Nourish yourself : spring rolls

IMG_0470

Ce n’est pas de saison, mais c’est tellement bon !
Les rouleaux de printemps sont, depuis 3 ou 4 ans, l’une de mes spécialités. J’adore ça, alors j’en fais très régulièrement. A un moment, nous en mangions toutes les semaines (ahhh, la bonne époque où on avait le temps de cuisiner 😉  )

Pour préparer ces délices, il ne faut pas d’ingrédients trop difficiles à trouver, par contre il faut s’armer d’un peu de patience et de dextérité (mais bon, quand on sait appliquer du vernis à ongles de la main gauche, on sait tout faire, non?).

Ingrédients :

des feuilles de riz déshydratées (rayon asiatique)
des filets de poulet (ou des crevettes décortiquées pour une version « mer »)
des feuilles de menthe
des vermicelles de riz (rayon asiatique)
une ou deux petites sucrines (ou des feuilles de laitue)
un avocat
j’aime bien ajouter des carottes pour le croquant, mais ce n’est pas indispensable
et de la sauce pour nems et rouleaux de printemps
(les adeptes de graines comme moi pourront aussi ajouter quelques graines de lin ou de sésame dans leurs rouleaux)

Préparation :

– faire cuire le poulet en aiguillettes (ou décortiquer les crevettes)
– laver la sucrine et les feuilles de menthe
– réhydrater les vermicelles de riz, les égoutter et réserver
– peler et couper l’avocat en tranches assez fines (et les carottes)
– faire chauffer de l’eau pour réhydrater les feuilles de riz au fur et à mesure de leur utilisation
-> mettre chaque ingrédient dans un petit bol et préparer le plan de travail pour commencer à garnir et rouler les rouleaux de printemps.

IMG_0468

Dernière étape :

Disposer tous les ingrédients au centre de la feuille de riz réhydratée puis rouler. Généralement, je commence par disposer les vermicelles et le poulet (ou les crevettes), puis l’avocat, et en dernier les feuilles de sucrine et de menthe.
Si la technique du roulage ne vous est pas familière, voici un petit tutoriel photo (merci Pinterest !) très clair. Franchement, on prend très vite le coup de main, il faut juste prendre son temps pour éviter de déchirer la feuille de riz.

Capture d’écran 2015-09-30 à 10.42.13

source

Ce plat est à la fois terriblement gourmand et extrêmement sain ! (si on n’abuse pas de la sauce) (contrairement à moi qui en met des tonnes à chaque bouchée!!!). En plus, ces petits rouleaux sont bien pratiques à emporter ; généralement, j’en prépare pour Robinson et moi et il m’en reste 3 ou 4 pour mon déjeuner du lendemain. Petits, compacts, faciles à transporter, ces spring rolls ont souvent constitué ma lunch box à l’école les années passées. Mais ils sont aussi parfaits en entrée lorsqu’on reçoit des invités ! J’ai hâte d’avoir un peu de temps ces jours prochains (mes parents viennent passer quelques jours avec nous et vont beaucoup s’occuper de leur Little, je pense!) pour en préparer à nouveau ! It’s been a long time !

IMG_0472

Bon appétit !

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits (exceptée la photo du tutoriel dont la source est mentionnée). Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Publicités

Sunday Morning #21

Hello !

Je profite de cette 21ème édition de mon Sunday Morning hebdomadaire pour vous remercier, car je ne le fais pas assez. Merci d’être de plus en plus nombreux à me laisser d’adorables messages, à passer ici, à prendre le temps de dire des choses si gentilles, gratuitement, juste par gentillesse… Ça me touche, toujours, et j’ai l’impression de ne pas être capable de vous le faire comprendre ni savoir. Alors, juste, merci encore d’être là, car sans vous ce blog n’aurait pas vraiment de raison d’être, et c’est votre présence ici, vos réactions, vos petits mots, qui me donnent envie d’écrire et de prendre en photo mon quotidien pour le partager avec vous.

IMG_0398

Cette semaine a été… à la fois très douce et très épuisante. Avoir un bébé fait définitivement disparaître le mot sérénité de votre vocabulaire. Depuis que je suis maman, l’anxiété et l’inquiétude sont mes amies et je m’en passerai bien. Heureusement il n’y a rien de grave, rassurez vous. Des petites interrogations, des petits stress passagers… des choses que les mamans qui me lisent comprendront sans doute très bien 😉 Parfois, je me dis « Vivement que Little soit plus grand, afin qu’on soit un peu moins inquiets et qu’il puisse nous dire ce qui ne va pas au lieu de pleurer et de chouiner et de nous laisser comme deux idiots à faire la liste de tout ce qui pourrait être la cause de sa gêne », mais en même temps je n’ai pas du tout envie qu’il grandisse trop vite, je trouve qu’il a déjà tellement changé depuis 8 semaines !! Et j’aime trop pouponner et m’occuper de ce bébé pour souhaiter qu’il soit trop vite un petit garçon ! Tant pis, alors, si je panique lorsque quelque chose cloche mais que je ne sais pas immédiatement quoi. Robinson m’encourage à suivre mon instinct de maman, à la manière des louves, et c’est vrai que la plupart du temps ça fonctionne plutôt bien… ^^

Le look de la semaine

IMG_0330

Je profite du retour de la fraîcheur pour sortir mes gros gilets, achetés durant la canicule (logique quoi… ^-^). Ce jour là, j’avais envie de simplicité, le noir et blanc allait donc de soi. Mais je n’ai pas pu m’empêcher, au moment de partir, d’attraper mon châle Hmong (cadeau de Robinson pour mon anniversaire cette année, je rêvais de ce châle depuis 3 ans !!) et de faire complètement vriller le monochrome de la tenue.

IMG_0328

Les matins de la semaine

IMG_0333

Je vous le disais, malgré ces inquiétudes de maman, la semaine a été douce, car Little est avec nous depuis presque deux mois maintenant, et nous nous sommes bien habitués à cette nouvelle vie à trois, avec les changements de rythmes et de routine que cela implique. Se lever la nuit, dormir pendant ses siestes, anticiper ses biberons, chaque sortie, partir en promenade, l’installer dans le porte-bébé… Autant de petits gestes qui sont devenus quotidiens et rassurants.
L’un des moments de la journée que je préfère (outre la promenade au parc), c’est le matin. Little prend son biberon, puis reste éveillé et on passe du temps ensemble, avec au programme beaucoup de câlins, de mimiques et de petits cris (petits cris de souris pour lui, d’extase pour moi…). Le matin, on prend le temps. Ou pas. Parfois, c’est intense, avec un rendez-vous à l’extérieur et toute la logistique que cela nécessite. Alors je passe chez Starbucks après avoir grignoté quelques bouts de tartines avant de partir de l’appart. Et parfois, c’est tranquille, on n’a rien de prévu et on peut profiter :
IMG_0320

Et puis, il y a les meilleurs matins de la semaine, ceux où Robinson est avec nous, le week-end. Là, on chille royalement, en pyjama, la cafetière tourne en continue jusqu’à midi, on discute, on s’extasie, on joue, on câline, on rigole, on organise notre journée… Le bonheur.

IMG_0415

Sunday craquageIMG_0424

Encore un gros gilet, encore chez Zara. Ce gilet brodé m’a immédiatement plu, avec ses franges et ses couleurs boho. Je ne le quitte plus, il est parfait pour la mi-saison (en faisant office de veste), et sera parfait aussi en hiver, sous un manteau et avec une grosse écharpe bien chaude. Je suis ravie, je l’adore !

Sunday food

IMG_0395

Pour les matins où je n’ai pas trop le temps (ou bien pour ceux où je n’ai pas trop de motivation ^-^), j’ai trouvé l’astuce : des gaufres surgelées. Merci Picard. Elles sont délicieuses, aériennes et légères, elles ressemblent vraiment aux gaufres que l’on achète dans les fêtes foraines ! 2 minutes au grille-pain, un nuage de sucre glace par-dessus, et hop, mon petit-déjeuner est prêt !IMG_0403

Bon, malgré cela, il ne faut pas que j’oublie que j’ai quelques kilos de grossesse à perdre (et on sait bien que ce ne sont pas des kilos dont on se débarrasse facilement !). Alors j’essaie de reprendre, tout doucement, le chemin d’une alimentation plus saine et équilibrée. Je me suis découverte une passion pour les pois chiches grillés au four, juste assaisonnés de cumin et d’un filet d’huile d’olive. Hyper simples à préparer, et hyper bons !

L’inspiration de la semaine

IMG_0404

Cette photo… waouh… !!
Elle provient du compte Instagram de @spiritualgangster, une marque de vêtements de yoga très chouette. Je trouve que la lumière, la mise en scène, l’océan sont d’une beauté incroyable sur cette photo ! Elle me propulse directement à 10 000 kilomètres, à Hawaii, je sens presque l’humidité de l’air et la chaleur timide du soleil couchant (ou levant ?). Ça me donne, bien sûr, terriblement envie de voyager…

Et voilà pour cette nouvelle semaine qui s’achève. Le temps passe si vite. Au programme aujourd’hui, pour la clôturer : le traditionnel tour au marché, suivi d’un poulet rôti avec mon frère et des copains, puis une balade tous ensemble au parc, avant de finir sur une soirée tranquille à la maison, devant un épisode de Rectify (notre série du moment) et avec une bonne infusion ! Et vous ?

Je vous souhaite une belle semaine !

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits (sauf la dernière photo dont la source est mentionnée). Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Sunday Morning #20

Il est tard, en ce dimanche soir, mais je persiste à intituler mon article du dimanche « Sunday Morning »… Il faut dire que nos week-ends sont bien chargés et intenses, et que je ne me pose tranquillement qu’à la fin de ceux-ci, vers 19h, lorsque Little est couché et que le tourbillon s’apaise. Ce week-end encore, nous avions des amis de Metz venus rencontrer notre bébé, ainsi qu’un anniversaire hier soir… Pas le temps de traîner, donc ! Mais ça me rend tellement heureuse de continuer à avoir la même vie qu’avant, avec ce petit bonheur en plus de désormais vivre tout cela à trois.

Le look de la semaine

IMG_0252 IMG_0256

Après 9 mois sans alcool, et donc à faire la fête en mode « limitée et raisonnable », il me tardait de retrouver un peu mes copines, des verres de vin et le dancefloor. Mes amies sont géniales, elles m’ont organisées une soirée digne d’un enterrement de vie de jeune fille, mais inversé. Une soirée pour retrouver leur copine qui s’était mise en pause le temps de couver bébé, une soirée avec pleins de bars, un restaurant, deux boîtes de nuit, et des verres de vin. Little était avec son papa et moi, j’ai rangé mon pantalon de jogging, enfilé mes boots adorées et j’ai même pris le temps de me coiffer (il faut dire que mes cheveux ne ressemblaient plus à rien, la coupe courte ayant repoussé, je n’avais la même longueur nulle part, alors je me contentais généralement de les attacher en mini queue de cheval…) (vous comprendrez plus tard pourquoi j’emploie l’imparfait dans cette phrase…^-^). Cette soirée avec mes copines, à ne me préoccuper que de profiter, danser et m’amuser, m’a fait beaucoup de bien. Mais je dois avouer que Little m’a beaucoup manquée, et qu’en rentrant à 3 heures du matin, j’ai été trop heureuse de le retrouver réveillé pour le biberon de nuit, dans les bras de son papa ! (Note : je n’allaite plus. C’est pourquoi je peux à nouveau boire de l’alcool. Je préfère le préciser plutôt que de passer pour une mère indigne!!)  🙂

Le « vite fait » de la semaine

IMG_0230

En semaine, lorsque Robinson travaille et que je suis seule à la maison avec Little, je n’ai vraiment pas le temps de cuisiner (parfois, je n’ai même pas le temps de manger !), alors plutôt que de manger des pâtes à tous les repas (quand j’ai le temps de faire chauffer l’eau…) ou de filer au MacDo puis de culpabiliser, je suis passée chez Picard et j’ai fait une razzia en plats préparés, notamment des spécialités asiatiques. Ces petites bouchées au porc cuites à la vapeur étaient vraiment bonnes, j’ai été agréablement surprise (je m’attendais à un truc un peu pâteux, et à un goût approximatif, mais c’était plutôt fin et très bon !).

Le point cheveux de la semaine

Comme je le disais, je n’en pouvais plus de mes cheveux. Ils étaient plus longs dans la nuque, très dégradés devant, et beaucoup de mèches dépassaient, pas du tout à la même longueur que le reste de la masse… voilà ce que c’est lorsqu’on laisse évoluer une coupe au bol sans repasser chez le coiffeur pour retoucher les différentes étapes de la repousse… Vendredi soir, pour ma soirée filles, j’ai pris le temps de faire chauffer mon GHD et j’ai essayé de donner un petit côté wavy à ma coupe approximative. Mais le lendemain matin, à bout, ne supportant plus ma tête dans le miroir, j’ai laissé tomber et je suis allée chez le coiffeur. Je voulais simplement égaliser les pointes, ne plus avoir deux longueurs différentes et cette abominable nuque longue. J’avais en tête un petit carré tout simple, assez court, et c’est exactement ce avec quoi je suis ressortie. Je ne voulais pas que la coiffeuse coupe trop (parfois certains coiffeurs ont les ciseaux qui les démangent, et l’impression de ne pas avoir fait leur job s’ils n’ont pas taillé une grosse quantité de cheveux, non?), j’ai bien insisté sur le fait que je voulais simplement rattraper ma « non-coupe ». Et je suis ravie du résultat !! Ce petit carré un peu flou est parfait, il ne demande presque pas d’entretien, je peux ne pas me coiffer le matin et avoir l’air de l’être malgré tout (je suis une vraie flemmarde du cheveux !). Voilà le résultat :

IMG_0305

Le portrait de famille de la semaine

IMG_0249 IMG_0311

Les dimanches ont une nouvelle saveur depuis que nous sommes trois. J’adore ce moment où l’on part, en famille, se promener au Parc de la Tête d’Or. Je me sens complète, comblée, il ne manque rien, je suis heureuse. Pleinement. Je suis avec les deux hommes de ma vie, tout le monde va bien, on se balade le nez au vent, tous les trois, que demander de plus ?
IMG_0299IMG_0307

La recette de la semaine

IMG_0508

J’avais congelé des épinards frais au printemps, il restait des oeufs et des champignons au frigo, et faire une pâte à tarte ne prend pas plus de cinq minutes. Voilà les raisons qui m’ont donnée envie de préparer une tarte salée ce jour là, et elle était délicieuse ! Et ultra simple à réaliser.

Je vous souhaite une belle semaine, en espérant que l’arrivée de l’automne soit pour vous aussi synonyme du bonheur de se pelotonner dans des vêtements plus chauds, d’enfiler des bottes et de porter du moutarde et du orange, synonymes de la joie de boire un thé le soir en rentrant du travail (ou, comme moi, autour de 17h parce que, même si on ne travaille pas, l’heure du goûter c’est important!), de boire des bières dans des pubs bruyants et douillets et de faire des promenades au milieu des feuilles mortes !

A bientôt.

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits. Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Sunday Morning #19

Hello ! Dur dur de trouver le temps d’écrire, mais j’essaie de me tenir au moins à mes articles dominicaux. Promis, un jour, je reviendrai plus souvent ! (I’ll be back)

Comment a été votre semaine ? Ici, elle a été plutôt chouette, avec beaucoup de sorties, beaucoup de copains, beaucoup de Little aussi forcément 😉

Ces derniers jours ont été intenses, fatigants aussi mais pour de bonnes raisons, et on a passé beaucoup de temps autour de tables pantagruéliques, j’ai mangé un peu n’importe comment et n’importe quoi. Ce soir, on calme le jeu, je blogue un peu, regarde une série avec Robinson et prépare une soupe de chou-fleur ! Histoire de rééquilibrer un peu tout ça…

Les accessoires de la semaine

IMG_0161

Mes Converses pourries, mais avec des lacets dorés qui brillent !

IMG_0157

Un bébé sur l’épaule, ça vous habille une tenue toute simple, direct !  😀

Les looks de la semaine
IMG_0159

Du jean troué, des converses 10 ans d’âge, du léopard et du moutarde, un peu de doré et de dentelle pour rendre la tenue un peu plus féminine, et hop, l’un de mes uniformes du moment.


IMG_0148Ma blouse fétiche, une vieille paire de Minnetonka, me voilà parée à affrontée un samedi pluvieux et gris pour rejoindre la bande  au bistrot de la Passerelle et y passé une grande partie de l’après-midi.


IMG_0112

Un jeudi soir sur les péniches, à profiter de l’été indien, c’est orteils dehors mais petit pantalon léger pour affronter la fraîcheur de la nuit.

IMG_0053

Oui, je porte beaucoup ma parka kaki et mon jean boyfriend troué, je sais. C’est ma tenue doudou, que j’enfile lorsque je n’ai pas d’inspiration (et autant vous dire qu’en ce moment, m’habiller n’est pas une priorité ^-^)

La sortie de la semaine

IMG_0076

Les balades quotidiennes au parc ont repris. 8 kilomètres par jour pour Little et moi, histoire de se remettre tout doucement en forme et de prendre l’air.

Le bébé de la semaine

IMG_0082

Un petit look fait d’imprimés et de rayures pour Little, bien installé en grenouille dans son transat.

Les craquages de la semaine

IMG_0107

Little dans le porte bébé contre mon ventre, cela veut dire : balade plus courte (et donc, pas de parc). Alors je marche dans mon quartier, et fatalement, je passe devant l’étal de la pâtisserie. Il était 17h, j’avais faim… c’était l’heure du goûter quoi (j’ai pris un Trianon, un truc délicieux plein de chocolat craquant, de biscuit, de crème… miam)

Je vous épargne la photo du déjeuner au MacDo. Oui, quand je vous dit que j’ai craqué… je ne plaisante pas !

Le petit bonheur de la semaine

IMG_0153

Une soirée à la maison, avec nos amis lorrains venus rencontrer Little (et le couvrir de cadeaux!!!!), boire du champagne et se régaler de tous les délicieux produits achetés aux Halles de Lyon, fromages, charcuterie, macarons… La vraie vie quoi !

Le gros bonheur de la semaine

IMG_0144

Robinson a bien senti que jeudi, je commençais à fatiguer. Allaiter, se lever plusieurs fois par nuits, bercer, porter… répéter les mêmes gestes encore et encore, aussi doux et satisfaisants soient-ils, c’est épuisant. Et physiquement, je souffre. Mon dos, particulièrement, est douloureux. Alors vendredi soir, Robinson m’a offert un massage traditionnel thaïlandais, une heure de pur bonheur, tonique et décontractant, j’en suis ressortie les muscles déliés, le corps tout flagada, avec l’impression d’avoir été essorée et vidée de toutes mes tensions musculaires. C’était un moment génial, à refaire plus souvent!

Et voilà pour ma semaine en images : intense, fatigante, heureuse, satisfaisante. Bon, on ne reviendra pas sur le fait que ce Sunday Morning va finir par devoir s’appeler Sunday Evening, d’accord ? 😉

Bonne semaine !

NB : les photos de ce billet sont privées et non libres de droits, merci de ne pas les utiliser sans on autorisation.

Sunday Morning #18

Hello !

Quel bonheur de se réveiller ce dimanche matin (à 9 heures !!) (bien sûr, je me suis levée deux fois cette nuit, hein, faut pas rêver ^-^) et de voir le soleil inonder l’appartement, sans suffoquer de chaleur ! La météo ressemble enfin à un début de mois de septembre, et ça sent la rentrée pour de vrai, il était temps ! Ici, on respire et on attend avec impatience les premiers frimas automnaux et l’apparition des feuilles rousses sur les arbres !
Ces deux dernières semaines ont été, elles, plutôt caniculaires (et pénibles à supporter, du coup). Robinson a repris le chemin du boulot mardi dernier et j’expérimente depuis les joies d’être seule avec bébé, toute la journée. Ce n’est pas toujours facile, car parfois Little ne dort pas pendant 2 ou 3 heures d’affilée, et pleure. Dur dur de ne pas s’inquiéter et se poser mille questions (Qu’est-ce que j’ai mal fait ? Est-ce qu’il va être traumatisé ? A t’il mal quelque part??). Malgré tout, j’ai eu du temps pour aller voir des amies, pour faire des balades au parc et même un peu de shopping. J’ai été souvent au marché, j’ai pu cuisiner, bref, la vie reprend véritablement son cours ! Et ça, c’est plutôt rassurant !

Les looks de la semaine

IMG_0060Grosse chaleur VS…
IMG_0021

… tenue d’automne !

La gourmandise de la semaine
IMG_0054

J’avais un stock de framboises de chez mes parents qui n’attendait qu’à être préparé en confiture. Rien de plus facile, et cette première expérience m’a donné envie de me lancer dans la confection de plein de pots de confitures aux goûts variés (j’ai testé depuis un mélange rhubarbe/vanille, hmmm un délice!).

Le « je me reprends en main » de la semaine

IMG_0068

Avoir un tout petit nourrisson, cela signifie se lever plusieurs fois la nuit, et ne plus avoir aucun rythme. Cela signifie aussi : manger à n’importe quelle heure, et grignoter beaucoup (parce qu’on a faim, ou parce qu’on a besoin de se réconforter grâce à la nourriture, ou encore parce que ça donne à la nuit un petit air de journée, qui nous aide à dédramatiser les réveils nocturnes à répétition…). Du coup, j’ai un léger sentiment de « laisser aller » ces derniers temps, alors j’essaie de le combattre en buvant beaucoup d’infusions, et stoppant complètement ma consommation de glaces (dur dur !) et en me mettant aux fameuses « detox water ». Robinson a un peu rigolé en voyant les morceaux de concombre flotter dans mon eau, mais il a l’habitude de mes mélanges farfelus et de mes trips new age ! N’empêche, l’infusion de concombre, je n’aurais pas cru, mais c’est super bon !

Le DIY familial de la semaine

IMG_0023

Je suis plutôt dans une période tissage, mais ma maman, elle, est toujours très tricot. Elle a confectionné ce petit gilet pour Little, mais n’avait pas eu le temps d’y coudre des boutons. Hier, je suis allée à la Droguerie (j’adore cette boutique!) et j’ai choisi des petits boutons noirs à pois blancs, que j’ai cousu sur le gilet. Little a donc pu mettre aujourd’hui, pour aller au marché, ce joli cadeau fait presque à 4 mains !

L’autre gourmandise de la semaine (ou le « je ne me reprends pas si en mains que ça finalement » de la semaine)

IMG_0001

Hier matin, Robinson s’occupant de Little, je me suis octroyée une petite escapade en centre ville, avec un petit déjeuner chez Starbucks (et un gros craquage), puis un petit shopping tour (infructueux, mais ça fait toujours du bien) (et j’ai pu éliminer de ma wish-list toutes ces magnifiques fringues que je voyais défiler sur Instagram et qui, en réalité, une fois sur moi, se sont avérées assez moyennes, ce qui a fait plaisir à mon compte en banque !).

L’inspiration doudou de la semaine

IMG_0018

Cette tenue, postée sur le compte de Billabong, m’a immédiatement donné envie d’être au mois d’octobre, de me balader en forêt avec Robinson et Little, de ramasser des branches (pour les tissages et autres bricolages que j’ai en tête) et des châtaignes, de finir la journée devant un bon feu de cheminée dans la grande maison de mes parents, à la campagne, à nous réchauffer en buvant des thés et des cafés et en discutant longuement avec mes proches. Alors, oui, elle n’est pas très sexy cette tenue : le boyfriend jean sans forme, le sweat molletonné, les Ugg fourrées, l’écharpe-plaid… Mais franchement, il y a des moments où l’on se dit : who cares ? Le pratique, l’agréable, le confortable doivent aussi parfois prendre le pas sur le style non ? En tous cas, moi, cette photo, je l’ai immédiatement adorée !

Le plaisir retrouvé de la semaine

IMG_0031

Un dîner en amoureux, ce samedi soir, avec un peu de vin et même des bougies ! Le truc qu’on n’avait pas fait depuis ce qui nous semblait une éternité (alors qu’en vrai, je pense que ça ne fait pas non plus SI longtemps que ça, mais bon…). Pour l’occasion, j’ai cuisiné des trucs que je n’avais jamais fait et qu’on n’avait jamais goûtés, et on était tout émerveillés d’avoir à la fois :
– un peu de temps pour se poser et discuter tous les deux
– de nouvelles saveurs en bouche
– à nouveau plaisir à boire un bon verre de vin (là, je parle pour moi uniquement) (Robinson n’a pas limité sa consommation pendant ma grossesse donc il ne peut partager ce plaisir retrouvé ^-^)

Voilà pour ces derniers jours ! Maintenant, je vais… faire une sieste ! Et vous, ce dimanche après-midi, vous allez le passer comment ?
A très vite !

NB : les photos de ce billet sont toutes privées et non libres de droits (sauf mention contraire). Merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Gourmandises littéraires

Cet été, j’ai profité de mon repos forcé pour bouquiner plus que de raison (mais y a t’il une raisonnabilité de la lecture??) (oui, je néologise, vous ne m’en voudrez pas hein?). Et mon modo littéraire était plutôt excellent : depuis le début de l’année, je ne tombe que sur d’excellents romans qui m’enchantent et qui se lisent tout seul (ou presque). J’ai eu envie, à chaque lecture, de partager mon engouement avec vous. Mais le temps, comme à son habitude, m’a prise de court et mes billets « lecture » n’ont jamais vu le jour. J’aimerais essayer de rattraper ce manquement dans les semaines qui suivent (étant donné que je n’ai plus le temps de lire, je vais peut-être finalement trouver celui d’écrire à propos des livres….?).

Commençons dès à présent avec deux petites pépites que j’ai dévorées en une après-midi (chacune) :

Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom, de Barbara Constantine

IMG_1293Tom a onze ans.
Il vit dans un vieux mobil-home déglingué avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l’a eu à treize ans et demi). Comme Joss aime beaucoup sortir tard le soir, tomber amoureuse et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent tout seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va dans les potagers de ses voisins, pique leurs carottes, leurs pommes de terre… 

Mais comme il a très peur de se faire prendre et d’être envoyé à la Ddass (c’est Joss qui lui a dit que ça pouvait arriver et qu’elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention, efface soigneusement les traces de son passage, replante derrière lui, brouille les pistes.

Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, toute seule, sans pouvoir se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom (petit homme) n’était pas passé par là… 

Un titre intriguant et musical, le surnom de mon petit frère chéri, un nom d’auteur qui déborde de poésie, une jolie première de couverture, et beaucoup, beaucoup de bruit lors de sa sortie : cela en fait, des arguments en sa faveur, non ?
Ajoutons à cela que mon père l’a lu, a été emballé et me l’a fortement conseillé. Il ne m’en fallait pas plus. J’ai emprunté ce joli petit livre vert à la bibliothèque et il ne m’a fallu que 2 ou 3 heures, à l’ombre du cerisier chez mes parents, pour me régaler de ses 260 pages. L’écriture est fluide et bonne, les personnages bien dessinés et pas trop caricaturaux, et Tom, le petit héros, est à croquer, touchant d’humilité, d’innocence, de maturité et de générosité. Rien que pour sa capacité à avoir dépeint et donné vie à un tel caractère, je me sens pleine d’affection pour Barbara Constantine (on ne peut pas décrire si justement la douceur et l’altruisme, sans l’être un peu soi-même, non?).
Ce roman est drôle, bien écrit, un véritable « feel good book ». On le lit sourire aux lèvres, on le referme rassuré et rassénéré dans notre foi en l’être humain.
Pour moi, c’est un véritable petit coup de coeur, simple et bon comme un gâteau fait maison !

Chaque soir à 11 heures, de Malika Ferdjoukh

IMG_1315Willa Ayre s’est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des petits chats caustiques mais frileux. Iago, lui, attire tous les regards. Il est le garçon dont rêvent toutes les filles du lycée. Dès la rentrée, Iago pose les yeux sur Willa et la choisit. Mais à une fête, Willa rencontre le bizarre et ténébreux Edern. Dès lors, sa vie prend une tournure étrange. De la grande maison obscure cachée au fond de l’impasse, la jeune fille doit découvrir les secrets, sonder son coeur, et faire un choix…

Certes, la quatrième de couverture de ce roman « pour ados », écrit par l’une de mes auteurs jeunesse préférés : Malika Ferdjoukh (à qui l’on doit l’excellentissime Quatre soeurs),  est un peu fleur bleue, mais que celle-ci ne vous dissuade pas de le lire, surtout ! Ce serait dommage de passer à côté de cet autre « doudou littéraire » (imaginez : un jour de novembre, une part de tarte aux pommes fondantes et caramélisées, la pluie battante sur les vitres du café, l’odeur rassurante d’un pumpkin épice latte… Eh bien, ce roman est l’équivalent de cette pause, aussi agréablement doux que ce goûter au chaud, à l’abri, à regarder la pluie tomber).
Plus que l’intrigue en elle-même, c’est surtout l’ambiance de ce roman que j’ai aimée, comme souvent avec Malika Ferdjoukh. J’aime son style, les prénoms farfelus mais toujours très beaux et parfaitement adaptés qu’elle donne à ses personnages, sa façon de dresser des portraits aux personnalités toujours attachantes, jamais caricaturales…
Bref, une vraie petite pépite, une gourmandise à lire en hiver (la saison à laquelle se déroule le roman), un samedi après-midi sous la couette alors qu’il fait un temps horrible dehors !

Voilà pour cette petite review littéraire ! Je suis heureuse d’avoir pu trouver un moment pour vous parler de ces deux jolies découvertes, j’espère que ce billet vous donnera envie de les lire à votre tour.

Connaissiez vous ces titres ? Et vous, quelles sont vos petites pépites littéraires découvertes cette année?