Travel with me – Pura Vida au Costa Rica

tumblr_natsynDQoC1sybbyyo2_1280

Bonjour !

Il fait beau, demain on ne travaille pas, le weekend s’annonce ensoleillé voire chaud, bref, ça sent les vacances (on a le droit de rêver un peu, non ?!)… et si on en profitait pour s’envoler au Costa Rica ?

Cette vidéo de voyage est celle que j’aime « le moins » (dans le sens où j’adore littéralement les deux autres, celle de Nouvelle-Zélande et celle d’Ecosse) mais c’est aussi parce que c’est la première que j’ai réalisée moi-même (sans l’aide de Robinson) et qu’aujourd’hui, je vois tous ses petits défauts et toutes les choses que j’aimerais modifier.

Aussi, c’est la vidéo pour laquelle j’ai eu le plus de difficultés à trouver une bande-son ! Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours plus d’inspiration lorsqu’il s’agit de paysages de montagnes, de sommets enneigés, de froid et de pluie, que des plages paradisiaques et des cocotiers… Je me voyais mal mettre Bob Marley en fond, même si pour la séquence sur les Caraïbes, il aurait été plus qu’approprié !

Et je ne vous parle pas de ce morceau que j’ai choisi pour accompagner la séquence sur San José !! Je voulais un artiste local, quelque chose en espagnol et typique du Costa Rica, mais ce n’est vraiment pas le genre de musique dont je raffole ! Mi-rap mi-variété, ouïlle ouïlle je ne m’y fais pas ! Bon, c’est sans doute aussi parce que j’ai regardé la vidéo des dizaines et des dizaines de fois après avoir passé des dizaines et des dizaines d’heures à travailler dessus. Vous imaginez sans peine dans quelle mesure une musique dont vous n’êtes pas particulièrement fan (mais qui, entendue une fois, ne vous déplairait pas non plus outre mesure), écoutée en boucle pendant des heures, peut devenir insupportable… !

tumblr_na560iMC251sybbyyo6_1280

Pour vous resituer rapidement ce voyage et la vidéo, voici quelques rappels :
– nous allions rendre visite à l’une de nos meilleures amies, qui s’est mariée avec un Costa-Ricien et qui était enceinte de 7 mois au moment de notre venue
– on a donc eu la chance de découvrir ce pays avec des locaux, ce qui fait qu’on a eu un très bon équilibre entre les visites « touristiques » (parcs nationaux, volcans) et les coins un peu plus sauvages et préservés des autochtones. Et puis, les histoires de Berny (qui exerce le métier de conteur-marionnetiste ^-^) sont fabuleuses, il a l’art de raconter n’importe quelle anecdote d’une manière si pittoresque que tout devient passionnant !
– nous sommes partis deux semaines au mois d’août 2014, soit la « mauvaise saison » au Costa Rica (mais en réalité il n’y a pas beaucoup de changements d’une saison à l’autre, apparemment…)
– après ma tête aux cheveux longs et clairs, vous allez me voir brune avec les cheveux très courts, c’était l’année de mon gros changement capillaire
– on a vu plein d’animaux, des singes, des ratons-laveurs, une baleine, des iguanes, des wapitis, et surtout des grosses, grosses araignées. Mais ça va, on a survécu.
– la nourriture locale est bonne mais peu variée. Nous, ça nous allait bien, on raffole d’avocat et de mangues, de noix de coco et du mélange riz-haricots rouges, et les tortillas au maïs sont délicieuses là-bas, on s’est donc régalés (même si, à la fin, on en avait un peu marre, du « casado », le plat typique du pays, qu’on a mangé quasiment tous les jours pendant deux semaines !)
– la bière de ce pays, l’Imperial, est l’une de mes bières préférées, et on a gouté plein d’autres bières locales artisanales, car, au plus grand bonheur de Robinson, le logement de nos amis était situé tout près d’un bar à bières artisanales, le rêve pour un amateur de bières comme lui !
– vous verrez souvent nos amis sur la vidéo, car en effet on a passé pile-poil la moitié du séjour avec eux. On rayonnait à partir de San José, où ils vivent. Parfois on partait 3 ou 4 jours, seuls, puis on revenait les retrouver et tous ensemble on partait quelques jours, etc…

tumblr_nafgjnWeiI1sybbyyo2_1280

Voici le lien de cette nouvelle vidéo : ici

Et le mot de passe est volcans

J’ai adoré lire vos remarques et commentaires sur le film de la Nouvelle-Zélande, c’était génial de voir ce que la vidéo a su évoquer pour vous et quelles émotions on a pu faire passer grâce à elle ! Merci encore ! J’espère que vous serez tout aussi bavard(e)s pour celle du Costa Rica, et encore une fois n’hésitez pas à me faire part de ce qui aurait pu être amélioré selon vous, ça m’aidera pour les prochains montages ! D’ores et déjà, je peux amorcer cette critique constructive, car, si je pouvais, il y a des éléments que j’aimerais changer : la musique du début, que j’aime bien mais qui est vite lassante sur la fin de la séquence, par exemple, et ma tête parfois (souvent!) !! Je dis « si je pouvais » car Robinson refuse qu’on retouche les vidéos a posteriori, il préfère qu’elles restent authentiques, avec leurs imperfections. Au final, il a raison, tout est toujours perfectible et il faut savoir se contenter, à un moment donné. Donc voici notre vidéo pleine d’imperfections mais qu’on aime quand même ! Car, hé, oui, je vous ai dit que c’est celle que j’aimais le moins, mais je l’aime quand même, beaucoup ! Et puis, ce voyage nous a vraiment plu, on a adoré ce pays, et on compte y retourner avec nos enfants dans quelques années. Le Costa Rica est un petit paradis encore assez sauvage où il fait vraiment bon vivre. Si vous en avez l’occasion, surtout, visitez le ! Vous ne regretterez pas j’en suis sûre !

A très vite ! Bon jeudi !

Sunday Morning #40

Bonjour ! Je n’ai pas pris beaucoup de photos cette semaine car Little a été malade, une gastro sévère qui a débuté dimanche soir et dont on continue à guetter les signes, inquiets, car vendredi il n’était toujours pas rétabli… Bon, rien de bien grave rassurez-vous, mais un bébé patraque et grognon, des nuits entrecoupées, et beaucoup, beaucoup de lessives… ^-^ Du coup, ce sera un petit Sunday Morning aujourd’hui !

Sunday look

IMG_2909

Jeudi, il a fait (un peu) beau et (très) bon, alors j’en ai profité pour étrenner une jupe midi achetée en février dernier. Je l’adore, cet imprimé wax, cette coupe élégante, ses poches… Bien sûr, j’ai ajouté à cette tenue un perfecto en cuir sous lequel était glissé un gilet !

Sunday breakfast

IMG_3073

Après cette semaine fatigante, on avait envie de réconfort, Robinson et moi. Hier soir j’ai préparé ma pâte à crêpes, et ce matin, au petit-déjeuner, on s’est régalés de bonnes crêpes vegan et de jus d’oranges fraichement pressées. J’utilise toujours la même recette pour les crêpes, celle du blog Au vert avec Lili.

Le magazine de la semaine

IMG_3045

A force d’en entendre parler sur les réseaux sociaux, j’ai eu envie de découvrir ce nouveau magazine, « Slowly Veggie« , et je ne regrette pas ces 4,90 euros car il est très beau, bien fait, intéressant et accessible. Utile ET joli. Il me permettra de renouveler un peu mon carnet de recettes car je commence à me lasser de toujours cuisiner mes choux de bruxelles ou mes pois chiches de la même façon… j’ai épuisé mes livres de recettes, ce magazine tombe donc à pic!

La déception de la semaine

IMG_3063

Cette robe… Sortie en hiver 2013, elle me fait rêver depuis. Mais 480 euros pour une robe en soie, je n’ai ni les moyens ni l’envie de me le permettre. Trois ans plus tard, je mets enfin la main dessus sur un vide-dressing. Bon, la taille n’est pas la mienne, mais la robe est ample, je lis des commentaire sur d’autres vides-dressings assurant que le 36 conviendrait parfaitement à un 38… et le prix est vraiment intéressant… et je la cherche depuis si longtemps… et… bref, je l’achète ! Sauf que, non, le 36 ne convient pas à un 38, du tout. Mes bras passent à peine dans les manches, et pourtant j’ai les bras fins ! Lorsque je l’enfile j’ai peur de faire craquer le buste, surtout que la soie est un tissu très fragile. Bref, je suis déçue car elle est encore plus belle en vrai. Je la regarde là, suspendue sur son cintre, en me demandant si je ne pourrais pas la faire retoucher, élargir les manches, etc etc… mais je sais bien que non. Donc, retour à la case vide-dressing pour elle et à la case recherches pour moi… To be continued.

L’inspiration de la semaine

IMG_3049

Je vous en parlais jeudi : nous préparons nos vacances d’été, et je me plonge avec ravissement dans les univers de voyages de quelques blogs (merci pour vos suggestions d’ailleurs!), comptes instagrams, et dans ce livre magnifique. Il me fait rêver, les photos et mises en scènes sont sublimes, et les récits de ces « Outsiders » donnent envie de sauter dans un avion pour filer à l’autre bout du monde dans la minute ! Un joli cadeau à faire ou à se faire !

Le billet de la semaine

Capture d’écran 2016-04-03 à 11.44.59

Pour rester dans la thématique du voyage, voici un article, sur le blog de Chroniques d’une carotte, qui m’a beaucoup plu ! Il s’agit d’un petit guide pour un road trip en Australie, et chaque item m’a donnée envie de retourner dans ce pays que je n’ai que trop rapidement visité ! Ses photos, les plages, l’ambiance, le récit de son expérience personnelle… si vous avez envie de vous dépayser un peu ce dimanche, alors que (je ne sais pas pour vous, mais ici) la pluie menace de tomber d’une minute à l’autre et le ciel est bien trop bas et gris, un petit shoot de ce billet ensoleillé illuminera votre journée !

A très bientôt ! Bon dimanche !

Un café et un voyage s’il vous plait

IMG_1363Je ne sais pas vous, mais pour moi il y a des choses qui sont intrinsèquement liées entre elles et que je ne parviens pas à dissocier, même en essayant de changer les habitudes qui les ont ancrées comme telles.
C’est le cas du « latte to go«  ou du « iced americano to take away« … Starbucks (et autres cafés à emporter), pour moi, sera toujours associé à nos voyages. Mettez moi un gobelet de café entre les mains, et me voilà projetée dans nos souvenirs : à Sydney sur le port en train de photographier des mouettes qui se bécotent… tôt le matin assise à côté de Robinson dans le camper-van qui sillonne les routes de Nouvelles-Zélande… à 5h du mat’ dans le désert déjà brûlant de Death Valley, face à l’Artist Drive ou au Badwater Basin… Qu’il soit chaud ou glacé, noir ou noyé de lait de soja, le café à emporter me donne systématiquement l’impression d’être en terre inconnue, d’être une étrangère parmi une foule d’autochtones, et ce même si c’est la rue en bas de chez moi que je suis en train d’arpenter.

Capture d’écran 2015-07-17 à 16.43.20(à Sydney, il y a 2 ans tout pile…)

Ces petites réminiscences surgissent à chaque fois que je sirote mon café à emporter ; alors peu importe si je suis à Metz ou à Lyon, chez moi, en France… : tout prend une autre teinte, les passants, les immeubles, les bus… Je les regarde avec une curiosité nouvelle, comme un quotidien auquel je n’appartiendrais pas mais que je parcourrais en touriste, les yeux grands ouverts…IMG_1368

C’est chouette, quand même, non ? Ça permet de voyager un peu à moindre coût 🙂

Ça vous arrive aussi, de ne pas pouvoir vous empêcher de faire ce genre d’association un peu farfelue ?

Our trip to Scotland -1-

écosse image présentation

Nous rentrons d’un voyage de 10 jours en Ecosse, 10 jours sur les routes, en amoureux. 10 jours de randonnée dans des décors sauvages et assez gigantesques. 10 jours de nourriture écossaise aussi, et de froid !

J’aimerais vous raconter un peu ce voyage, alors voici quelques billets pour partager avec vous ce super chouette road-trip hivernal, qui vous donnera peut-être, qui sait, l’envie de découvrir ou de re-découvrir ce magnifique pays.

Tout d’abord, il faut savoir que je n’attendais rien, en particulier, de l’Ecosse. Ayant vécu en Irlande durant un an, pays pas trop éloigné de l’Ecosse et au climat assez similaire, j’imaginais retrouver le même genre de paysage et cela m’allait très bien. J’ai donc été très surprise par la taille des paysages des Highlands : DÉMESURÉ ! Au lieu de l’Irlande, c’est à des souvenirs de Nouvelle-Zélande que cela m’a renvoyée !

Ne m’attendant à rien de particulier, j’ai du coup été surprise, agréablement, et émerveillée par la beauté des paysages : immenses et sauvages. C’est aussi l’avantage de voyager en hiver, dans des pays… froids. Prise d’assaut en été, l’Ecosse s’offre désertique en basse saison, ce qui permet de savourer pleinement chaque vue, chaque randonnée… sans avoir l’impression d’avoir eu la même idée que 1000 autres touristes bien décidés à prendre la même photo et à manger dans le même restaurant que soi ! Robinson et moi apprécions énormément cette solitude du voyage. Nous sommes un peu sauvages nous-mêmes, et nous aimons être seuls sur les chemins, plongés dans nos pensées, prenant le temps de marcher à notre rythme ou de nous arrêter tous les 100 mètres pour installer notre matériel photo et shooter. Voyager en hiver, c’est un peu comme voyager hors du temps : on est moins pressés, les journées sont fatalement plus courtes donc quand la nuit tombe on rentre au chaud, on peut prendre le temps de lire, d’écrire notre journal de voyage, de trier nos photos… toutes ces petites actions qui participent du voyage, l’ancrent dans nos mémoires.

Durant ces dix jours, j’ai vraiment eu ce sentiment de temps au ralenti : on a soufflé, on a profité, on était tous les deux, on a beaucoup discuté, échangé, mais aussi beaucoup laissé nos esprits vagabonder au rythme de nos pas sur les chemins de rando. On a pris un grand bol d’air pur et froid, revigorant, et nous voilà rentrés regonflés à bloc, pleins de motivation et de projets, forts de cette énergie qu’insufflent les voyages dans nos quotidiens.

J’espère que ces petites étapes en photos, le long des routes écossaises, vous plaira. Rendez-vous dans la semaine pour un premier article sur Edimbourg !

A très vite !

PS : est-ce que ça vous fait ça aussi, les voyages ? Ce besoin de se retrouver seule, ces shoots d’enthousiasme et d’énergie qui nous font repartir de plus belle après le retour ?
Tenez-vous, vous aussi, un journal de voyage ?

Ecosse-63b

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

It’s time to fly away

Merci à toutes pour vos petits mots sur le dernier article. J’étais très impatiente de vous annoncer la nouvelle, même si je ne savais pas trop comment le faire sans tomber dans la niaiserie ou le « trop de dévoilement ». Pour le reste, on verra au fur et à mesure comment s’intégrera cette nouvelle étape ici, sur le blog.

En attendant, nos valises sont prêtes, les guides sont glissés dans les sacs à dos, nos chaussures de randonnée attendent sagement dans l’entrée, bref, we are ready to go ! A nous les Highlands sauvages et les mashed potatoes devant le feu d’une cheminée.

blogécosse

Nous serons de retour dans 11 jours, d’ici là j’ai prévu quelques petits billets programmés pour ne pas laisser le blog à l’abandon (et parce que j’ai plein d’articles en retard!!!).

A très bientôt !

NB : photo personnelle, non libres de droits. Merci de ne pas l’utiliser sans mon autorisation.