30 days of yoga – 1/3 – AVANT

1/3 Yoga with Adriene – je commence

Comme vous avez eu l’air enthousiastes lorsque j’ai évoqué ici mon challenge « 30 jours de yoga », et que vous sembliez intéressé(e)s par un article à ce sujet, j’ai préparé 3 petits billets pour présenter ce challenge mais surtout, partager avec vous mon ressenti avant, pendant, et après ces 30 jours de yoga. J’espère que ces reviews vous seront utiles !

IMG_1096

Pourquoi un challenge de 30 jours de yoga ?

Vers 7 mois de grossesse, j’avais adoré profiter de mon congé pré-accouchement pour essayer de pratiquer le yoga un peu plus quotidiennement. Peut-être vous rappelez-vous de ce billet où j’évoquais le plaisir de pouvoir faire chaque jour plus d’une heure de yoga, dans le jardin de mes parents (un genre de « 30 days of yoga », mais sans support vidéo, sans prof, et plus répétitif). Cela m’aidait à vivre ma grossesse de manière calme et sereine, tout en me permettant de bouger un peu, de déverrouiller mon corps changé sans craindre de provoquer une fausse couche ou des douleurs.

Seulement, voilà. Faire une heure de yoga par jour, c’est impossible, ou alors pour un très petit nombre d’entre nous. Entre le boulot, les courses, les copains, la vie de famille… difficile de s’octroyer cette pause de 90 minutes tous les jours. Surtout si l’on a une autre activité sportive en parallèle. Ou alors, donnez moi votre secret pour avoir des journées de 36 heures !!

Paradoxalement, les bienfaits du yoga se ressentent particulièrement lorsque la pratique est régulière. Une séance quotidienne est donc idéale pour profiter vraiment des avantages de cette discipline…

Screen+shot+2015-03-31+at+10.14.33+PM

Adri-qui ?

Adriene, une prof de yoga texane, toute jeune et toute fraîche, nous a donc concoctés 30 vidéos sur sa chaîne Youtube pour nous permettre de faire un petit peu de yoga, tous les jours, sans nous ennuyer, et sans trop alourdir notre emploi du temps déjà bien chargé !

686def400349b7f047e1a0617fcf00fb

Pourquoi ça donne envie de se lancer ?

Le principe de chaque épisode est simple : une séance courte (entre 12 et 30 minutes, c’est selon), et des enchainements variés d’un jour à l’autre. Un jour, Adriene nous invite à nous consacrer à des postures qui sollicitent les abdominaux, un autre jour c’est trente minutes de méditation qui nous sont proposées, etc… Ainsi, pas de lassitude, chaque nouvelle vidéo est une découverte, et cela permet de maintenir la motivation, qui pourrait s’étioler à force de répétitions.

Avec un bébé de 3 mois à la maison, et une tonne de choses à faire (courses, ménage, blog…) (comme tout le monde, j’imagine…), ce n’est pas évident pour moi de trouver le temps de retourner au studio de yoga où je prends habituellement des cours. J’ai déjà du mal à trouver un créneau pour aller nager une fois par semaine… Alors cette idée de me lancer un défi n’était pas pour me déplaire, la stimulation de mon esprit de compétition (qui ne s’est développé que dans sa dimension auto-réflexive ; je n’aime pas du tout me mesurer aux autres, mais j’adore m’auto-challenger et essayer de me dépasser) m’obligeant à une certaine discipline, et m’encourageant à ne pas abandonner le projet en cours de route.

Pas très yogi, l’esprit de challenge, pensez-vous ?

Le dépassement de soi n’est pas contraire à l’éthique du yoga, de même que la discipline à laquelle on devrait s’astreindre lorsqu’on pratique (Mathilde explique cela très clairement dans son petit livre* ).

Capture d’écran 2015-11-10 à 23.33.59

Bref, tout ça pour dire que cette idée de trouver trente petites minutes dans une journée pour dérouler son tapis et prendre un peu de temps pour soi me plait bien ! Je trouve ça génial que des personnes comme Adriene donnent autant de leur temps et de leur énergie pour partager ce qu’elles aiment et nous permettre de pratiquer, quelle que soit notre condition et notre niveau de yoga !

Pas d’élitisme avec Adriene, elle propose des variations pour tous les niveaux et pour tous les besoins. Pour ce qui est du matériel nécessaire, elle se contente du strict minimum : un tapis ou une serviette, et c’est tout ! En gros, pour se lancer dans le challenge, il suffit d’apporter sa bonne humeur (quoique, même pas forcément, car il m’est arrivé parfois de lancer la vidéo du jour en me disant que rien ne parviendrait à me dérider de mon humeur grognonne, et finalement, après quelques salutations au soleil, mes ronchonnements s’étaient envolés!) et de se fixer pour seul objectif de départ celui d’aller jusqu’au bout du défi.

Cependant, avant même de commencer, je m’étais déjà résignée à une certaine indulgence, prête à accepter que peut-être il arrivera à une ou deux reprises que je ne trouve pas le temps de faire la vidéo du jour. Pour cela, je citerai encore une fois Mathilde :
« Si je rate un cours de yoga, je déculpabilise ! Si j’ai une bonne raison, je peux rater un cours ! Si je n’ai pas de bonne raison, je peux aussi rater un cours ! Mais alors, je ne me blâme pas parce que je n’y suis pas allée. La vie est déjà assez compliquée comme ça, pas la peine d’y ajouter des pensées négatives. » (p. 151)

find+what+feels+good

* Patanjali a écrit les Yoga Sutra où il explique que le yoga se compose de 8 membres, ou 8 échelons à gravir pour atteindre le bonheur. Parmi ces échelons, il y a les Niyama, 5 principes d’autodiscipline, dont l’un d’eux est « tapas », l’action, qui préconise discipline et patience. Je cite Mathilde du blog Mathilde fait du yoga, qui a écrit un petit guide de yoga très clair et passionnant ; elle explique : « Le yoga prend du temps, requiert de la patience, de la discipline. La discipline, dans le yoga, c’est une partique régulière et constante, pour que les progrès se fassent et s’impriment dans notre corps. La discipline dans le yoga, c’est donc venir en cours régulièrement, ou en pratiquer chez soi un petit peu chaque jour : il faut cultiver l’effort. » p. 150
Le yoga malin, de Mathilde Piton, éditions Quotidien Malin, 6 euros. Son blog ici.

Alors, êtes vous prêt(e)s à vous lancer vous aussi ?

A mercredi prochain pour le bilan de mi-parcours !

Illustrations : thecrabandthemoon

Photos d’Adriene : son instagram

Photo 1 : perso, merci de ne pas l’utiliser sans mon autorisation