et pourries au pied de l’arbre, à ratisser les feuilles. Little participe un peu, il est comme un poisson dans l’eau en pleine nature (tiens tiens, je me demande de qui il tient cela…?).

fullsizeoutput_210.jpeg

(Little en bas de notre allée)

Vendredi matin, le soleil à peine levé, un camion est monté en haut de notre allée pour déverser 6 mètres cubes de bûches pour la cheminée. Little, collé au carreau de la fenêtre de sa chambre, n’a pas loupé une miette du spectacle. Puis, toute la journée, Robinson et moi avons chargé les bûches éparses dans notre brouette (rutilante et neuve) et entassé notre bois dans le garage. Cela nous a pris des heures, mais à la fin de la journée, nous étions si satisfaits de notre effort et du résultat : des murs recouverts de bûches minutieusement alignées et empilées. J’ai hâte que notre cheminée fonctionne (le ramoneur doit venir au début du mois de décembre) pour profiter de belles flambées chaleureuses…

fullsizeoutput_209.jpeg

 

J’aimerais vous montrer quelques photos, mais j’ai cassé mon téléphone il y a quelques jours… J’ai tout de même pu prendre deux photos dernièrement, que je poste ici en attendant de faire mieux voire même, de vous écrire un billet « avant/après travaux », une fois que tous nos projets se seront mis en place.

D’ici là, je vous souhaite un bon week-end, et à très bientôt.

Sunday Morning #14

Le verdict est tombé : trop de contractions, bébé trop bas, col qui commence à être un peu ouvert (oui je ne vous épargne aucun détail) (désolée…) = la sage-femme a dit ON SE CALME sinon l’accouchement va avoir lieu avec plus d’un mois d’avance. Donc depuis jeudi, c’est alitement, sieste, je ne sors pas de chez moi et je vis avec les volets clos… Je vous laisse imaginer à quoi ressemblent mes journées : il fait 40°c dans notre appartement, il n’y a pas d’air, je suis toute seule car Robinson doit bien aller travailler, j’ai des contractions à gogo qui me bloquent la respiration, des douleurs lombaires et dans les trapèzes, et une furieuse envie de me rendre utile quand je vois la tonne de choses qu’il nous reste à faire avant l’arrivée de A. (ou bien est-ce J. ? Ou S. ? On ne sait toujours pas… !!!! ^-^). Qui a dit : « Non mais t’inquiète tu auras tout le temps de préparer l’arrivée du bébé quand tu seras en congé avant d’accoucher »…?? Heureusement que j’ai un Robinson à la maison ; la pauvre, après ses grosses journées de travail, il enchaîne sur la préparation du repas, le rangement, le ménage… et moi je le regarde, allongée dans le canapé, culpabilisant à fond (alors que, je le sais bien, il n’y a aucune raison de culpabiliser et ce repos forcé est ce qu’il y a de mieux pour le bébé). Ah la la, on s’en souviendra de cette fin de grossesse en pleine canicule, je vous le dis !!! 🙂

En attendant, cela me laisse un peu perplexe quant au contenu de ce Sunday Morning… je pourrais vous montrer des photos de mes pieds croisés sur le canapé, ou de ma bouteille d’eau qui ne me quitte pas. Ah, ou alors un cliché de mes 4 brumisateurs d’eau laissés un peu partout dans l’appart ?
Je vous épargnerai les looks culotte-top en coton et ma no-make-up-face, ou, pire, les photos de mes repas ! Je peux tellement peu bouger que je grignote vite fait ce qui me tombe sous la main, histoire de me nourrir, mais c’est clairement affligeant… Un exemple?  Ce mélange pâtes/riz arrosé de sauce soja et de gruyère râpé…? Miam! Ah ah… En vérité, la seule chose que j’ai envie de manger, c’est du froid : des glaces, des nectarines fraîches, du jus de pamplemousse rose… Du glacé qui me rafraîchit et ne pèse pas trop sur l’estomac.

Alors ce Sunday Morning… Eh bien… je me suis dit que j’allais simplement vous parlez des livres  et films qui ont ponctué mes journées de sieste, des choses qui me font envie, là, en ce moment, ou encore des inspirations Instagram ou Pinterest… Heureusement, avant le rendez-vous chez la sage-femme, j’avais pris quelques photos de looks, et les sorbets restent assez photogéniques pour que je leur fasse une petite place ici aujourd’hui  🙂

Et bien sûr, j’espère que vous aurez compris que c’est avec humour que je vous présente cet état de fait, et que loin de moi est l’idée de me faire plaindre en évoquant cela ici. Je souhaitais juste dire que, oui, la vie sur les blogs paraît souvent cool, belle et zen, mais que la réalité est aussi parfois plus prosaïque, moins glamour, et qu’on le sait toutes, alors un peu d’autodérision de temps en temps ne fait pas de mal ^-^

Sunday look et baby-bump

Capture d’écran 2015-07-19 à 18.16.07Cette jolie robe à l’imprimé « palmiers » vient de chez Asos, a coûté une misère (une douzaine d’euros je crois), n’est pas prévue pour la grossesse mais a une coupe si cool, si fluide et si adaptable qu’elle peut se porter en toutes occasions. Ici, ceinturée pour éviter de me donner l’air d’une tente de campeur, mais lorsque je n’aurai plus mon baby-bump, elle sera super chouette aussi portée simplement, de manière très loose. Les bretelles fines et le décolleté en V sont des détails que j’aime énormément et qui lui donnent du style. Bref, pour une fois que j’ai l’impression de dénicher une pépite pour une bouchée de pain, je suis bien contente !

IMG_139735 ème semaine… Officiellement, encore quatre et des poussières… Va-t’on tenir jusque là…?

Sunday ice-cream

IMG_1410Au quotidien (depuis que je suis enceinte), je suis une adepte de la crème glacée ; chaque jour, je mange soit un Snickers glacé (oooh que c’est mal !), soit de la glace au chocolat noir de chez le pâtissier… C’est mon petit plaisir, le seul qui me reste vu que je ne peux ni faire de sport, ni boire d’apéro, ni danser et faire la fête all night long, ni me baigner… etc. Alors bon, je ne me prive pas, j’ai bien le droit à une petite douceur, même si je garde en tête que je vais devoir vite perdre cette (mauvaise) habitude après l’accouchement sous peine de me transformer en petite bouteille d’Orangina !!
Aujourd’hui, même les Snickers glacés ne me faisaient pas envie (la chaleur me coupe vraiment l’appétit). Alors j’ai sorti mon blender, et j’ai mixé quelques framboises surgelées avec un peu de lait d’avoine et d’arôme de vanille. Un DÉ-LI-CE ! L’aspect n’est pas forcément appétissant, les petits grains donnent un air rugueux à ma glace, mais ce sont justement ces petits grains que j’aime le plus, qui rendent si authentique la texture de ce genre de sorbet. On n’a pas juste le goût du fruit, on a le fruit entier ! Un régal, et d’une simplicité enfantine ! Que demander de plus ?…

Sunday movie

begin again

J’avais eu envie de voir ce film à sa sortie, l’année dernière, et puis je l’avais raté au cinéma et puis l’automne et puis l’hiver et puis et puis… je mets un point d’honneur à regarder en été un film qui se déroule en été. Je vous l’ai déjà dit je crois, je suis très attachée au respect de la saisonnalité, ah ah… Je n’aime pas lire, en plein été, un livre dont l’intrigue a lieu en hiver, ou en automne. Au contraire, lorsqu’il neige dehors, je n’ai envie que de romans et de films aux paysages enneigés, à l’atmosphère froide, voire des histoires de Noël. Bref, je n’aime pas trop être en décalage avec ce que je regarde ou lit… (#maniaque). Donc, Begin Again (ou « New York Melody » pour la version française), j’attendais l’été pour le regarder. Chose faite. Et c’était un bon moment. Un bon petit film sans prétention, avec des acteurs que j’aime beaucoup (Mark Ruffalo, je L’A-DO-RE), une Keira Knightley qui, ouf, fait de moins en moins de mimiques insupportables (non mais, dans Love Actually elle est juste insupportable ! Heureusement que son jeu a évolué depuis, non ??), une histoire de musique, de passionnés, New-York en plein été… Ce petit film se laisse regarder avec plaisir, et est idéal pour faire comme moi : attendre tranquillement que le temps passe, que la chaleur tombe, que l’énergie revienne… Parfait pour une petite pause estivale, en somme.
L’avez-vous vu ? Et aimé ?

63618bee049d1123ab9faecc4675c1cc

Sunday Instagram

Sunday DIY

J’aime énormément les créations de Julie. J’aime son blog, son univers, l’ambiance qui se dégage de ses photos, de ses looks, de sa famille, de sa déco, de ses voyages, de ce qu’elle fabrique de ses doigts habiles. Bref, j’aime beaucoup cette fille. Je l’ai découverte grâce au blog Inside Closet et depuis, la suit sur Instagram et sur son blog. A force de voir ses merveilles de macramés, j’ai très très très envie d’essayer moi aussi. J’ai regardé plusieurs tutoriels, cherché des modèles faciles pour débutants, commencé un tableau Pinterest même… il faut juste que Robinson m’achète la corde nécessaire et hop, je me lance. J’ai hâte d’essayer ! Idéalement, je rêverais de faire ce genre de guirlande :

IMG_1280source : instagram de Julie

Mais je vais sans doute commencer par quelque chose de plus simple, de moins ambitieux… Et j’essaierai aussi les fameuses suspensions pour plantes vertes, que je trouve super jolies :

Processed with VSCOcam with f2 preset

source : lili in wonderland

Sunday « it’s coming !! »

IMG_1405Une petite photo de la commode qui se remplit, se remplit… J’ai passé la semaine à faire des lessives, étendre le linge, plier, ranger… tous ces petits vêtements trop mignons, il fallait qu’ils soient bien propres pour être portés. Entre les draps, les langes, les leggings, les bodys et les pyjamas… pfiou, ça en fait, du linge ! J’ai bien du faire une dizaine de machines ! Et c’est le seul effort que je me suis autorisé à fournir durant mon alitement forcé. Par petites touches, je suis parvenue à aider un peu Robinson et à me sentir un peu plus prête pour la grande arrivée ! Je vous prépare un article spécial avec quelques petits looks, juste parce-que c’est trop choupi (non, non, rassurez-vous, je ne suis pas en train de virer gaga… Mais que voulez-vous…? Mon quotidien, actuellement, n’est pas fait d’autre chose que de ce rendez-vous éminent, et mon ventre prend tellement de place, ma vie est tellement régie par cela en ce moment, qu’il est difficile pour moi de parler d’autre chose : en effet, je ne VIS PAS AUTRE CHOSE !! ^-^ Bientôt, bientôt, les choses reprendront leur cours normal. Et si vous n’en pouvez plus d’entendre parler de bébé par ici, please, ne fuyez pas définitivement, revenez dans 2 ou 3 mois quand les choses se seront tassées 🙂

Sunday craquage

zesssource : blog de Zess

Le mauvais côté quand on reste chez soi avec internet pour seule ouverture sur l’extérieur ? Le shopping virtuel… J’ai rempli beaucoup (beaucoup) (beaucoup beaucoup) trop de paniers cette semaine. Entre autre, cet achat déco (que je ne regrette pas du tout) (et que j’ai hâââte de recevoir) : un sublime tapis d’inspiration berbère comme j’en cherchais depuis longtemps. Vu sur le blog de Zess (j’aime beaucoup l’univers de cette blogueuse, et tous ces bons plans !), je n’ai pas hésité très longtemps, et j’ai craqué… Bien sûr, un tapis pour le salon, ce n’est absolument pas notre priorité actuellement. Je sais. Mais je suis faible… et puis, si on raisonne comme ça, un tapis… c’est inutile, ce n’est jamais le bon moment pour l’acheter ! Alors pourquoi attendre ?
(argumentation zéro, je sais… ^^)
J’ai failli acheter la table basse dans la foulée, et puis je me suis raisonnée un peu. Quand même, ne poussons pas… ^-^

 

Voilà pour mon Sunday Morning (qui est plutôt un Sunday Evening, mais je suis décalée, et puis il fait tellement chaud… !!).
Comment se présente ce mois de juillet caniculaire pour vous ? Des films et des livres à me conseiller pour passer le temps ?

A très bientôt !

 

NB : toutes les photos de ce billet (sauf précision) sont personnelles et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

 » A ma maison « 

Lorsque mes élèves parlent de chez eux, j’entends souvent ce « à ma maison » qui me fait sourire. Le concept du « chez moi » ne les a pas encore tous convaincus, alors que ce « à ma maison » est très parlant pour eux… Alors ce matin, ce mercredi pas encore travaillé, je leur fait un petit clin d’oeil. Parce que c’est ma dernière semaine avec eux, après deux ans passés dans cette école. Mais je ne suis pas triste, non, car la fin d’une chose signifie toujours le début d’une autre, c’est ce qu’on dit non? Et je sais que les mois à venir vont être remplis de découvertes, de rencontres et de nouveaux projets… pleins de promesses. Tout ça créé un mélange de mélancolie, douce, et d’excitation impatiente.

En attendant d’en savoir plus sur les jours et semaines à venir, je prends toujours autant de plaisir à décorer notre cocon suspendu au-dessus des toits ; j’ai plus ou moins mis en place tout ce que j’avais en tête et à présent je fonctionne au coup de coeur, je marche à la révélation au détour d’une page de magazine, d’une vitrine de boutique ou des milliards d’inspirations de Pinterest en particulier et d’Internet en général. J’ai acheté des stores en bambou pour poser sur la fenêtre de notre chambre, j’aime le côté « californian way of life » que ce détail peut apporter (et encore une idée qui provient de Pinterest : ici), je cherche encore le tapis idéal pour réchauffer le parquet de notre salon, et il me reste plein de photos à encadrer et de posters à dénicher pour décorer nos murs… Ah, et ces stickers sapins qui attendent d’être décalqués, mais je ne suis toujours pas sûre de la pièce où j’aimerais les voir…

Et oui, on n’en a jamais vraiment fini, il reste toujours des détails à peaufiner, et quand je vois mes parents, qui ont acheté notre maison il y a bientôt vingt ans, et qui n’ont toujours pas terminé de l’aménager entièrement, je me dis qu’il faut savoir être patient pour se faire le « Home sweet home » de nos rêves, et qu’il faut être capable d’accepter que notre intérieur ne sera jamais aussi parfait que les pages de Milk ou que nos tableaux Pinterest… ^_^ Mais l’imperfection a quelque chose d’attrayant, vous ne trouvez pas ? Car si nous achevions tout, parfaitement, tout de suite, où serait le plaisir ?

Je vous laisse avec quelques photos de détails de notre modeste déco, mais ce sont ces détails qui nous font nous sentir chez nous et nous donnent envie de profiter à fond de notre appartement. J’espère que ça vous plaira !

IMG_8998

Les boules lumineuses La case de cousin Paul, le long de la baie vitrée du balcon… Je ne suis pas très originale car j’ai la même guirlande que 80% de la population, mais who cares? Ces petites boules multicolores sont tellement jolies… et elles mettent une touche de gaieté dans notre séjour. J’ai choisi des associations de couleurs un peu improbables, beaucoup de doré, de turquoise, pas mal de jaune, d’orange et deux roses (poudré et framboise), des mariages parfois risqués et des teintes flashy, mais j’avais envie de peps, d’une explosion de couleurs, et j’aime énormément le résultat final.

 

IMG_9003

Dans le coin repas, un mini jardin botanique se développe (une immense orchidée blanche est venue en grossir les rangs depuis que j’ai pris cette photo), le végétal prend ses quartiers face aux deux grandes fenêtres ensoleillées. Je n’ai pas la main verte, mais la foi oui. Ces plantes vont tenir, grandir, s’épanouir, je m’y engage ! (tiens, ça fait combien de temps que je n’ai pas bassiné les orchidées…?)

 

IMG_8996

Ce rocking-chair, j’en rêvé longtemps, je vous en avez déjà parlé : pour une quinzaine d’euros, il fut mien, en parfait état et exactement comme je voulais qu’il soit : des lignes simples et droites, du bois brut (vernis, mais qui se décape ou se recouvre facilement), une assise profonde… J’envisage de le repeindre, en blanc ou en rose très pâle, ou en jaune (et aussi), ou en turquoise… Ou de le laisser comme ça, « dans son jus » comme on dit, avec ce côté un peu western qui me plaît bien aussi… Qu’en pensez-vous, vous ?

 

IMG_9006

Avec les beaux jours, j’ai toujours envie de troquer ma vaisselle habituelle pour des assiettes, des nappes, des verres ou encore des serviettes plus fun, plus estivaux… Ces assiettes Perroquet, je les ai achetées chez Habitat, je les trouve magnifiques et ne me lasse pas de les utiliser à tous les repas. Elles sont comme une tranche de soleil posée sur notre table, lumineuses et vitaminées!

 

photoUne autre photo du rocking-chair, habillé d’un énorme coussin à la housse tissée main (pas par moi évidemment), recouvert d’un plaid en faux lapin, et surmonté d’un châle indien, à plumes… Je le trouve terriblement boho, comme ça… Et vous, qu’en pensez-vous ?

Voilà pour ce rapide tour, je vous épargne cette fois les photos du balcon, que je vous montre déjà (trop) régulièrement ! Voudriez-vous que je poste des photos de la déco de la chambre ? Et avez-vous une préférence, une suggestion pour la couleur du rocking-chair ?

En tous cas, pour ma part, j’adore lire des billets déco sur vos blogs, et découvrir les photos de vos intérieurs, alors n’hésitez pas à faire, encore et encore, des articles à ce sujet !

A très bientôt !

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits